N°500 Camion KAMAZ - MASTER

EDUARD NIKOLAEV

(rus)

Loisirs

karting

Sponsors

KAMAZ, VTB, Rostec, Tatneft, RedBull, Total, RussianHelicopters, 1C, Palfinger, ESAB

2019: 1st (3 stage wins)
2018: 1st (3 stage wins)
2017: 1st (4 stage wins)
2016: 7th (3 stage wins)
2015: 2nd (6 stage wins)
2014: 3rd (1 stage win)
2013: 1st
2012: Exc. Stage 5
2011: 3rd
2010: 1st (mechanic Chagin)
2009: 2nd (mechanic Chagin)
2007: 2nd (mechanic Mardeev)
2006: 18th (mechanic Reshetnikov)

2019: Baja Rostov (2nd), Kazakhstan Rally, Gold of Kagan (1st)
2018: Silk Way Rally (5th)
2017: Silk Way Rally (11th)
2016: Silk Way Rally (4th)
2014: Zoloto Kagana (2nd)
2013: Silk Way Rally (18th)
2012 : Silk Way Rally (6th)
2012 Champion de Russie Tout-terrain
2010: 1st Silk Way Rally (driver)
2009: 4th Silk Way Rally (driver)
2007: 1er au général Challenge Astana-Route de la Soie (mécanicien Chagin)

Interview

« Prêt pour le parcours le plus difficile »

Si le début de carrière d’Eduard Nikolaev sur le Dakar a été plutôt chaotique, il confirme année après année qu’il est bien le digne successeur du légendaire Vladimir Chagin. Après son premier succès en 2013, Nikolaev a ensuite cédé sa place de lauréat à ses coéquipiers, Andrey Karginov d’abord, puis son benjamin Ayrat Mardeev, peinant à confirmer. Formé aux côtés des plus grands en tant que mécanicien (2e en 2007 avec Mardeev, 1er en 2010 avec Chagin), la pépite de Naberezhnye Chelny obtenait dès son baptême en tant que pilote une très prometteuse 3e place alors que ses ainés étaient encore en lice. Ayant appris de ses échecs, dont une exclusion en 2012 après avoir percuté une auto, Nikolaev a démontré qu’il était redevenu le patron, s’imposant avec autorité lors des trois dernières éditions. Cette saison, après avoir eu l’honneur de rencontrer le président Poutine venu à Kazan féliciter l’équipe Kamaz, le « petit Tsar » s’est abstenu de disputer le Silk Way Rally, se concentrant uniquement sur le championnat de Russie et la préparation au Dakar où il se présentera encadré de ses habituels coéquipiers Evgeny Yakovlev et Vladimir Rybakov. Malgré l’inconnue « Arabie Saoudite », il demeure le grandissime favori du rallye. À 35 ans et après avoir remporté 4 éditions du Dakar (sans compter celle en tant que navigateur), il n’est plus qu’à trois longueurs du maître Chagin.

E.N. : « Le Dakar 2019 a été une course très dure avec beaucoup de dunes, beaucoup de sable et nous avions des rivaux redoutables, comme Gerard De Rooy et Federico Villagra. Je tiens à les remercier parce que nous avons eu une belle course durant cette édition. Nous n’avons eu que de petits problèmes, notamment nous sommes restés coincés dans les dunes un bon moment, mais finalement ça n’a pas été trop long, et nos camions sont robustes et rapides. Le Dakar part maintenant sur un nouveau continent. Nous sommes tous impatients de découvrir ce qui nous attend. C’est une réelle inconnue. Le terrain semble similaire à celui que nous avons connu en Afrique. Les dunes ne sont pas aussi immenses qu’au Pérou et il y aura beaucoup de chemins caillouteux comme au Maroc. L’importance des pneus sera un réel facteur, il faudra prévoir un bon stock. Et puis il faudra modérer notre allure, trouver la bonne vitesse. Nous ne savons pas ce qui nous attend mais nous nous sommes préparés pour le parcours le plus difficile. »

Véhicule

KAMAZ - MASTER

  • Marque : KAMAZ
  • Modèle : 43509
  • Préparateur : Team KAMAZ Master
  • Assistance : Team KAMAZ Master
  • Classe : T4.2 Camions modifiés

Classement 2020

Scratch Étape Général
1 10 10 10
2 5 5 6
3 9 9 5
4 11 11 6
5 34 34 29
6 34 34 -
7 4 4 -
8 5 5 -
9 3 3 -
10 3 3 -
11 4 4 -
12 3 3 -

Toute l'actualité de E. Nikolaev

Dépêches - 10/01 11:31 [GMT +3] - Camion

Nikolaev abandonne

Le tenant du titre quitte la course camion ! Après avoir passé une terrible étape 5 terminée ce matin à 6h30 suite à des gros problèmes techniques sur son Kamaz, Eduard Nikolaev avait immédiatement enchainé avec l’étape du jour. Mais une nouvelle panne mécanique après 33 km de spéciale...

Dépêches - 09/01 12:54 [GMT +3] - Camion

Nikolaev encore en galère

Ce n’est décidément pas le Dakar d’Eduard Nikolaev. Repoussé à 1h11 de son coéquipier Andrey Karginov au général, le tenant du titre est arrêté au km 163 de la spéciale suite à un problème mécanique et devrait mettre en 2 et 3h à réparer !

Réactions - 03/01 09:32 [GMT +3]

« On est prêts pour aller chercher la victoire »

L’inconnu ne lui fait pas peur. Face au défi de la découverte saoudienne, Eduard Nikolaev se montre confiant à la veille du départ. Associé à ses fidèles lieutenants Eugeni Iakovlev et Vladimir Rybakov, le pilote Kamaz est prêt à assumer son rôle de favori, lui qui marche aujourd’hui sur les traces...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives