N°301 Auto TOYOTA GAZOO RACING

NASSER AL-ATTIYAH

(qat) 1.7m / 85kg

Loisirs

Shooting, horse riding, fishing, moto bikes

Sponsors

Ooredoo, Qatar, Red Bull

2020: 2nd (1 stage win, Toyota)
2019: 1st (3 stage wins, Toyota)
2018: 2nd (4 stage wins, Toyota)
2017: Ab. Stage 4 (1 stage win, Toyota)
2016: 2nd (2 stage wins, Mini)
2015: 1st (5 stage wins, Mini)
2014: 3rd (2 stage wins, Mini)
2013: Ab. Stage 9 (3 stage wins, Buggy Qatar)
2012: Ab. Stage 9 (2 stage wins, Hummer)
2011: 1st (4 stage wins, Volkswagen)
2010: 2nd (4 stage wins, Volkswagen)
2009: Ab. (3 stage wins, BMW X Raid)
2007: 6th (BMW X Raid)
2006: Ab. (BMW X Raid)
2005: Ab. (BMW X Raid)
2004: 10th (Mitsubishi)

2020: Qatar Rally (1st), Andalucia Rally (1st), Ha’il Rally; MERC
2019:, Qatar Rally (1st), Kazakhstan Rally (1st), Silk Way Rally (1st), Morocco Rally (Ab.); MERC championship (4 races); Baja 1000
2018: Russian Baja (1st), Kazakstan Rally, Qatar Rally, Silk Way Rally (2nd), Morocco Rally (1st); MERC champion (14th title)
2017: Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Rally (1st), Rally Kazakhstan (1st), Spanish Baja (1st), Hungary Baja (1st); Poland Baja (1st), Morocco Rally (1st); Winner of the FIA Cross-Country World Cup
2016: Morocco Rally (1st) , Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Rally (1st), Italian Baja (1st), Spanish Baja (1st), Poland Baja (1st); Winner of the FIA Cross-Country World Cup
2015: Morocco Rally (1st), Qatar Rally (1st), Egypt Rally (1st), Italian Baja (1st), Baja Hungary (1st), Baja Poland (2nd); Winner of the FIA Cross-Country World Cup + 11th MERC title + WRC2 title
2014: Qatar Rally (1st), Egypt Rally (2nd), Morocco Rally (1st), Baja Portalegre (2nd)
2013: WRC (Middle-east), Super Boat World Championships (2nd)
2012: Bronze Medal Skeet Olympic Games, IRC Cyprus (1st), Sealine Cross-country Rally Qatar (1st), WRC season with Citroen
2010: Silk Way Rally (2nd)
Morocco (twice), Transiberico, Dos Sertoes, Egypt, etc.

Interview

« On n’a pas besoin de rouler à fond... »

Première bonne nouvelle pour Nasser Al Attiyah : sur le Dakar 2021 il aura le chiffre 301 inscrit sur sa portière. C’est en effet avec ce numéro de course qu’il s’était imposé en 2015 puis en 2019 lors de la dernière édition en Amérique du sud. Depuis son premier Dakar dans l’anonymat au volant d’une Mitsubishi Pajero qu’il emmena à la 10e place au Sénégal en 2004, Nasser a multiplié les succès : trois victoires avec trois voitures différentes dont la première en 2011, et au total 35 spéciales remportées. Après avoir roulé pour toutes les plus grandes écuries de sa discipline (BMW, Volkswagen, Hummer et Mini), il s’est depuis 4 ans établi au sein du team Toyota Gazoo offrant à la marque son premier sacre. Mais la dernière édition du rallye a été vécue comme une vraie déception. Victime d’incessantes crevaisons (une dizaine en tout), le Qatari n’a rien pu faire face à Carlos Sainz. Sa quatrième deuxième place lui donne encore plus faim pour l’édition 2021, d’autant qu’elle s’annonce bien plus technique. Contrairement aux années précédentes, Al Attiyah a été naturellement contraint à vivre une année calme, lui qui d’habitude sillonne la planète pour disputer la Coupe du Monde FIA de rallye tout terrain, le championnat de rallye du Moyen-Orient, sortir sa carabine pour affronter l’élite mondiale lors d’épreuves de ball-trap. D’ores et déjà qualifié pour les prochains Jeux Olympiques à Tokyo en tir, il a donc passé plus de 6 mois en famille à domicile à Doha avant de pouvoir s’installer dans sa résidence secondaire au nord de Barcelone où il a monté une école de pilotage, pour peaufiner sa préparation pour le Dakar. En compagnie de son fidèle navigateur Mathieu Baumel, il a tout de même mis tout le monde d’accord en Andalousie en octobre dernier au volant de son Hilux. À tout juste cinquante ans, il lui reste maintenant à démontrer sur le Dakar que le 301 est bien son numéro porte-bonheur.

N. A. A.: « Le dernier Dakar en Arabie Saoudite a été une vraie déception. C’était formidable d’être dans une nouvelle région avec des paysages incroyables et surtout nous étions en pleine confiance, mais dès l’entame du rallye, nous avons commencé à avoir des crevaisons. En tout j’ai subi onze crevaisons. Les pneumatiques que nous avions en Amérique du sud n’étaient pas adaptés à l’Arabie Saoudite. Ne pas gagner a donc été une grosse déception mais nous avons quand même fini deuxième. Carlos Sainz a fait moins d’erreurs et il était plus rapide sur les portions roulantes. Je suis d’ailleurs ravi de voir que le prochain rallye sera bien plus technique et moins rapide. On n’a pas besoin d’aller à fond. Concernant les pneumatiques nous avons pu faire des essais (Giniel de Villiers et moi à Ha’il) et je suis plutôt confiant. Cette année a été plutôt calme pour moi. Je n’ai disputé que le rallye du Qatar avant le confinement et celui d’Andalousie après, ainsi que quelques manches du championnat du Moyen-Orient de rallye. Je suis resté plus de 6 mois chez moi mais ça m’a fait du bien de ne pas voyager et de profiter de ma famille. Je me réjouis maintenant d’en découdre lors d’un Dakar où il y aura plus de dunes et de pièges. Avec le numéro 301, j’espère bien gagner. »

Véhicule

TOYOTA GAZOO RACING

  • Marque : TOYOTA
  • Modèle : HILUX
  • Préparateur : Toyota Gazoo Racing
  • Assistance : Toyota Gazoo Racing
  • Classe : T1.1 4x4 TT modifiés essence

Classement 2021

Scratch Étape Général
0 1 1 1
1 10 10 10
2 1 1 3
3 1 1 2
4 1 1 2
5 4 4 2
6 3 3 2
7 4 4 2
8 1 1 2
9 2 2 2
10 2 2 2
11 1 1 2
12 2 2 2

Toute l'actualité de N. Al-attiyah

Réactions - 15/01 13:04 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « Nous reviendrons plus forts »

Le triple vainqueur du Dakar termine cette année pour la 5e fois de sa carrière à la deuxième place du classement général… dur à avaler !

« Nous avons fait un travail incroyable, dans la voiture et dans toute l’équipe. Mais nous devons changer les règles pour que la bataille soit juste....

Dépêches - 15/01 11:13 [GMT +3] - Auto

Al-Attiyah réagit…

… mais c’est probablement déjà trop tard pour le pilote Toyota. À un peu plus de 50 km de l’arrivée, Nasser Al-Attiyah remonte à une quarantaine de secondes de son rival Stéphane Peterhansel. À moins d’un miracle, Peterhansel semble promis à sa 14e victoire sur le Dakar. 

...

Dépêches - 15/01 09:21 [GMT +3] - Auto

Al-Attiyah passe à l’offensive

6/11 c’est le score de Nasser Al-Attiyah et de Matthieu Baumel avant de prendre le départ de cette 12e et ultime spéciale. L’équipage Toyota est le premier à s’élancer devant son meilleur ennemi Stéphane Peterhansel. Le duel s’annonce sublime ! 

Réactions - 14/01 16:15 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « Exactement comme l’année dernière »

Le Qatarien a signé une 6e victoire de spéciale (prologue compris), mais se montre surtout frustré par sa 2e place au classement général.

« Je suis déjà content d’être là après 11 étapes sans aucun problème technique sur la voiture. Exactement comme l’année dernière,...

Dépêches - 14/01 16:13 [GMT +3] - Auto

Et de six pour Al-Attiyah !

Nasser Al-Attiyah décroche sa sixième victoire de l’année ! Bien qu’il ait compté jusqu’à près de 3’30’’ de retard durant la spéciale, le pilote Toyota a maintenu un rythme rapide pour coiffer son rival Stéphane Peterhansel au poteau. Mais Al-Attiyah accuse toujours un...

Réactions - 13/01 16:27 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « La clé du Dakar ce sera demain »

Dans la peau du chasseur, Nasser Al Attiyah a un retard de 17 minutes à combler sur Stéphane Peterhansel.

« La navigation n’était pas facile, mais je suis plutôt content d’avoir fini l’étape sans problème. Pour moi, la clé du Dakar ce sera demain, l’étape sera compliquée mais...

Dépêches - 13/01 10:33 [GMT +3] - Auto

Al-Attiyah et Peterhansel, déjà au coude-à-coude

Nasser Al-Attiyah pointe en tête au premier point de chronométrage. Le pilote Toyota ne compte toutefois que 14’’ d’avance sur son rival Stéphane Peterhansel. Giniel De Villiers, troisième à franchir le WP1, lâche plus d’une minute. Mais d’autres protagonistes comme Yazeed Al-Rajhi ou Brian Baragwanath...

Réactions - 12/01 17:05 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « Nous n’avions plus de roue de secours »

Le triple vainqueur du Dakar a subi un net recul en enchaînant les crevaisons sur la boucle de Neom. Il pointe maintenant à 17’50’’ de Stéphane Peterhansel.

« Nous n’avons pas eu de problème en navigation, mais nous avons eu trois crevaisons et nous n’avions plus de roue de secours donc nous avons calmé...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives