N°406 SSV SNAG RACING TEAM

SERGEI KARIAKIN

(raf) 1.76m / 81kg

Loisirs

Snowmobile, Quad, Model planes, boxing, skiing

Sponsors

DMG MORI, RCC, UMMC, Fores, Ravenol, Horn

2021: 23rd (16th in T4) (1 stage win)
2020: 2nd (SSV)
2019: 10th (1 stage win - SSV)
2018: Ab. Stage 5 (quad)
2017: 1st (3 stage wins - quad)
2016: 4th
2015: Ab. Stage 4
2014: 7th (1 stage win)

2021: Silk Way Rally (1st), Gold of Kagan
2020: Gold of Kagan
2019: Silk Way Rally (1st SSV), Rallye du Maroc (2nd SSV)
2018: Silk Way Rally (4th - 1st SbS), Rallye du Maroc (1st SbS)
2016: Silk Way Rally
Can-am Russia 2010-2013- 2016

Interview

« Je suis tombé amoureux de ce métier »

Sergei Kariakin est un peu un stakhanoviste du tout-terrain, mais pas seulement. Titulaire d’un double diplôme universitaire en ingénierie et en administration de l'Etat et des municipalités, le Russe a fait de sa passion un métier. Cette passion inculquée par son père qui fut le premier à placer le jeune Sergei sur un quad à l’âge de treize ans. Quelques années plus tard, en 2017, le prodigieux fils remporte le Dakar lorsqu’il était encore en Amérique du Sud. S’il roule toujours sur quatre roues, un cockpit minimaliste le protège à présent. Depuis son triomphe en quad devant les nombreux spécialistes du continent, Kariakin pilote non seulement un Can-Am, mais il a en plus monté sa propre structure, le SNAG Racing Team. La transition en 2019 s’est pourtant faite dans la douleur. Malgré une étape remportée, un tonneau le fait reculer à la 10ème place finale. Le troisième chapitre du Dakar en Arabie Saoudite lui permet de briller en se hissant sur la deuxième marche du podium derrière l’Américain Casey Currie, de quoi attiser sa soif de victoire. Hélas la dernière édition ne restera pas dans les annales. Malgré un succès d’étape à l’avant-veille de l’arrivée, Kariakin termine à une décevante 23ème place de la course entre véhicules légers (16ème en T4 SSV). Il s’agit dès lors de réagir pour le pilote de 30 ans qui parallèlement à sa carrière sportive, a monté une auto-école pour enfants afin de les familiariser tôt au pilotage. Récemment nommé ambassadeur des Jeux Mondiaux Universitaires de la FISU 2023 qui auront lieu dans sa ville d’Ekaterinbourg, il a préparé le Dakar en remportant le Silk Way et en participant au Gold of Kagan. Toujours au volant de son Can-Am, Kariakin pourra à nouveau compter sur l’aide de son navigateur et ami d’enfance, Anton Vlasiuk. Objectif : s’imposer 5 ans après son sacre en quad.

S.K.: « Je suis tombé amoureux de ce métier. Et, plus important encore, j'ai réussi à connecter ma vie avec ce métier. Ça a commencé lorsque mon père m'a offert un quad. Je l'ai conduit sans arrêt. Chaque jour, chaque nuit. Et tout le temps, je voulais rivaliser avec quelqu'un. C'est devenu une vraie passion. J'avais 13 ans. Un an plus tard, ma première victoire est arrivée. L’homme qui m’a incité à faire le Dakar est vraiment mon père. Nous nous sommes assis pour le dîner et le Dakar était diffusé à la télévision et on discutait des victoires des camions russes Kamaz. Grâce à eux, l'idée est née : « Pourquoi pas le Dakar ? » Alors, tout à fait spontanément nous avons commencé à nous préparer et nous sommes partis. Même si lors du dernier Dakar nous n'avons pas pu monter sur le podium, nous mettrons tout en œuvre pour le faire l'année prochaine. »

Véhicule

SNAG RACING TEAM

BRP CAN-AM MAVERICK
SNAG RACING TEAM

  • BRP
  • CAN-AM MAVERICK
  • SNAG Racing Team
  • SNAG Racing Team
  • S_T4_NO

Classement 2022

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives