N°314 Auto X-RAID TEAM

YAZEED AL RAJHI

(sau) Né le 05/05/1981 à RYADH

Sponsors

Mini, Jan Burgers

http://www.yazeedracing.com/

2017: 27th (Mini X-Raid)
2016: 11th (Toyota)
2015: Ab. Stage 11 (Toyota)

2017: Silk Way Rally (10th), Kazakhstan Rally (11th), WRC Wales and Sardegna
2016: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Qatar Rally (2nd), Sardinia Rally (6th), Silk Way Rally (2nd), Morocco Rally (Ab.)
2015: Morocco Rally (3rd), Egypt Rally (2nd), Abu Dhabi Desert Challenge (4th)
MERC and WRC2 events
2014: Baja Russia (1st), Baja Italia (1st), Egypt Rally (1st)
WRC2, ERC and MERC Championships

Interview

« Vous vous battez contre les meilleurs, mais aussi contre les éléments »

Il s’était présenté sur le Dakar 2017 avec de gros espoirs au sein d’une nouvelle équipe et au volant d’une Mini au passé prometteur, mais l’altitude a eu raison de Yazeed Al Rajhi. Au bord de l’abandon lors de l’étape entre Jujuy et Tupiza, le pilote saoudien parvint finalement à rallier l’arrivée à Buenos Aires mais à la 27ème place… bien loin de ses rêves de podium. Arrivé sur le Dakar en 2015, il avait immédiatement fait sensation, s’offrant au volant d’un Toyota Hilux une première victoire en spéciale dès la 8e journée, avant d’être contraint à l’abandon, en liaison, pour problème mécanique, alors qu’il occupait la 3e place du général. Issu de la très fortunée famille Al Rajhi, ce propriétaire d’une marque de fast-food est surtout un redoutable pilote derrière le volant et sera en quête de revanche toujours au sein du Team X-Raid. Al Rajhi a accumulé les kilomètres en course, notamment lors du Silk Way Rally et du Rally du Kazakhstan, sans mettre de côté sa passion pour le WRC (participation au RAC et au rallye de Sardaigne). En compagnie de son expérimenté copilote Timo Gottschalk, vainqueur du Dakar avec Nasser Al Attiyah en 2011, il se présente plus assagi pour son 4e Dakar mais toujours aussi rapide.

Y.A.R. : « Enfant, j’ai toujours été intéressé par tous les différents sports mécaniques. Le Dakar a toujours été particulier pour moi avec cette touche d’aventure. Je rêvais d’en faire parti un jour. J’étais vraiment déçu de mon dernier Dakar. Même après un entrainement spécifique en altitude, j’ai énormément souffert en Bolivie à plus de 3500m. Ce n’est pas comme cela que vous voulez perdre une course. Le Dakar est une course exigeante avec une incroyable histoire. D’en faire parti signifie que vous vous battez contre les meilleurs mais aussi contre les éléments et contre vous même. Après mes soucis de l’an dernier, j’ai accentué ma préparation physique et j’ai continué à m’entrainer en altitude. J’espère que cette année, je supporterai la haute altitude et que je pourrai me concentrer sur la course. Lors de mes Dakar précédents, j’ai démontré ma vitesse mais j’ai toujours eu des problèmes. Cette année, je vais essayer de garder ma vitesse mais aussi d’éviter les soucis. C’est essentiel pour un bon résultat. »

Véhicule

X-RAID TEAM

  • Marque : MINI
  • Modèle : JOHN COOPER WORKS BUGGY
  • Préparateur : X-Raid
  • Assistance : X-Raid
  • Classe : A_T1.4 : 2 roues motrices, di

Toute l'actualité de Y. Al rajhi

Dépêches - 07/01 07:37 [GMT -5] - Auto

Al Rajhi à l’arrêt

Après un solide début d’étape et un passage en neuvième position au CP1, Yazeed Al Rajhi connait actuellement des difficultés. Le pilote Mini est arrêté depuis de longues minutes au kilomètre 68 de la spéciale.

Dépêches - 07/01 07:37 [GMT -5] - Auto

Al-Rajhi s’est accroché avec Garafulic

On en sait maintenant plus sur les ennuis de Yazeed Al-Rajhi. Le Saoudien a percuté la Mini de Boris Garafulic. Les deux équipages attendent maintenant leur assistance pour réparer les dégâts et disent adieu à toute ambition au classement général de ce Dakar.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.