Infos
  • Merci de bien remplir votre fiche médicale en ligne sur la plateforme Mutuaide **avant le 15 Décembre**
N°502 Camion KAMAZ - MASTER

AIRAT MARDEEV

(rus) Né le 01/01/1987 à NABEREZHNYE CHELNY

Sponsors

KAMAZ, RedBull, VTB, Liebherr, Total, Mercedes Benz, Loctite, ZF Sachs, Wabco

http://www.kamazmaster.ru/

2018: 3rd (one stage win)
2017: 5th
2016: 2nd
2015: 1st (two stage wins)
2014: Ab. Stage 3
2013: 2nd (one stage win)
2012: Ab. Stage 10
2011: 4ème (mécanicien de I. Mardeev)
2009: 4ème (mécanicien de I. Mardeev)

2018: Silk Way Rally (2nd)
2017: Silk Way Rally (3rd)
2016: Silk Way Rally (1st)
2015: Russian off-road championship
2014 Zoloto Kagana, 1st
2013: 4th Silk Way Rally
2012: 1st Silk Way Rally
2011 : 5ème du Silk Way Rally (pilote)
2010: 7ème du Silk Way Rally
2009: 14ème du Silk Way Rally

Interview

« Encore plus de rivaux sur le prochain Dakar »

Lorsqu’on est déjà monté sur la plus haute marche du podium, seul la victoire devient belle. Sauf chez Kamaz, où le collectif prime sur l’individu. Ayrat Mardeev a réalisé cet exploit il y a trois ans, faisant ainsi mieux que son regretté père Ilgizar, deuxième en 2007. Mais depuis, le pilote russe élevé à l’école tatare a dû se contenter d’accessits. Dauphin de Gerard De Rooy en 2016, il se sera montré précieux dans le sacre de son coéquipier Eduard Nikolaev ces deux dernières années, laissant de côté ses ambitions : 5ème en 2017 et 3ème en 2018. Une nouvelle fois, Mardeev a souffert en début de parcours (17ème au soir de la deuxième étape) avant de grimper au classement pour s’offrir un quatrième podium. Le natif de Naberezhnye Chelny qui avait découvert le Dakar en tant que copilote de son père en 2009 et 2011 a su ensuite se montrer patient malgré les coups durs au volant. Contraint à l’abandon lors de son premier Dakar en tant que pilote, il ne se décourage pas, apprend et frappe fort : première victoire en spéciale et une place de dauphin sur le Dakar 2013. Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Un deuxième abandon en 2014 précéda le sacre tant espéré en 2015 à Buenos Aires. Pour son dixième Dakar, Mardeev respectera une nouvelle fois les règles établies par le patron Vladimir Chagin : le mieux placé après le repos sera protégé et aidé par ses 3 coéquipiers. Il espère être celui-la et comptera sur l’aide de son fidèle navigateur Dmitriy Svistunov et du nouveau venu dans la cabine du Kamaz, le mécanicien Akhmet Galiautdinov.

A.M. : « Sur le dernier Dakar, je n’ai pas souvenir d’une telle bagarre et d’un tel niveau. Ajoutez à cela le combat contre la nature. Dès l’entame nous avons vraiment souffert dans les dunes du Pérou. Atteindre la ligne d’arrivée était déjà une victoire. Nous étions à la limite en permanence. Notre troisième place a énormément de valeur. L’objectif prioritaire sur le dernier Silk Way était de tester le nouveau camion. Il fallait le faire progresser en condition de course, tester la boite de vitesse. Cette course nous a beaucoup aidés en vue du prochain Dakar même si, en raison de soucis techniques, nous n’avons pas pu nous battre pour la première place. Il y avait déjà beaucoup de solides adversaires et je suis ravi pour Andrey Karginov (vainqueur) après son absence d’une année. Je m’attends à affronter encore plus de rivaux sur le prochain Dakar. »

Véhicule

KAMAZ - MASTER

  • Marque : KAMAZ
  • Modèle : 43509
  • Préparateur : TEAM KAMAZ Master
  • Assistance : TEAM KAMAZ Master
  • Classe : C_T4.2 : T4.2 - Camions Modifiés

Classement 2019

Scratch Étape Général
1 - - -
2 - - -
3 - - -
4 - - -
5 - - -
6 - - -
7 - - -
8 - - -
9 - - -
10 - - -

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

Partenaires du Dakar

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.