SAVE THE DATE - PRÉSENTATION DU DAKAR 2023

JEUDI 1er DÉCEMBRE à 11h30 (HEURE PARIS)

N°503 Camion BIG SHOCK RACING

MARTIN MACIK

(cze) 1.89m / 90kg

Loisirs

Anything with an engine, basketball

Sponsors

Big Shock, Silmet, IVAR CS, MM Technology

2021: 4th
2020: 5th
2019: Ab. Stage 5
2018: 5th
2017: 10th
2016: 19th
2015: Ab. Stage 5
2014: 13th (navigator for Vildman)
2013: 18th (navigator for Vildman)

2021: Baja Aragon (1st), Rallye du Maroc (3rd)
2020: Baja Poland (2nd), Baja Drawsko (1st)
2019: Baja Aragon (1st), Baja Poland (1st), Rallye du Maroc (2nd)
2018: Baja Aragon (2nd), Baja Poland (1st), Rallye du Maroc (1st)
2017: Baja Aragon (1st), Baja Poland (1st), El Chott Rally Tunisia (1st)
2016: Baja Drawsko (1st), Baja Poland (2nd), Hungarian Baja (3rd), Baja Aragon (4th)
2015: Baja Drawsko (1st), Baja Poland (1st), Hungarian Baja (2nd), Baja Bohemia (2nd), Baja Aragon (3rd)
2014: Hungarian Baja (1st), Baja Aragon (4th)
2013: Silk Way Rally (7th)

Interview

« Nous essayons toujours de pousser pour être meilleurs »

Depuis quelques saisons, Martin Macik fait partie des pilotes les plus rapides de la catégorie camions. Et à seulement 32 ans, il se prépare déjà à sa dixième participation au Dakar. Le pilote et entrepreneur tchèque ne cesse de progresser depuis ses débuts en 2013 en tant que navigateur de Vlastimil Vildman. Il s'est glissé dans le Top 10 en 2017 et dans le Top 5 en 2018, avant de décrocher son meilleur résultat à ce jour au Dakar 2021 avec une superbe quatrième place. Cette performance égale celle obtenue par son père, Martin Macik Sr, en 2010. Le duo père-fils est à la tête de l'équipe Big Shock Racing qu'ils ont créée en 2016. Cette structure encourage les coureurs professionnels et amateurs à prendre part au plus grand rallye du monde. Quand ils ne pilotent pas eux-mêmes, les Macik sont occupés à construire des camions pour d'autres concurrents dans leurs ateliers de Sedlcany, dans le cadre du projet MM Technology. Au Dakar 2022, Martin pourra enfin compter sur un deuxième camion, ‘Arnie’, conduit par l'expérimenté Martin Soltys. Ce soutien supplémentaire devrait permettre à Martin d'adopter une stratégie plus agressive sur son Iveco Powerstar, ‘Charles’, afin de viser le premier podium de son histoire. Son équipage est inchangé : pour la troisième édition consécutive, il est rejoint par le navigateur Frantisek Tomasek et le mécanicien David Svanda avec qui il a remporté la Baja Aragon en juillet. Au Dakar 2021, l’équipe se trouvait en quatrième position derrière un trio de Kamaz, montrant qu’elle pouvait se mesurer aux géants russes en remportant trois des quatre dernières étapes. La philosophie de Martin est la suivante : « Sans défi, on ne progresse pas. » Compétiteur passionné qui n'a pas peur de prendre des risques, Martin sera l'un des principaux prétendants au Dakar 2022. Son influence s'étend au-delà des pistes et des dunes. Ses agences MM Production et MM Photography produiront cette année encore un flux constant de contenus tout au long du rallye. Macik a déjà partagé ses expériences précédentes à travers ‘’Obsessed by Dakar’’, une série populaire de discussions en direct. Dans un pays qui vit depuis longtemps une histoire d'amour avec le rallye le plus célèbre au monde, Martin se veut le porte-drapeau de la nouvelle génération de stars tchèques.

M.M. : « Je pense que le Dakar sera assez facile après tout ce que nous avons accompli cette année ! Nous nous sommes hissés à un niveau complètement différent. Nous avons maintenant cinq camions dans le cadre de notre nouveau projet MM Technology. Je repars de mon côté avec 'Charles', le même Iveco que l'année dernière. Ce sera ma troisième édition avec lui. Et notre plus grande nouvelle est que nous aurons un deuxième camion dans le rallye. Le conducteur sera Martin Soltys, un habitué du Dakar ces dernières années. Il assurera mes arrières avec un tout nouvel Iveco Powerstar appelé ‘Arnie’. Nous avons également développé de nouveaux camions pour Kees Koolen et l'équipe Italtrans Racing, et nous soutenons Maurik van den Heuvel. Chaque année, nous nous disons qu’on ne peut pas travailler beaucoup plus, et chaque année, nous arrivons à en faire davantage ! Notre équipe s'agrandit. Pour nous, le plus important est d'aller de l'avant, et cela signifie viser le Top 3, ce qui bien sûr ne sera pas facile. Mais nous ferons de notre mieux pour essayer de lutter contre Kamaz. Ça va très vite ! Les camions que nous construisons aujourd'hui sont confortables ; n'importe qui pourrait s'asseoir à l'intérieur et conduire, avec la boîte de vitesses automatique et tout le reste, ça fonctionne parfaitement. Mais les conduire aussi vite que possible, à une vitesse moyenne de plus de 100 km/h, c’est une autre histoire. En Arabie Saoudite, ça fait très mal. Ce n'est donc pas si facile, il y a peut-être 20 camions qui peuvent prétendre à une bonne place au classement. La victoire est bien évidemment la chose la plus satisfaisante quand on fait de la course. Nous avons fait quelques rallyes avec l'équipe cette année. Nous avons eu quelques problèmes sur un réservoir au Maroc, mais c'était un élément provisoire, pas le définitif. Nous sommes arrivés troisième. C'était un excellent test, et la dernière chance de s'entraîner avant le Dakar. »

Véhicule

BIG SHOCK RACING

IVECO POWERSTAR
BIG SHOCK RACING

  • IVECO
  • POWERSTAR
  • MM Technology
  • ItalTrans Racing
  • Camion > 10.000cc

Classement 2022

Toute l'actualité de M. Macik

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives