LES TEMPS FORTS DE L'HISTOIRE DU DAKAR

L'aventure débute en 1977. Thierry Sabine se perd en moto dans le désert de Libye au cours du rallye Abidjan-Nice. Sauvé des sables in extremis, il rentre en France subjugué par ces paysages et se promet de faire partager cette découverte. Il imagine alors un parcours partant d'Europe. Le tracé rejoindrait Alger, puis traverserait Agadez pour s'achever à Dakar. Le fondateur associe une devise à son inspiration : " Un défi pour ceux qui partent. Du rêve pour ceux qui restent ".

Avec une forte conviction et le soupçon de folie propre aux grandes idées, le projet se concrétise rapidement. Le Paris-Dakar, une compétition à part qui fait place aux sans-grades et qui porte un message d'ouverture vers l'autre, interpelle, surprend et séduit. Pendant près de trente ans, des histoires de sport et d'hommes s'y sont écrites.

2017

97 motos, 22 quads, 63 autos (dont 5 SSV) et 38 camions, soit 220 véhicules sur les 318 partis d’Asunción au Paraguay le 2 janvier 2017, ont atteint le podium final de Buenos Aires en Argentine. Sur cette 39e édition du Dakar, marquée par un long séjour au-delà des 3 500 mètres d’altitude sur l’Altiplano bolivien, Stéphane Peterhansel est sorti vainqueur d’un duel final avec Sébastien Loeb, tandis que son autre coéquipier Cyril Despres complète dans la catégorie auto un podium 100 % Peugeot. C’est en revanche un nouveau venu au palmarès, Sam Sunderland, qui signe à moto la première victoire d’un pilote britannique sur le Dakar, devant l’Autrichien Matthias Walkner et l’Espagnol Gerard Farres. Les pilotes russes s’imposent en quad, avec Sergey Karyakin, et en camion avec le retour en force des Kamaz menés par Eduard Nikolaev, déjà vainqueur en 2013.

2016

Le parcours du Dakar 2016 a été bouclé par 218 véhicules (84 motos, 23 quads, 67 autos et 44 camions) sur 347 partants à Buenos Aires. Cette édition s’est achevée à Rosario sur la victoire de Stéphane Peterhansel en auto, qui remporte au volant de la Peugeot 2008 DKR l’épreuve pour la 12e fois en égalant en voiture le record de 6 titres qu’il détient à moto. Nasser Al Attiyah dans sa Mini et Giniel De Villiers en Toyota Hilux complètent le podium. La course motos est quant à elle remportée pour la première fois par un Australien, Toby Price, auteur d’un sans-faute pour sa deuxième participation au Dakar. Le changement de génération est acté dans la catégorie, avec 5 nouveaux venus dans le Top 10 final. Ce sont en revanche des revenants qui se sont imposés en quad, puisque le duo des frères Patronelli a survolé les débats, Marcos en tête. Gerard De Rooy s’impose pour la deuxième fois sur le Dakar en camions, après son succès de 2012.

2015

216 véhicules rejoignent l’arrivée (79 motos, 18 quads, 68 autos, 51 camions) sur 406 au départ. Marc Coma décroche à l’expérience, son 5e Dakar. Joan Barreda a été son plus sérieux rival… jusqu’à ce qu’il parte à la faute sur les étapes boliviennes. Il a ensuite été remplacé par son coéquipier Paulo Gonçalves, qui a maintenu la pression jusqu’au bout. La révélation de l’année vient de l’Australien Toby Price, 3e à 27 ans pour sa première participation, tandis que Laia Sanz termine en 9e position du classement général ! En auto, Nasser Al-Attiyah a pris la tête du général dès le deuxième jour, puis n’a jamais relâché son étreinte, remportant 5 spéciales sur sa route vers un 2e sacre. Giniel de Villiers, diablement régulier, a été le seul à chahuter la Mini n°301, échouant à 35 minutes, tandis que Peugeot a payé, pour son retour en rallye raid, le manque de préparation des 2008 DKR confiées à Sainz (abandon), Peterhansel (11e) et Despres (34e). En quads, Rafal Sonik a enfin décroché le Graal pour sa sixième participation. Et du côté des camions, les Kamaz sont les auteurs d’un triplé, mené par le jeune Airat Mardeev (28 ans) devant Eduard Nikolaev et Andrei Karginov.

2014

Avec 204 véhicules à l’arrivée (78 motos, 15 quads, 61 autos et 50 camions), soit 47 % des pilotes et équipages au départ, le Dakar le plus sélectif disputé en Amérique du sud a été marqué par l’empreinte de la Catalogne. Avec Marc Coma et Jordi Viladoms aux deux premières places de la catégorie moto, ainsi que Nani Roma, au sommet de la hiérarchie en auto dix ans après son triomphe sur deux roues, l’école catalane fait un carton plein. Derrière les deux pilotes KTM, le Français Olivier Pain complète le podium en résistant dans l’ultime étape à son leader Cyril Despres. En auto, le triplé des Mini est finalement dominé de justesse par Nani Roma, qui devient avec ses 5’38’’ d’avance sur Peterhansel le troisième homme à connaître la consécration en auto après avoir gagné en moto. Par ailleurs, le jeune Ignacio Casale, 26 ans, fait une entrée de prestige dans le palmarès en signant en quads une victoire à domicile qui lui a valu une ovation phénoménale sur le podium de Valparaiso. En camions, le Russe Andrey Karginov conserve une avance infime sur Gerard De Rooy.

