N°47 Moto MONSTER ENERGY HONDA TEAM 2019
pilote
+

KEVIN BENAVIDES

(arg) Né le 09/01/1989 à Salta 1.72m / 73kg

Sponsors

Monster Energy, Gobierno de la Provincia de Salta, Alpinestars, 100x100, HRC, Hotel Portezuelo.

https://rally.hondaracingcorporation.com/rider/kevin-benavides/

2018: Moto/ 2°
2016: Moto/ 4°

2018: 6º en la categoría de Motos del Campeonato Mundial FIM de Rally Cross Country: 3° en el Abu Dhabi Desert Challenge, 5° en el Rally de Doha en Qatar, 1° en el Rally de Atacama en Chile y abandonó en el Rally Desafío Ruta 40 y en el Rally de Marruecos; 2° en el Merzouga Rally de Marruecos.
2017: Subcampeón de la categoría Motos del Campeonato Mundial FIM de Cross Country, Campeón de la categoría Motos en el Campeonato Argentino de Cross Country. Campeón de la categoría Motos del Campeonato Latinoamericano de Cross Country; 1° en la categoría Motos del Desafío Ruta 40 Norte, 1° en la categoría motos en el Rally de Atacama, Chile, 2° en la categoría Motos en el Rally de Marruecos.
2016: Campeón de la categoría Motos en el Campeonato Argentino de Cross Country, ganador de la categoría Motos en el Rally de Merzouga, compitió en el Rally de Marruecos.
2015: 4° en la categoría Motos en el Rally de Marruecos; 1° en el Dakar Series Desafío Guaraní, 3° en el Red Bull Camino de la Independencia, Colombia; compitió en fechas del CARCC y del CA NAV.
2014: Campeón Latinoamericano de Enduro, categoría E3, 7° en el Campeonato GNCC de Estados Unidos, Campeón Argentino de Motociclismo de Enduro. 5° en la categoría E3 y 20° en la clasificación general del ISDE FIM, disputado en San Juan, Argentina. Medalla de Oro.
2013: 20° en la Categoría E2 en el ISDE FIM de Cerdeña; Campeón Latinoamericano en la categoría absoluta y en la E2. Ganador del Rally Transmontaña; Campeón Argentino de Enduro. Integrante del equipo Farioli en el Campeonato Mundial de Enduro, 10° en el GP de Chile en la Categoría E2, 10° en el GP de Argentina en la Categoría E2, 12° en el Gran Premio de Rumania, en la categoría E2, 8° en el GP de Grecia, en la Categoría E2.

Interview

« Il faut garder la tête froide »

Kevin Benavídes, spécialiste de l’enduro, a rejoint le Dakar en 2016 avec une incroyable quatrième place. Ses débuts ont été suivis d'une brillante saison au cours de laquelle il a récolté de nombreux lauriers, chez lui comme à l'étranger. Mais à 15 jours du départ du Dakar 2017, le pilote de Salta -déjà confirmé comme pilote officiel Honda- s'est fracturé la main lors d'un entraînement qui l'a contraint à déclarer forfait. Kevin est revenu montrer toute l’étendue de son talent lors du 40e Dakar. Il s’est battu au contact des pilotes de pointe jusqu’à ce qu’il s’égare lors de l’étape 10, abandonnant en partie ses chances de victoire. La deuxième marche du podium est alors devenue une récompense mais aussi un défi. Au cours de la saison 2018, Kevin a lutté pour le titre de champion du monde de rallye raid, mais une chute lors du Desafio Ruta 40 puis une autre au rallye du Maroc l’ont éloigné du sommet. Maintenant concentré sur les dunes du Pérou, Kévin arrive bien préparé physiquement et mentalement pour aller chercher la victoire au sein de la puissante équipe Monster Energy Honda, où il partage l’affiche et les responsabilités avec Joan Barreda Bort, Paulo Goncalves, Ricky Brabec et Jose Cornejo Florimo. Avec son frère Luciano, pilote officiel KTM, ils seront deux des grands protagonistes argentins du Dakar 2019.

K.B : « Il y a parfois des circonstances qui constituent un défi à la croissance mentale, émotionnelle et spirituelle, mais qui en même temps donnent le courage de recommencer à zéro. L’une d’entre elles fut de ne pas courir le Dakar 2017. Un coup dur. De même que les deux chutes que j’ai subies cette année en championnat du monde. Ce sont deux alertes que j’ai reçues en peu de temps et que je dois prendre en compte. Dans le même temps, j’ai pu suggérer quelques modifications sur la Honda pour qu’elle corresponde mieux à mon style de pilotage. Concernant le parcours du Dakar 2019, j’aime le défi que représente de courir dans le sable. Bien que les étapes soient courtes, cela ne signifie pas qu’elles seront plus faciles. Vous devez adopter un bon rythme, faire du bon boulot en navigation et être constant pour faire le meilleur temps possible à chaque étape. Le Dakar se gagne en courant avec la tête froide, pour savoir quel jour on peut attaquer et quand il ne faut pas. La stratégie sera clé pour espérer l’emporter. Nous avons travaillé avec l’équipe dans le désert d’Iquique au Chile pour les ultimes mises au point en termes de suspensions et d’autres choses. Je n’ai plus qu’à continuer ma préparation physique à la salle, à vélo et au rameur, pour une bonne gestion aérobie. Concernant la Honda, bien qu’à l’extérieur elle ne présente pas de changement majeur, plusieurs évolutions internes nous permettent d’avoir une moto rapide et fiable. Par conséquent, j’estime avoir le potentiel pour tenter de gagner et j’espère en tirer parti au mieux. »

Véhicule

MONSTER ENERGY HONDA TEAM 2019

  • Marque : HONDA
  • Modèle : CRF 450 RALLY
  • Préparateur : Monster Energy Honda Racing
  • Assistance : Monster Energy Honda Racing
  • Classe : M_G1.1 : ELITE

Classement 2019

Scratch Étape Général
1 8 8 8
2 8 8 8
3 3 3 2
4 9 9 6
5 13 13 6
6 2 2 4
7 12 12 6
8 9 8 5
9 8 14 4
10 6 6 5

Toute l'actualité de K. Benavides

Dépêches - 17/01 07:48 [GMT -5] - Moto

Benavides mène le début de spéciale

Alors que Xavier de Soultrait, Andrew Short, Matthias Walkner, Pablo Quintanilla et Toby Price partiront bien après le reste de leurs camarades, les autres gros bras du classement moto sont passés au WP1. Kevin Benavides devance Sam Sunderland de 22 secondes !

Dépêches - 16/01 09:33 [GMT -5] - Moto

Benavides mène le paquet

Kevin Benavides est passé en tête après 250 km de spéciale. Mais le pilote Honda n’a que quelques secondes d’avance sur le reste des gros bras du Dakar qui roulent tous en groupe depuis le départ de la spéciale. Si rien n’évolue d’ici l’arrivée, le classement général ne bougera...

Dépêches - 16/01 06:11 [GMT -5] - Moto

Sunderland et Benavides pénalisés

Encore en lice pour une potentielle victoire finale à Lima hier soir, Sam Sunderland et Kevin Banavides ont perdu tout espoir suite à des pénalités de respectivement 1h et 3h. De quoi repousser le pilote KTM à la 9e place du général et son rival Honda à la 14e.

Dépêches - 13/01 12:23 [GMT -5] - Moto

Benavides repasse devant

Le duel entre Kevin Benavides et Pablo Quintanilla se poursuit. Après 209 km de spéciale, les deux pilotes sud-américains ne sont séparés que de 11 secondes, cette fois à l’avantage du pilote Honda !

Dépêches - 13/01 10:22 [GMT -5] - Moto

Benavides prend l’avantage

Kevin Benavides vise sa troisième victoire sur le Dakar aujourd’hui et tente de refaire son retard au général. L’Argentin a fait la différence sur la première partie de spéciale de 84 km et s’est creusé une précieuse avance de 2 minutes sur son coéquipier Ricky Brabec. Toby Price reste au contact...

Dépêches - 11/01 10:13 [GMT -5] - Moto

Benavides prend les commandes

Kevin Benavides prend la tête de la spéciale au WP4. Le pilote Honda devance de seulement 6 secondes Adrien Van Beveren et 8 secondes Toby Price. Quatrième, Lorenzo Santolino n’est qu’à 9 secondes !

Réactions - 10/01 12:55 [GMT -5] - Moto

« J’ai roulé prudemment… et vite »

Légèrement en retrait en 6e place du classement général, mais à seulement 9 minutes du leader Ricky Brabec, le pilote argentin achève confiant la première partie de l’étape marathon.

« C’était une étape importante, nous avons changé totalement de terrain, il y avait beaucoup...

Dépêches - 09/01 11:25 [GMT -5] - Moto

Benavides assure

Troisième de l’étape à 2’37 du vainqueur, Kevin Benavides a limité la casse sur la route d’Arequipa. Avec l’abandon de Joan Barreda et la déroute de Ricky Brabec, l’Argentin est désormais le pilote Honda le mieux placé au général à 11 minutes de Quintanilla.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus