N°305 Auto BAHRAIN RAID XTREME

SEBASTIEN LOEB

(fra) 1.71m / 68kg

Loisirs

sport automobile, hélicoptère

2019 : 3e (4 victoires d’étape)
2018 : Abandon (1 victoire d’étape)
2017 : 2e (5 victoires d’étape)
2016 : 9e (4 victoires d’étape)

Neuf fois champion du monde WRC (en 2001 et de 2004 à 2012)
3e du championnat du monde WTCC (en 2014 et 2015)
2e des 24 Heures du Mans (2006)
4e du championnat du monde de Rallycross (en 2017)
Vainqueur de Pikes Peak en 2013

Interview

« Le but, c’est pas la 5e place »

Le plus grand pilote de rallye de tous les temps a adopté en 2016 un profil modeste qui correspond à son tempérament discret et réservé pour aborder le défi du Dakar. Mais une fois embarqué dans sa Peugeot 2008 DKR pour ses premiers tours de roues, son coup de volant a fait des ravages. La question s’est même rapidement posée de savoir s’il parviendrait à s’imposer à sa première participation, comme l’avait fait Ari Vatanen en 1987. Mais l’Alsacien est parti à la faute, puis a connu les années suivantes des erreurs de navigation rédhibitoires, la blessure de son copilote, des casses mécaniques qui font voler en éclats les projets de victoire… bref, une panoplie bien complète des pépins qui peuvent perturber les prétendants au titre sur le Dakar. Pour autant, le nonuple champion du monde n’a jamais abdiqué et a repris du service après la fin de l’aventure Peugeot. Sans la structure officielle mais tout de même au volant d’une 3008, engagée cette fois-ci par PH Sport, Loeb poursuit en 2019 sa démonstration en remportant la 14e spéciale de sa carrière et en signant un 2e podium final sur le Dakar (3e). Pour son retour et après avoir fait l’impasse sur la première édition saoudienne, c’est avec l’ambitieuse équipe Bahrain Raid Xtreme, qui s’appuie sur la structure ProDrive largement titrée en WRC, que Loeb prétend à nouveau batailler pour la gagne. Toujours associé au fidèle Daniel Elena comme copilote, « Seb » fait également équipe avec Nani Roma, qui pilotera une auto jumelle de la sienne. Les éventuels défauts de jeunesse du véhicule qu’ils auront en mains constituent la plus grande menace pour les deux équipages en quête de joutes sportives du plus haut niveau.

« Le Dakar, c’est toujours une épreuve sur laquelle on passe des moments difficiles, on se demande ce qu’on fait là, mais il y a un coté aventure qui nous permet d’aller dans des endroits incroyables qui seraient totalement inaccessibles sans cette course. Alors quand on revient, il reste les bonnes images et cela donne envie d’y retourner. Sur la dernière édition, j’étais plutôt performant même si nous n’avons pas gagné. J’étais à l’aise dans la voiture, je ne m’étais pas tanqué dans le sable, j’étais capable d’attaquer dans les dunes alors qu’avant j’essayais simplement de les franchir. J’espère retrouver les mêmes sensations de pilotage.
Les premiers essais que nous avons faits avec ProDrive étaient plutôt bons, nous n’avons pas eu beaucoup de soucis. On n’a pas cassé le moteur, ni la boîte, ni de transmission ou d’amortisseur. Je suis plutôt content. Et elle se conduit plutôt comme les voitures que j’ai l’habitude de conduire en WRC. C’est un 4x4 alors que la Peugeot était un buggy deux roues motrices qui était certainement plus passe-partout sur les terrains cassants. C’est donc très différent mais ça me semble bien, en tout cas je prends du plaisir au pilotage. L’objectif, c’est de pouvoir me mêler à la bagarre et pour cela il faut que la voiture soit fiable, j’espère que ce sera le cas. On sait très bien que les voitures qui descendent des tréteaux en octobre et arrivent au Dakar en janvier ont rarement gagné. Je pense que ce n’est jamais arrivé. J’espère malgré tout que ça va fonctionner d’entrée et qu’on sera performants. En tout cas le but, c’est pas la 5e place ».

Véhicule

BAHRAIN RAID XTREME

  • Marque : PRODRIVE
  • Modèle : HUNTER
  • Préparateur : Prodrive
  • Assistance : BRX
  • Classe : T1.1 4x4 TT modifiés essence

Classement 2021

Scratch Étape Général
0 10 10 10
1 17 17 17
2 6 6 7
3 5 5 6
4 7 7 7
5 20 20 10
6 54 54 44
7 42 42 43
8 - - -
9 - - -
10 - - -
11 - - -
12 - - -

Toute l'actualité de S. Loeb

Dépêches - 11/01 12:21 [GMT +3] - Auto

Encore un coup dur pour Loeb

Le sort s’acharne sur Sébastien Loeb et Daniel Elena ! Le duo BRX est immobilisé à hauteur du km 81 de la spéciale après avoir crevé deux roues et n’a plus de roue de secours à disposition.

Dépêches - 11/01 11:27 [GMT +3] - Auto

Loeb à l’arrêt

Parti 32e, Sébastien Loeb avait réalisé un excellent début de spéciale pour rejoindre le premier intermédiaire en neuvième position à seulement 2’18’’ du leader Nasser Al-Attiyah. Mais aux alentours du km 43, le Français connaît une fois de plus un problème mécanique...

Dépêches - 11/01 10:46 [GMT +3] - Auto

Loeb prépare le futur de la BRX

Sébastien Loeb et Daniel Elena ont encore joué de malchance hier en cassant un moyeu à quelques kilomètres de l’arrivée. L’équipage est tout de même parvenu à réparer pour terminer. Pour Loeb et Elena, il s’agit d’abord de rallier le bivouac ce soir tout en poursuivant le développement...

Dépêches - 10/01 15:20 [GMT +3] - Auto

Loeb joue encore de malchance

Sébastien Loeb et son copilote Daniel Elena sont encore bloqués dans le désert saoudien à une trentaine de kilomètres de l’arrivée. Les deux Français ont cassé un moyeu de leur BRX et tente à nouveau de réparer. 

Dépêches - 08/01 13:26 [GMT +3] - Auto

Triangle de suspension HS pour Loeb !

Les jours se suivent et se ressemblent plus ou moins pour Sébastien Loeb… Le Français vient de casser un triangle de suspension au km 97 et attend désormais son assistance. Un retour au Dakar difficile pour le nonuple champion WRC !

Dépêches - 08/01 12:07 [GMT +3] - Auto

Loeb veut inverser la tendance

À son arrivée au bivouac hier soir, Sébastien Loeb n’a pas caché sa déception. Le Français, qui lâché près d’une heure, n’a plus le choix et veut inverser cette tendance qui l’empêche de s’exprimer. Mais en partant 19e, l’Alsacien va encore devoir composer avec la...

Dépêches - 07/01 18:15 [GMT +3] - Auto

Une étape difficile pour Loeb

Après avoir jardiné en début de spéciale, Sébastien Loeb, pénalisé de 5’ hier soir pour un excès de vitesse, a tout donné pour combler son retard… en vain. L’écart n’est jamais passé sous la barre des 50’. Au général, le nonuple champion WRC occupe...

Dépêches - 07/01 11:05 [GMT +3] - Auto

Loeb dans le dur !

Sébastien Loeb connaît de grandes difficultés sur les premiers kilomètres de cette cinquième spéciale. Après avoir lâché une demi-heure au premier pointage, il en concède près du double au deuxième ! 

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives