N°300 Auto

STEPHANE PETERHANSEL

(fra) Né le 06/08/1965 à VESOUL 1.74m / 75kg

Sponsors

Peugeot, Total, RedBull

http://www.peugeot-sport.com/

2017 : vainqueur ;
2016 : vainqueur ;
2015 : 11ème ;
2014 : 2ème ;
2013 : vainqueur ;
2012 : vainqueur ;
2011/2010 : 4ème ;
2009 : abandon étape 7 ;
2007 : vainqueur ;
2006 : 4ème ;
2005 : vainqueur ;
2004 : vainqueur ;
2003 : 3ème ;
2002 : abandon ;
2001 : 12ème ;
2000 : 2ème ;
1999 : 7ème ;
1998 : vainqueur (moto) ;
1997 : vainqueur (moto) ;
1996 : abandon (moto) ;
1995 : vainqueur (moto) ;
1993 : vainqueur (moto) ;
1992 : vainqueur (moto) ;
1991 : vainqueur (moto) ;
1990 : abandon ;
1989 : 4ème (moto) ;
1988 : 18ème

2017 : Silk Way Rally (5ème)
2016 : Silk Way Rally (15ème)
2015 : vainqueur du China Grand Rally
2013 : vainqueur du Rally dos Sertoes, 3ème de la Baja d’Espagne
2012 : vainqueur de la Baja d’Espagne, vainqueur du Rally dos Sertoes
2010 : vainqueur du rallye du Maroc, vainqueur de la Baja d’Espagne
2009 : vainqueur du rallye du Maroc
2008 : vainqueur du Pax Rallye Portugal, Dakar Series
2007 : vainqueur de l’UAE Desert Challenge et de la Baja d’Espagne
2006 : vainqueur du rallye de Tunisie
2005 : vainqueur de l’UAE Desert Challenge
2004 : vainqueur du rallye de Tunisie, du rallye du Maroc
2003 : vainqueur de l’UAE Desert Challenge
2002 : vainqueur du rallye de Tunisie, de l’UAE Desert Challenge

Interview

« Trente ans sur le Dakar… c’est pas de la rigolade »

Jeune champion de skate, Stéphane Peterhansel vibrait déjà devant les images du Dakar des années 80, avec Cyril Neveu et Hubert Auriol avalant les dunes du Sahara. Son talent et sa précocité lui ont permis de mener un apprentissage ultra-rapide du rallye raid, remportant son premier Dakar en 1991. Le motard au bandana bleu a remporté au total six titres en huit ans au guidon d’une Yamaha. A son passage sur quatre roues, les qualités acquises à moto ont rapidement été mises à profit : 7ème pour son coup d’essai en 1999, il est monté sur la deuxième marche du podium dès l’année suivante, déjà accompagné de Jean-Paul Cottret. La consécration a attendu 2004, année où « Peter » est devenu à Dakar le deuxième pilote de l’histoire après Hubert Auriol à s’imposer à la fois à moto et en auto. La suite de la saga « Mitsu » lui a valu deux autres victoires, en 2005 et en 2007. Après le retrait de la firme japonaise, Peterhansel a rejoint X-Raid, mais ce n’est qu’en 2012 qu’il a obtenu son 10ème sacre. Nullement rassasié par ce cycle victorieux, « Mr Dakar » a enchaîné par une autre victoire en 2013. Un nouveau challenge s’est présenté en 2015 avec le retour de Peugeot sur le Dakar. Les défauts de jeunesse de la 2008 DKR ont dans un premier temps privé « Peter » d’un résultat à la hauteur de ses espérances (11ème), mais le projet était bel et bien sur la voie de la maturité dès l’édition 2016. C’est avec cette 2008 aboutie qu’il a pu faire rugir le lion pour la première fois depuis le succès d’Ari Vatanen et de sa 405. La série s’est poursuivie avec la 3008 pour aller chercher un 13ème titre au terme d’un duel final sous haute tension avec son coéquipier Sébatien Loeb. Trente ans après sa première apparition sur le Dakar, « Peter » se sent toujours comme un fauve à l’approche du mois de janvier…

« L’année dernière, c’était peut-être le plus sympa et le plus intense à gagner. J’ai pris beaucoup de plaisir dans la bagarre que nous nous sommes livré avec Seb. Et en plus je n’avais pas une pression pesante… juste de bonnes ondes. Je crois que nous avons peut-être encore plus travaillé que d’habitude cette année. J’aime faire des essais et rouler avec cette voiture. Avec les modifications apportées, je la trouve encore plus sécurisante, plus stable, on peut vraiment se lâcher ! Je ne fais pas de la nostalgie avant l’heure, mais cela fait un petit pincement au cœur de sentir la fin de l’histoire. En revanche on ne va pas y penser, juste faire la course à bloc. Cela fait 30 ans que je viens sur le Dakar et je n’en ai loupé qu’un... c’est pas de la rigolade. Il n’y a pas de saturation, parce que j’ai eu beaucoup de familles sur le Dakar : des coéquipiers différents, des véhicules différents, des terrains différents, des adversaires différents. Et le Dakar, sur le long terme ce n’est pas si usant, il ne s’agit pas d’un championnat du monde de motocross ou de rallye qui s’étale sur toute l’année. En tout cas je ne sais pas si je vais arrêter après, j’ai toujours une grosse motivation pour gagner ».

Véhicule

TEAM PEUGEOT TOTAL

  • Marque : PEUGEOT
  • Modèle : 3008 DKR
  • Préparateur : Team Peugeot Total
  • Assistance : Team Peugeot Total
  • Classe : A_T1.4 : 2 roues motrices, di

Classement 2018

Scratch Étape Général
1 11 11 11
2 2 2 2
3 2 2 1
4 3 3 1
5 1 1 1
6 2 2 1
7 20 20 3
8 1 1 3
9 - - -
10 1 1 2
11 - - -
12 - - -
13 - - -
14 - - -

Toute l'actualité de S. peterhansel

Dépêches

Peterhansel perd du temps

Impérial lors des deux dernières étapes, Stéphane Peterhansel est moins en verve aujourd’hui. Le pilote Peugeot est passé en 7e position au CP2, à 4’33’’. Il est dans le même chrono à la seconde près que Giniel De Villiers.

Réactions - 300 - S. PETERHANSEL

Stéphane Peterhansel : « On croise les doigts »

Avec une nouvelle victoire de spéciale, Stéphane Peterhansel assoit sa 2e position au classement général. Il tentera à nouveau sa chance sur l’étape de Fiambala pour aller chercher Carlos Sainz, leader avec plus de 50 minutes d’avance. 

« C’était une étape compliquée, avec...

Dépêches

Peterhansel s’impose à Belén

Stéphane Peterhansel remporte sa deuxième victoire d’étape consécutive au bout d’un nouveau récital à Belén. En ouvrant la route, le pilote Peugeot n’a fait qu’augmenter son avance sur ses rivaux pour l’emporter avec 13 minutes d’avance sur Carlos Sainz qui reste...

Dépêches

Peterhansel se détache

A égalité avec Nasser Al-Attiyah au km 47, Stéphane Peterhansel est parvenu à légèrement se détacher du Qatari 50 kilomètres plus loin. La Peugeot n°300 mène la spéciale avec 44 secondes d’avance sur la Toyota n°301. Giniel De Villiers réalise un bon début...

Réactions - 300 - S. PETERHANSEL

Stéphane Peterhansel : « On ne revient pas dans le match »

Après une journée de cauchemar, le tenant du titre remporte la spéciale et se rapproche légèrement de Nasser Al Attiyah, 2e.

« C’était long, avec en plus de sacrés passages en altitude, donc ce n’était pas une spéciale évidente. Mais au moins on a roulé sans avoir de problèmes,...

Dépêches

Peterhansel s’impose à Tupiza !

Stéphane Peterhansel a parfaitement inversé la vapeur après son gros coup dur de la veille. Si le Français reste loin de son coéquipier Carlos Sainz au général, il ajoute une nouvelle victoire d’étape à son palmarès et démontre qu’il faudra se méfier...

Dépêches

Peterhansel maintient l’écart au CP5

A l’abord de la dernière ligne droite de la spéciale, Stéphane Peterhansel conserve une mince marge d’avance d’une minute sur Cyril Despres. A 2’33’’, Nasser Al-Attiyah ne semble plus en mesure de s’imposer.

Dépêches

Peterhansel prend la tête

Stéphane Peterhansel est à l’attaque. Le Français a pris les commandes de l’étape au passage du CP2 avec plus de deux minutes d’avance sur Nasser Al-Attiyah et Bernhard Ten Brinke. Carlos Sainz assure à 4’14’’.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Dakar

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.