2013

124 motards, 26 quadeurs, 89 équipages auto et 60 en camion sont venus à bout des 14 jours de course pour célébrer leur arrivée dans la capitale chilienne, Santiago. Ce sont donc 67 % des véhicules enregistrés à Lima (299/449) qui ont bouclé l’intégralité du parcours. Après de nombreux rebondissements, les tenants du titre ont dominé la course, avec Cyril Despres pour un cinquième titre à moto et Stéphane Peterhansel quintuple vainqueur en auto. Marcos Patronelli s’impose pour la deuxième fois en quad et succède à son frère Alejandro. Un seul pilote fait son entrée dans le palmarès du Dakar : Eduard Nikolaev, vainqueur en camion.

2012

Les Français Cyril Despres et Stéphane Peterhansel, respectivement vainqueurs de leurs 4e et 10e Dakar toutes catégories confondues, ont été acclamés sur le podium de la Plaza De Armas de Lima par une foule d’un million de spectateurs venus célébrer tant les concurrents que la première arrivée du Dakar dans la Capitale du Pérou. Alejandro Patronelli en quad et Gerard De Rooy en camion, ont également été sacrés dans une ambiance euphorique. En tout, sur les 443 engagés à avoir pris le départ de Mar del Plata, 247 d’entre eux, 97 motos, 12 quads, 78 autos et 60 camions, ont rallié la ligne d’arrivée.

2011

Le parcours de la troisième édition sud-américaine du Dakar est à nouveau dessiné en Argentine et au Chili, mais le tracé flirte avec les frontières bolivienne et péruvienne. C’est d’ailleurs dans la ville d’Arica, à l’extrême nord du Chili, que le rallye observe une journée de repos. À l’heure des comptes, il y a en fin de course égalité au palmarès entre Marc Coma et Cyril Despres, l’Espagnol remportant lui aussi un troisième succès sur l’épreuve. Un autre triplé est signé par Volkswagen, qui quitte le Dakar sur un troisième titre consécutif, gagné cette fois-ci par le Qatarien Nasser Al Attiyah. Vladimir Chagin met lui aussi un terme à sa carrière de pilote en atteignant Buenos Aires : il y achève son septième titre, record de la catégorie camion, où il a également apposé son nom sur 63 étapes.

2010 - LA CONSÉCRATION POUR SAINZ

Pour la deuxième édition sud-américaine du Dakar, 88 motos, 14 quads, 57 voitures et 28 camions ont rejoint Buenos Aires au terme d’un périple de 9000 kilomètres. Cyril Despres s’est offert un troisième succès à moto, tandis que l’Argentin Marcos Patronelli s’imposait en quad. En autos, Carlos Sainz a été sacré au terme d’un mano a mano brutal et sans concession avec Nasser Al Attiyah. A l’arrivée, les deux pilotes sont chronométrés avec l’écart le plus faible de l’histoire du rallye, 2’12’’. La route a été beaucoup plus calme pour Vladimir Chagin, qui a collectionné les records sur la course : il rejoint Karel Loprais avec un sixième titre dans la catégorie camions, et porte son total de victoires d’étapes à 56 !

2009 - FÊTÉS EN HÉROS

La 31e édition du Dakar, la première disputée sur le territoire sud-américain, s’est achevée avec les victoires de Marc Coma à moto, de Josef Machacek en quad, de Giniel De Villiers en auto et de Firdaus Kabirov en camions. Au total, 113 motards, 13 pilotes de quads, 91 équipages en auto et 54 camions ont terminé l’épreuve, notamment marquée par l’exceptionnel succès populaire rencontré en Argentine et au Chili.

2008 - LA SÉCURITÉ COMME PRIORITÉ

Suite à l'assassinat de quatre français et de trois militaires mauritaniens dans les jours précédent le départ et répondant aux fortes recommandations du Ministère des Affaires Etrangères Français de ne pas se rendre en Mauritanie, l'édition 2008 du Rallye a été annulée. Des menaces terroristes identifiées par les autorités françaises pesaient directement sur le rallye. La veille du départ, Etienne Lavigne fût contraint d'annoncer l'annulation de l'édition 2008. Les concurrents, réunis à Lisbonne pour les " vérifs ", encaissent le choc et saluent la décision responsable des organisateurs. Trois semaines plus tard (vendredi 1er février) un attentat, en plein cœur de Nouakchott, rappelait la pertinence de l'application du principe de précaution.

2007 - PETERHANSEL PUISSANCE 9

231 motards, 14 quads,181 équipages en voiture et 85 camions prennent le départ de Lisbonne. A l'arrivée, l'homme de tous les terrains, Stéphane Peterhansel porte son total de victoires sur le Dakar à neuf. Après six victoires à moto, il domine avec la même maîtrise l'épreuve sur quatre roues, en surpassant aussi bien son coéquipier Luc Alphand que ses rivaux chez Volkswagen, Carlos Sainz et Giniel De Villiers.

2005 - UNE MOTO BLEUE AU SOMMET

Le motard Cyril Despres dédie sa victoire à Richard Sainct, décédé quelques semaines plus tôt sur le rallye des Pharaons, et à Fabrizio Meoni. Ses deux coéquipiers chez KTM ont payé de leur vie leur passion du désert, tout comme Juan-Manuel Perez, lui aussi victime d'une chute fatale.

2001 - KLEINSCHMIDT, " MISS DAKAR "

Jutta Kleinschmidt, apparue treize ans plus tôt sur le Dakar à moto, avait commencé par devenir la première femme vainqueur d'étape en 1998 dans un buggy Schlesser. Elle est maintenant la première à s'imposer à Dakar, cette-fois-ci au volant d'une Mitsubishi.

2000 - UN BUGGY BLEU AU CAIRE

Le Dakar entre dans le nouveau millénaire avec un parcours placé sous le signe de l'éternité : l'arrivée est jugée au pied des pyramides de Gizeh, où reposent les pharaons de l'Egypte ancienne. Jean-Louis Schlesser, qui reste le seul vainqueur du Dakar sur un buggy, conserve son titre, comme Richard Sainct à moto.

 

1992 - DU NORD AU SUD

Pour cette édition exceptionnelle, c'est une traversée du continent africain du nord jusqu'à l'extrême sud qui est proposée aux concurrents. Le Paris - Le Cap compte 22 étapes et visite 10 pays, pour une route de 12427 km au total ! Hubert Auriol, vainqueur avec le navigateur Philippe Monnet, devient le premier pilote à inscrire son nom au palmarès des catégories moto et auto.

1991 - " PETER ", ACTE I

Un jeune motard au bandana bleu, débarqué sur le rallye trois ans plus tôt, conduit sa Yamaha à la victoire : le cycle Stéphane Peterhansel débute. Sur quatre roues, Ari Vatanen, le Finlandais volant, décroche son quatrième titre dans la catégorie. Record toujours à battre.

1988 - PEUGEOT FAIT SON NUMÉRO

Plus de 600 véhicules sont au départ de Versailles. Peugeot, qui s'est lancé dans l'aventure l'année précédente, part pour défendre son titre. Mais Ari Vatanen, en tête du rallye à Bamako, est victime d'un coup de théâtre : sa 405 Turbo 16, dérobée par un maître-chanteur, est retrouvée bien trop tard. La marque au lion s'impose tout de même, grâce à son compatriote Juha Kankunnen.

1986 - L'ANNÉE NOIRE

Thierry Sabine, le chanteur français Daniel Balavoine, la journaliste Nathaly Odent, le pilote François Xavier-Bagnoud et le technicien radio Jean-Paul Le Fur trouvent la mort dans un accident d'hélicoptère. Les cendres de Thierry Sabine sont dispersées dans le désert. Son père, Gilbert, et Patrick Verdoy, prennent le relais. La course continue mais le cœur n'y est plus.

1983 - BIENVENUE DANS LE TÉNÉRÉ

La première visite dans le désert du Ténéré émerveille autant qu'elle terrifie. La caravane se retrouve plongée dans une interminable tempête de sable qui désoriente une quarantaine de pilotes. Les plus sévèrement égarés mettent quatre jours avant de retrouver leur chemin. La légende est en marche.

1981 - AVENTURIERS ORDINAIRES

Le Paris-Dakar a rapidement conquis le public, fasciné par ces aventuriers ordinaires qui défient le désert avec les moyens du bord. Les Yamaha et les Honda " bricolées au fond du garage " côtoient la Rolls-Royce de Thierry de Montcorgé ou la Citroën CX du pilote de F1 Jacky Ickx, accompagné de Claude Brasseur. Hubert Auriol, déjà surnommé " l'Africain ", remporte son premier Dakar.

1979 - RENDEZ-VOUS AU TROCADÉRO

Le pari de Thierry Sabine prend forme le 26 décembre 1978 : 182 véhicules sont présents sur la place du Trocadéro pour un périple de 10000 km vers l'inconnu, direction Dakar. La rencontre entre deux mondes, recherchée par le fondateur de l'épreuve, se produit sur le continent africain. Parmi les 74 pionniers qui atteignent la capitale sénégalaise, Cyril Neveu, au guidon d'une Yamaha 500 XT, ouvre le palmarès du plus grand rallye du monde.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.