Le Dakar a depuis longtemps pris l’habitude de côtoyer l’exceptionnel. Chaque année, les pilotes et équipages sont confrontés à un défi hors-normes, combinant des difficultés variées et extrêmes. Pour son édition 2019, le format traditionnel se retrouve une nouvelle fois bousculé, pour se tourner vers l’un des programmes les plus ardus que l’on ait connus.

Semi-marathon : le droit à la deuxième chance

Les désillusions sont parfois cruelles sur le Dakar, en cas d’abandon prématuré après quelques centaines de kilomètres de course. Cette année, les autos, Side by Side (SxS) et camions qui connaîtront cette mésaventure en première partie de rallye pourront réintégrer la course après la journée de repos, dans une compétition parallèle. Concourant dans un classement à part, ces véhicules auront une plaque orange, ne seront jamais autorisés à prendre le départ dans les 25 premiers d’une spéciale.

UTV Open : une nouvelle classe chez les autos

La catégorie autos accueille de nouveaux véhicules légers, qui se distinguent notamment sur le circuit américain des Bajas et tentent maintenant leur chance sur le Dakar. Les UTV Open répondent à des normes techniques différentes des SxS bien qu’ils présentent un gabarit similaire. Catégorie à part entière, dont les véhicules porteront une plaque violette, les SxS connaissent quant à eux une progression spectaculaire en 2019, et accueilleront de nouvelles têtes d’affiche comme Ignacio Casale (CHL), Francisco « Chaleco » Lopez (CHL) ou Casey Currie (USA).

Étape marathon : avant le repos

Une étape marathon sera organisée à cheval sur les deux journées précédant la journée de repos. À l’issue de la 4e spéciale partant d’Arequipa, les véhicules seront dirigés vers deux bivouacs dédiés : à Moquegua pour les motos et quads ; à Tacna pour les autos, SxS et camions. Les concurrents retrouveront leurs équipes d’assistance à Arequipa pour la journée de repos. Puis, avant de reprendre la compétition, les motos et quads passeront à nouveau une nuit en bivouac isolé à Camaná pour éviter de parcourir de nuit la longue liaison précédant la 6e  spéciale.

Formats spéciaux : on brouille les pistes

Étape Date Départ et Arrivée Moto/Quad Auto/SxS Camion
Total | Spéciale Total | Spéciale Total | Spéciale
1 Lundi 7 janvier 2019 Lima > Pisco 331 km | 84 km 331 km | 84 km 331 km | 84 km Étape 1
2 Mardi 8 janvier 2019 Pisco > San Juan de Marcona 553 km | 342 km 553 km | 342 km 553 km | 342 km Étape 2
3 Mercredi 9 janvier 2019 San Juan de Marcona > Arequipa 798 km | 331 km 798 km | 331 km 798 km | 331 km Étape 3
4 Jeudi 10 janvier 2019 Arequipa > Tacna (Camion / Auto / SxS)
Arequipa > Moquegua (Moto / Quad)
511 km | 405 km 664 km | 405 km 664 km | 405 km Étape 4
5 Vendredi 11 janvier 2019 Tacna > Arequipa (Camion / Auto / SxS)
Moquegua > Arequipa (Moto / Quad)
776 km | 345 km 714 km | 517 km 714 km | 517 km Étape 5
- Samedi 12 janvier 2019 Arequipa Repos 1
6 Dimanche 13 janvier 2019 Arequipa > San Juan de Marcona 838 km | 336 km 810 km | 309 km 810 km | 309 km Étape 6
7 Lundi 14 janvier 2019 San Juan de Marcona > San Juan de Marcona 387 km | 323 km 387 km | 323 km 387 km | 323 km Étape 7
8 Mardi 15 janvier 2019 San Juan de Marcona > Pisco 575 km | 360 km 575 km | 360 km 575 km | 360 km Étape 8
9 Mercredi 16 janvier 2019 Pisco > Pisco 409 km | 313 km 409 km | 313 km 407 km | 311 km Étape 9
10 Jeudi 17 janvier 2019 Pisco > Lima 359 km | 112 km 359 km | 112 km 359 km | 112 km Étape 10

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.