N°201 Auto TOYOTA GAZOO RACING

NASSER AL-ATTIYAH

(qat) 1.7m / 85kg

Loisirs

Shooting, horse riding, fishing, motorbikes

Sponsors

Toyota Gazoo Racing, Red Bull, Eurol, Innovation Group, Kinto, Toyota Financial services, Qatar

2021: 2nd (5 stage wins, Toyota)
2020: 2nd (1 stage win, Toyota)
2019: 1st (3 stage wins, Toyota)
2018: 2nd (4 stage wins, Toyota)
2017: Ab. Stage 4 (1 stage win, Toyota)
2016: 2nd (2 stage wins, Mini)
2015: 1st (5 stage wins, Mini)
2014: 3rd (2 stage wins, Mini)
2013: Ab. Stage 9 (3 stage wins, Buggy Qatar)
2012: Ab. Stage 9 (2 stage wins, Hummer)
2011: 1st (4 stage wins, Volkswagen)
2010: 2nd (4 stage wins, Volkswagen)
2009: Ab. (3 stage wins, BMW X Raid)
2007: 6th (BMW X Raid)
2006: Ab. (BMW X Raid)
2005: Ab. (BMW X Raid)
2004: 10th (Mitsubishi)

2021: Andalucia Rally (1st), Baja Spain (1st), Rallye du Maroc (1st), Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Baja Ha’il; Winner of the FIA World Cup; MERC
2020: Qatar Rally (1st), Andalucia Rally (1st), Ha’il Rally; MERC
2019:, Qatar Rally (1st), Kazakhstan Rally (1st), Silk Way Rally (1st), Morocco Rally (Ab.); MERC championship (4 races); Baja 1000
2018: Russian Baja (1st), Kazakhstan Rally, Qatar Rally, Silk Way Rally (2nd), Morocco Rally (1st); MERC champion (14th title)
2017: Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Rally (1st), Rally Kazakhstan (1st), Spanish Baja (1st), Hungary Baja (1st); Poland Baja (1st), Morocco Rally (1st); Winner of the FIA Cross-Country World Cup
2016: Morocco Rally (1st) , Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Rally (1st), Italian Baja (1st), Spanish Baja (1st), Poland Baja (1st); Winner of the FIA Cross-Country World Cup
2015: Morocco Rally (1st), Qatar Rally (1st), Egypt Rally (1st), Italian Baja (1st), Baja Hungary (1st), Baja Poland (2nd); Winner of the FIA Cross-Country World Cup + 11th MERC title + WRC2 title
2014: Qatar Rally (1st), Egypt Rally (2nd), Morocco Rally (1st), Baja Portalegre (2nd)
2013: WRC (Middle-east), Super Boat World Championships (2nd)
2012: Bronze Medal Skeet Olympic Games, IRC Cyprus (1st), Sealine Cross-country Rally Qatar (1st), WRC season with Citroen
2010: Silk Way Rally (2nd)
Morocco (twice), Transiberico, Dos Sertoes, Egypt, etc.

Interview

« Le temps est venu de gagner à nouveau ! »

Une fois n’est pas coutume, Nasser Al Attiyah s’est exclusivement consacré à l’auto cette année. Pas de courses de bateaux, pas de Jeux Olympiques en tir à la carabine (ball trap)... Quand le Qatari se démultiplie, il a tendance à déjà exceller. Alors imaginez lorsqu’il se concentre sur une seule discipline. Le bilan de l’homme de Doha est édifiant. Trois rallyes-raid, une Baja et trois manches du championnat des rallyes du Moyen-Orient, soit sept courses et autant de victoires. Al Attiyah est un ogre à l’éternel sourire. Depuis son premier Dakar dans l’anonymat au volant d’une Mitsubishi Pajero qu’il emmena à la 10e place au Sénégal en 2004, Nasser a multiplié les succès : trois victoires avec trois voitures différentes dont la première en 2011, et au total 40 spéciales remportées. Après avoir roulé pour toutes les plus grandes écuries de sa discipline (BMW, Volkswagen, Hummer et Mini), il s’est depuis 5 ans établi au sein du team Toyota Gazoo, offrant à la marque son premier sacre en 2019. Mais les deux dernières éditions du rallye, en Arabie Saoudite, ont été vécues comme de vraies déceptions malgré deux places de dauphin. Victime d’incessantes crevaisons, le Qatari n’a rien pu faire face à Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel respectivement. Mais la donne pourrait bien avoir changé pour l’édition 2022. Le Qatari et son équipe ont sauté sur l’occasion de faire évoluer le Hilux en fonction des nouvelles règles FIA (nouvelle catégorie T1+ pour les 4-roues motrices). C’est au volant d’un Pickup survitaminé avec de plus grosses roues et suspensions que Nasser prendra la départ de son 18ème Dakar. Un nouveau véhicule qu’il a pu tester en Afrique du Sud avec son fidèle navigateur depuis 2015, Mathieu Baumel. En se basant sur l’inconnue que représente Audi et ses champions Sainz et Peterhansel, la jeunesse de l’écurie BRX (également en catégorie T1+) et surtout l’expérience du Qatari et de son équipe, les étoiles semblent parfaitement alignées pour un nouveau sacre de Nasser Al Attiyah, potentiellement son quatrième. Mais au-dessus des déserts d’Arabie Saoudite il y a de nombreuses étoiles… certaines sont filantes.

NAA: « Je pense que cette nouvelle catégorie T1+ est une bonne décision. Nous allons dans la bonne direction. Tout le monde utilise une technologie similaire à l’exception d’Audi. Je n’en sais pas plus sur Audi. Nous nous concentrons sur notre Toyota. On a beaucoup fait évoluer la voiture et nous avons pu la tester à de nombreuses reprises. Je continue à être impressionné par la nouvelle voiture, et je suis particulièrement satisfait de son comportement avec ses plus grands pneus, lorsqu’il s’agit d’affronter des terrains difficiles. Le moteur délivre une excellente puissance et un bon couple, et nous sommes impatients de tester la voiture sur le Dakar. Le temps est venu maintenant de gagner à nouveau. Après deux podiums (2 fois deuxième), la bonne place ne peut être que la première. »

Véhicule

TOYOTA GAZOO RACING

TOYOTA GR DKR HILUX
TOYOTA GAZOO RACING

  • TOYOTA
  • GR DKR HILUX
  • Toyota Gazoo Racing
  • Toyota Gazoo Racing
  • : 4x4 Essence et Diesel

Classement 2022

Toute l'actualité de N. Al-attiyah

Réactions - 14/01 13:03 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « trois équipes solides capables de gagner »

Nasser Al Attiyah renoue avec le succès après deux éditions en deuxième position. Sa première en Arabie Saoudite. Fair play, il souligne la valeur de Audi et BRX.

« Cela a été un Dakar incroyable pour nous. Notre dernière victoire remonte à 2019 et nous sommes satisfaits...

Résumé - 13/01 18:38 [GMT +3]

Dakar 2022 - Étape 11 | Sunderland et Al Attiyah, en mode majeur

L’OEIL DANS L’OBJECTIF

L’avant-dernière spéciale du Dakar a reçu les éloges « del Matador » qui y a planté sa deuxième victoire d’étape sur cette édition : « des herbes à chameaux, des dunes, encore des dunes, de la pierre, du lit de rivière, c’était...

Réactions - 13/01 15:18 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « Perdre 4’ sur Séb’ dans ces conditions, ce n’est rien »

7e de l’étape 11, Al Attiyah contrôle Loeb avec plus d’une demie heure d’avance à la veille de l’arrivée.

« C’était une étape très difficile. Perdre 4’ sur Séb’ dans ces conditions, ce n’est rien. On est en sur le bon chemin, demain l’étape...

Réactions - 12/01 14:32 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « terminer à une minute de Séb’, c’est très bien »

7e du jour à 7’50’’ de Peterhansel, Nasser assure son leadership devant Loeb

« On a fini l’étape sans laisser échapper trop de temps, on ne perd qu’une minute sur Séb’, cela nous offre une bonne position de départ pour demain. Aujourd’hui nous n’avons pas...

Réactions - 11/01 14:50 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attyiah : « content que l’on se rapproche de l’arrivée »

3e de l’étape derrière les deux autres Toyota Gazoo Racing, Nasser reprend aussi 1’ sur Loeb

« Hormis hier où on a eu un problème avec une pièce neuve changée à la journée de repos, on a fait une bonne course encore aujourd’hui. On finit 3e de l’étape...

Réactions - 10/01 14:47 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « J’ai eu très peur »

Sur une étape perturbée par des problèmes mécaniques, le leader du général se satisfait de la perte de temps limitée qu’il encaisse : seulement 7 minutes de lâchées à Sébastien Loeb, son premier poursuivant.

« Pendant 350 kilomètres nous n’avions plus...

Réactions - 09/01 16:24 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « Je n’ai pas de stratégie »

Al Attiyah laisser filer 5’ mais possède encore 45’ sur Loeb

« La deuxième semaine du Dakar est une autre course. Ce matin, on n’a pas trop cherché à attaquer, on l’a fait un peu plus sur la fin. Je ne sais pas si on a gagné ou pas la spéciale, de nombreux adversaires sont...

Réactions - 07/01 14:06 [GMT +3] - Auto

Nasser Al Attiyah : « On est sur la bonne voie »

Le leader des Toyota atteint la journée de repos en tête du classement général. Avec 50 minutes d’avance sur Yazeed Al Rajhi et Sébastien Loeb ses deux premiers poursuivants au coude à coude.

« On est heureux d’être là. On a attaqué dès le début, et j’ai...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives