N°1 Moto RED BULL KTM FACTORY TEAM
pilote
+

TOBY PRICE

(aus) Né le 18/08/1987 1.88m / 93kg

Sponsors

KTM, Red Bull

Site internet

2019: 1st (1 stage win)
2018: 3rd
2017: ab stage 4 (5th)
2016: 1st
2015: 3rd

2019: Atacama Rally (4th), Morocco Rally (4th). Finke desert Race (Ab.), Baja 1000
2018: Abu Dhabi Desert Challenge (7th), Atacama Rally (2nd), Desafio Ruta 40 (2nd), Morocco Rally (1st); FIM World Champion. Finke desert Race (1st), Baja 1000 (5th in a car)
2016: 1st Morroco Rally (1st), Abu Dhabi Challenge (1st)
2015: Chile Rally (9th), Morocco Rally (Ab.)
2014: Morocco Rally (8th)
2012: Baja 1000 (2nd)
Finke Desert Rally (6 victories)
Hattah Desert Race (4 victories)

Interview

« On connaît tous notre métier »

En franchissant la ligne d’arrivée des deux derniers Dakar, Toby Price était un homme cassé. Bien que victorieux en 2019, les trois dernières années de l’Australien ont été plus que douloureuses, un chemin de croix qui a débuté par une terrible chute en 2017 et s’est achevé, il l’espère, par son deuxième sacre en janvier dernier, heureux mais détruit par la douleur. En 2015, ce jeune molosse australien à la carrure de troisième ligne centre débarquait sur le rallye tel un ovni. Toby Price est alors une référence chez lui, mais un inconnu à l’échelle planétaire du Dakar. On le sait rapide, il intègre de plus très vite les subtilités de la navigation sud-américaine, sans jamais craquer en route vers une impressionnante troisième place. Une année plus tard, installé au sein du team officiel KTM, Price fait plus que confirmer en devenant le premier Australien, toutes catégories confondues, à remporter le Dakar, et ce dès sa deuxième participation. Logiquement favori du Dakar 2017, le pilote subit un terrible coup d’arrêt dès la quatrième étape, se brisant le fémur. Il lui faut alors près d’une année à se remettre, sa troisième place en 2018 à Cordoba étant donc accueillie comme un exploit. Sa deuxième couronne acquise à Lima encore plus, en raison cette fois-ci d’un poignet meurtri. Les mois de souffrance semblent à présent derrière lui et à 32 ans, il fera à nouveau figure de candidat à la victoire, ce qui lui permettrait d’égaler Richard Sainct au rang de triple-vainqueur (1999, 2000 et 2003) et de dépasser Hubert Auriol, Gaston Rahier et Fabrizio Meoni. Encore pleinement concentré sur la moto, Price n’exclut pas d’un jour participer au Dakar en voiture. Cette année, ce passionné de pickup sur-vitaminé a participé à la Finke Desert Race en Australie et surtout pour la deuxième année à la Baja 1000, partageant sa voiture avec Nasser Al Attiyah.

« Le rallye du Maroc n’a pas été facile et je manque le podium de peu ce qui est plutôt frustrant. En tout cas ça a été une bonne préparation. La navigation a été bien compliquée et nous avons dû apprendre à piloter avec un minimum d’informations. J’espère que ça va bien nous aider pour le mois de janvier et le Dakar. Les équipes Honda et Yamaha ont fourni un gros effort pour tenter de gagner. D’un point de vue du résultat final, il semblerait que nous faisons les choses différemment mais en réalité nous n’avons fait que développer une moto solide, rapide et fiable. Et il n’y a pas que la moto, il y a aussi le staff et les gars de l’équipe qui connaissent le Dakar par cœur et comment tout fonctionne. On connait tous notre métier, ce qu’il y a à faire pour gagner. Il n’y en a pas un qui se ballade à rien faire et l’ambiance est en plus excellente. Celui qui m’a le plus aidé, c’est Jordi Viladoms (ancien pilote et manager du team KTM Dakar). Il partage énormément d’infos. J’ai aussi été pas guidé par Marc Coma mais à l’époque il était encore motard. Il me donnait suffisamment d’informations pour que je comprenne la discipline mais jamais plus. Il ne savait pas alors si je deviendrais bon. »

Véhicule

RED BULL KTM FACTORY TEAM

  • Marque : KTM
  • Modèle : 450
  • Préparateur : Red Bull KTM factory team
  • Assistance : Red Bull KTM factory team
  • Classe : M_G1.1 : G1.1 Elites A.S.O

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives