N°503 Camion BIG SHOCK RACING

MARTIN MACIK

(cze) 1.89m / 90kg

Loisirs

Anything with an engine, basketball

Sponsors

Big Shock, Silmet, IVAR CS, UNCS, Strix

2020: 5th
2019: Ab. Stage 5 (2nd half-marathon)
2018: 5th
2017: 10th
2016: 19th
2015: Ab. Stage 5
2014: 13th (navigator for Vildman)
2013: 18th (navigator for Vildman)

2020: Baja Poland (2nd), Baja Drawsko (1st)
2019: Baja Aragon (1st), Baja Poland (1st), Rallye du Maroc (2nd)
2018: Baja Aragon (2nd), Baja Poland (1st), Rallye du Maroc (1st)
2017: Baja Aragon (1st), Baja Poland (1st), El Chott Rally Tunisia (1st)
2016: Baja Drawsko (1st), Baja Poland (2nd), Hungarian Baja (3rd), Baja Aragon (4th)
2015: Baja Drawsko (1st), Baja Poland (1st), Hungarian Baja (2nd), Baja Bohemia (2nd), Baja Aragon (3rd)
2014: Hungarian Baja (1st), Baja Aragon (4th)
2013: Silk Way Rally (7th)

Interview

« Je sais que c’est possible de battre les Kamaz »

Il n'a peut-être que 31 ans, mais Martin Macik se prépare déjà pour son neuvième (!) Dakar en camion avec Big Shock Racing. Non plus l'une des étoiles montantes de la catégorie mais plutôt un compétiteur aguerri, le navigateur tchèque devenu pilote a terminé 5e à deux reprises, en 2018 et 2020. Martin a hérité son amour de tous les sports mécaniques de son père, Martin Sr., qui a participé pour la première fois au Dakar en 2003. En 2016, le duo père-fils a créé l'écurie Big Shock Racing, qui encourage les coureurs professionnels et les amateurs passionnés à participer au plus grand rallye du monde. Martin Sr. a donné à son fils le virus du Dakar en l'invitant à voir l’arrivée du rallye au Sénégal, à l'époque de l'Afrique, et Martin Jr. a maintenant une autre chance de surpasser son père en améliorant le meilleur résultat de ce dernier en carrière avec la 4e place en 2010. Martin sera de retour en Arabie Saoudite avec le même équipage, composé du fidèle navigateur Frantisek Tomasek et du mécanicien expérimenté David Svanda. Ils ont apporté quelques modifications à leur IVECO Powerstar, baptisé « Karel » ou « Charles », qui a été dévoilé pour la première fois pour le Dakar 2020, et bien que le surnom n'ait aucun lien avec le dernier vainqueur tchèque dans les camions, le légendaire Karel Loprais. En raison de la pandémie de Covid-19, le trio n'a fait que deux sorties cette année -vainqueur de la Baja Drawsko et deuxième à la Baja Poland- mais il vise toujours un autre top 5 sur le Dakar 2021. Les garçons de Big Shock Racing apprécient la perspective d'une nouvelle bataille féroce face aux Kamaz, Maz et autres Mammoet Rallysport. Loin du rallye, Martin est aussi un homme d'affaires passionné, ayant mis en place les projets MM Production, MM Photography et Dakar Obsession. Si jamais vous êtes à Prague, vous pouvez également vous rendre dans son café, le Pilot Café, pour une part de gâteau fait maison et une discussion sur le rallye raid.

M.M. : « L'année a été assez ennuyeuse, pour être honnête, même si j'ai bien aimé passer plus de temps avec ma famille que d'habitude. Ma fille est un bébé du Dakar, elle est née le 16 janvier, donc elle fêtera son premier anniversaire au lendemain de l’arrivée. Notre premier camion s'appelait Frank, nous voulions donc donner un nom au deuxième également. Ce sera Charles, l'équivalent anglais de Karel, un joli nom tchèque. Nous avons changé pour une boîte de vitesses automatique, et je me suis déjà entraîné avec. Nous avons couru à la Baja Drawsko, ce qui était assez intéressant, et à la Baja Poland où il n'y avait que trois camions et tous les trois ont été produits dans notre garage ! Jaroslav Valtr conduira l'un d'entre eux sur le Dakar. Je suppose que Frantisek est l'un des meilleurs navigateurs. Je lui ai tout appris, donc il doit être le meilleur ! Je pense que ce sera son cinquième ou sixième Dakar, et il a l'expérience dont nous avons besoin. Nous avons entendu dire que nous serons parmi les équipages prioritaires donc nous obtenons le roadbook électronique. Ce sera assez nouveau. David est toujours notre mécanicien numéro 1, il est responsable de tous les aspects techniques entourant Charles. J'ai vraiment hâte de me battre avec Kamaz. Ils ont quatre camions, quatre pilotes similaires et ils sont diablement rapides ! Je sais qu'il est possible de les battre -peut-être pas tous- mais je ferai certainement de mon mieux. Et bien sûr, je ne suis pas seulement là pour combattre Kamaz. Ce sont les meilleurs, mais il y a aussi Maz, avec Viazovich et Vishneuski. Van den Brink est rapide aussi, même s'il prend des risques, et il y en a beaucoup plus. Je pense qu'entre 10 et 15 camions peuvent être dans le top 5. Il y a beaucoup de prétendants et je vais me battre avec tous. Je suis probablement le seul dans le top 10 avec un camion solitaire et sans assistance rapide. Je sais que ce sera difficile, mais nous n'avons pas le budget pour envoyer deux camions et nous n'avons pas de deuxième pilote. Je vise le top 5, c'est mon objectif. Sinon, je n’irais pas au Dakar. Ce n'est pas seulement ma position, cela reflète les ambitions de mon équipe, des propriétaires, des managers et des sponsors. Ils ne sont pas derrière moi parce que j'ai une bonne tête, mais parce que nous avons des résultats. Nous avons réalisé deux top 5, en 2018 et 2020. Ceci dit, mon père était 4e en 2010, alors il est maintenant temps de faire encore mieux ! »

Véhicule

BIG SHOCK RACING

  • Marque : IVECO
  • Modèle : POWERSTAR
  • Préparateur : Big Shock Racing
  • Assistance : Big Shock Racing
  • Classe : T5.2 Camions modifiés

Classement 2021

Scratch Étape Général
0 3 3 3
1 5 5 5
2 5 5 4
3 4 4 4
4 4 4 2
5 9 9 3
6 7 7 4
7 10 10 5
8 8 8 5
9 1 1 5
10 1 1 5
11 5 5 4
12 1 1 4

Toute l'actualité de M. Macik

Dépêches - 14/01 12:46 [GMT +3] - Camion

Macik en tête au km 127

Vainqueur des deux dernières spéciales, Martin Macik reprend la tête du classement provisoire et met 1’01’’ à Anton Shibalov et plus de 1’30’’ sur Aliaksei Vishneuski. Dmitry Sotnikov lâche pour sa part 2’37’’, mais rien de dramatique pour le leader au général. 

...

Réactions - 13/01 17:33 [GMT +3] - Camion

Martin Macik : « On a montré le chemin à nos adversaires »

Homme en forme de cette fin de rallye, Martin Macik enchaîne une deuxième victoire de suite alors qu’il ouvrait aujourd’hui la piste. Le Tchèque consolide sa cinquième place au classement général.

« C’était difficile au début, mais après on s’est fait plaisir. On a fait...

Dépêches - 13/01 15:51 [GMT +3] - Camion

Macik signe le doublé

Martin Macik remporte sa deuxième victoire de suite au terme de la spéciale du jour. Le Tchèque a su résister aux Kamaz de Dmitry Sotnikov et d’Airat Mardeev pour s’imposer avec 1’40’’ sur leader au général qui enregistre au passage son 10e podium en 10 étapes… Le titre...

Dépêches - 13/01 14:43 [GMT +3] - Camion

Macik reprend l’avantage

Après 200 km, Martin Macik reprend la tête du classement à Anton Shibalov qui se voit quant à lui repoussé à plus de 3’30. Dmitry Sotnikov pointe quant à lui en deuxième position à 2’37’’ de son rival tchèque. 

Dépêches - 13/01 12:01 [GMT +3] - Camion

Macik mène au WP1…

… mais attention au trio Kamaz mené par Dmitry Sotnikov devant Airat Mardeev et Anton Shibalov. En ajoutant Ales Loprais, cinq camions sont classés dans la même minute au premier pointage. 

Réactions - 12/01 19:08 [GMT +3] - Camion

Martin Macik : « Encore plus difficile que l’étape marathon »

Avec sa première victoire d’étape arrachée de haute lutte face au Russe Mardeev, Martin Macik occupe la cinquième place du classement général. Le Tchèque peut encore croire au podium final.

« Cette étape était encore plus difficile que l’étape marathon que nous venons d’enchaîner....

Dépêches - 12/01 16:45 [GMT +3] - Camion

Ça passe pour « Charles »

Martin Macik et son camion nommé « Charles » s’imposent au terme de la spéciale du jour. Le Tchèque s’est mis à l’abri des deux pilotes Kamaz, Airat Mardeev et Dmitry Sotnikov, repoussés à environ 2’30’’. Anton Shibalov lâche 4’12’’ au vainqueur,...

Dépêches - 12/01 15:32 [GMT +3] - Camion

Macik et Mardeev dans un mouchoir de poche

À un peu plus de 100 km de l’arrivée, Martin Macik et son camion baptisé « Charles » occupent la tête du classement avec trois secondes d’avance seulement sur Airat Mardeev. Ales Loprais est à 1’18’’ talonné par Dmitry Sotnikov. Attention au Russe désormais...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives