N°405 Véhicule Léger MONSTER ENERGY CAN-AM

GERARD FARRES GUELL

(esp) 1.8m / 75kg

Loisirs

BTT, pádel, cine, deporte, bicicleta, familia y amigos

Sponsors

Can-Am, Monster Energy, Method, Tensor, JJuan Brakes, Motul, OMP, Bell, Lazer, HTI Clinic, McDonalds, Aquaflix, Farreti Events, six Spain, Olympia Cycles, CAR Sant Cugat, Optica Torrents, Bar Restaurant Calbeulo, MACBOR

2020: SSV/11º 3 victorias de etapa
2019: SSV/ 2º
2018: Motos/ 5º
2017: Motos/ 3º
2016: Motos/ 8º
2015: Motos/ Abandono en la 8ª etapa
2014: Motos/ Abandono en la 5ª etapa
2013: Motos/ 69º
2012: Motos/ 7º
2011: Motos/ 28º (Mochilero de Francisco López)
2010: Motos/ Abandono en la 8ª etapa
2009: Motos/ 19º (Mochilero de Marc Coma)
2006: Motos/16º (Mejor Rookie)

2020: 11º en la categoría Autos y 2º en la clase T4 del Rally Andalucía, 2º en la clase T4 de la Baja Polonia.
2019: 1º Rally Panáfrica
2018: 2ºRally Marruecos, 1º Rally Panáfrica
2016: 1º Hellas Rally, 4º Merzouga Rally, 2º Baja Aragón.
2015: 2º del Merzouga Rally, 1º de la Transanatolia, 1º en la Baja Aragón
2014: 3º en el Rally de Cerdeña
2013: 8º del Merzouga Rally
2012: 2º de la Baja España; 9º del Mundial de Rally (11º en Abu Dabi, 5º en Qatar, 7º en Cerdeña)
2011: Ganador de la Baja España
2010: Abandono en la 4ª etapa del Rally de Faraones (1 victoria de etapa); Participación en la Baja España (Abandono) y en el Rally de Cerdeña (Abandono).
2007: Campeón de España de Raids; 4º en el Rally de Túnez; Ganador de la Baja-Aragón.
2000: Campeón del Mundo de Enduro por Equipos; Campeón del Mundo Junior de Enduro
1999: Campeón del Mundo de Enduro por Equipos
1998: Campeón del Mundo de Enduro por Equipos

Interview

« L’objectif est de retrouver le podium »

Gerard Farrès est l'un des pilotes les plus complets de la moto espagnole avec 13 participations depuis ses débuts sur le Dakar africain en 2006 où il a terminé 16e, s'imposant comme le meilleur rookie. Au cours de sa longue expérience du Dakar, Gerard a concouru 11 fois à moto, arrivant trois fois dans le top dix. Il s’attaque en 2020 pour la troisième fois à la catégorie SSV, où il se sent particulièrement à l’aise. « Ce n'est pas un sport individuel comme les motos et cela présente un niveau de risque moindre ». Le Catalan, qui a sa place dans l'élite des pilotes, a connu les trois époques du Dakar. Et il assure qu'il les a toutes les trois appréciées. L'Afrique, où il a rencontré des gens qui, par leur position vulnérable, lui ont beaucoup appris. L’Amérique du Sud, pour ses paysages incroyables et sa passion pour notre sport. L'Arabie, pour le retour aux paysages infinis, à l'aventure, à la navigation compliquée, mais aussi dans la recherche de l'ouverture et de l'égalité. Lors du dernier Dakar, Gerard était accompagné de son ami Armand Monleón, qui avait fait ses débuts au Dakar 2016 avec la 10e place à moto. Le palmarès du désormais copilote comprend quatre Dakar à moto. Ensemble, ils ont atteint la 11e place finale avec trois victoires d'étape, mais ont également aidé Currie-Berriman à remporter la course pour l'équipe. Durant cette année 2020, le duo Farrès Güell-Monleón a participé au Rallye d'Andalousie avec la 2e place de sa catégorie. Gérard a également participé à la Baja de Pologne inscrite au calendrier du championnat du monde. Forts de leur expérience et de leur préparation, l'objectif de Gerard et Armand pour ce nouveau Dakar n'est autre que de revenir sur le podium de cette catégorie ultra disputée.

G.F.G. : « Lors de la dernière édition, nous avons découvert un nouveau continent et je dois vraiment dire qu’en comparant les trois époques du Dakar, je les aime toutes autant. L'Afrique m'a séduit par ses habitants qui, même dans des conditions de vie difficiles, nous ont beaucoup appris. De l'Amérique du Sud, je garde les paysages incroyables et la passion pour notre sport. En Arabie, je sens que nous sommes revenus à ce qu'était le Dakar au départ, c'est-à-dire : l'aventure, l'immense désert, la navigation complexe, et dans le domaine social nous sommes témoins d'un changement, d'une ouverture et d'une recherche d'égalité.
Je me suis senti très à l’aise en SSV. Bien que nous soyons toujours soutenus par une équipe, la moto était un sport plus individuel et comportait un plus grand risque. Maintenant, à la place, je pars avec Armand (Monleon) et nous devons très bien nous entendre pour naviguer. Il y a un stress intense au niveau de la conduite. Vous devez être très concentré, car une erreur vous envoie très loin...
L’objectif est de remonter sur le podium. Nous sommes très heureux d'avoir aidé notre coéquipier à décrocher la victoire. C'était un résultat très important pour l'équipe. »

A.M. : « Ce fut un sacré défi de passer à la catégorie SSV en tant que co-pilote et de devoir s'adapter aux quatre roues. Le pays nous a surpris avec des étapes compliquées et des paysages extraordinaires.
En ce qui concerne le véhicule, nous travaillons toujours à l’améliorer. Chaque jour, nous sommes plus à l'aise avec le Can-Am et nous modifions les petits détails qui font la différence. Je pense que nos principaux rivaux seront Chaleco (López)-Juan Pablo qui ont beaucoup d'expérience et Domzala-Marton pour leur vitesse. C'est une catégorie très ouverte et de plus en plus de pilotes se battront en T4. Nous avons très bien travaillé tout au long de l'année et l'expérience du Dakar passé nous aidera à être plus compétitifs. »

Véhicule

MONSTER ENERGY CAN-AM

  • Marque : CAN - AM
  • Modèle : XRS
  • Préparateur : South Racing - Monster Energy Can Am
  • Assistance : South Racing - Monster Energy Can Am
  • Classe : T4.1 SSV de série turbo

Classement 2021

Scratch Étape Général
0 26 26 26
1 6 6 6
2 2 2 3
3 35 35 12
4 42 42 13
5 47 46 26
6 3 3 20
7 27 27 19
8 20 19 18
9 15 15 16
10 5 4 15
11 3 3 11
12 13 13 11

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives