N°303 Auto OVERDRIVE TOYOTA

YAZEED AL RAJHI

(sau)

Loisirs

travelling, reading

Sponsors

Jan Burgers, Toyota

2020: 4th (Toyota Overdrive)
2019: 7th (Mini X-Raid)
2018: Ab. Stage 8 (Mini X-Raid)
2017: 27th (Mini X-Raid)
2016: 11th (Toyota)
2015: Ab. Stage 11 (Toyota)

2020: Andalucia Rally (3rd)
2019: Qatar Rally (2nd), Abu Dhabi Desert Challenge (7th), Silk Way Rally (Ab.), Morocco Rally (5th), Rally Qassim (1st), Al Alu Neom Rally (1st)
2018: Silk Way Rally (1st), Kazakhstan Rally (1st)
2017: Silk Way Rally (10th), Kazakhstan Rally (11th), WRC Wales and Sardegna
2016: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Qatar Rally (2nd), Sardinia Rally (6th), Silk Way Rally (2nd), Morocco Rally (Ab.)
2015: Morocco Rally (3rd), Egypt Rally (2nd), Abu Dhabi Desert Challenge (4th)
MERC and WRC2 events
2014: Baja Russia (1st), Baja Italia (1st), Egypt Rally (1st)
WRC2, ERC and MERC Championships

Interview

« L’objectif reste le même : gagner cette course »

Que ce soit lors des reconnaissances ou au cœur même du bivouac, les Saoudiens n’ont d’yeux que pour Yazeed Al Rajhi, au point d’inspirer une génération de pilotes. La venue du Dakar chez lui a fait basculer le natif de Riyadh dans une autre dimension. Au volant de 4X4 dans les déserts, on se prend désormais pour Yazeed. Malgré la déception de ne pas monter sur le podium du dernier Dakar, le pilote a évolué et a fait preuve d’une belle régularité lors de son 6e Dakar. Sur l’ensemble des spéciales, Al Rajhi n’a jamais terminé au-delà de la 9e place, terminant même six fois sur 12 dans le Top 5 des étapes. Il n’y eut pas de « jour sans » comme c’eut été le cas par le passé. D’ailleurs, à partir de la troisième journée, il n’a jamais quitté sa 4e place au général, sa meilleure performance sur un Dakar. Arrivé sur le rallye en 2015, il avait immédiatement fait sensation, s’offrant au volant, déjà, d’une Toyota Hilux une première victoire en spéciale dès la 8ème journée, avant d’être contraint à l’abandon, en liaison, pour problème mécanique, alors qu’il occupait la 3ème place. Pour sa deuxième expérience à domicile, Al Rajhi aura un atout de poids supplémentaire : la présence à ses côtés de Dirk Von Zitzewitz, ancien vainqueur du Dakar en 2009 avec Giniel De Villiers. Initialement prévue il y a un an cette collaboration avait dû être repoussée après le grave accident en SSV du copilote allemand. Parfaitement remis, Von Zitzewitz apportera toute son expérience (18 Dakar dont 7 places sur le podium) au fougueux Saoudien. Si pendant sept mois, Al Rajhi a dû rester confiné en famille sans toucher un volant, il a eu l’occasion de se tester au rallye d’Andalousie achevé à la 3e place et à domicile juste avant le Dakar lors du Rallye de Ha’il empruntant des pistes similaires, si ce n’est identiques, à celles du prochain Dakar.

Y.A.R. : « Enfant, j’ai toujours été intéressé par tous les différents sports mécaniques. Le Dakar a toujours été particulier pour moi avec cette touche d’aventure. Je rêvais d’en faire partie un jour. Le Dakar est une course exigeante avec une incroyable histoire. D’en faire partie signifie que vous vous battez contre les meilleurs mais aussi contre les éléments et contre vous-même.
La première expérience en Arabie Saoudite a été très belle. Tout était parfaitement organisé avec de belles étapes. Je pense que tout le monde a apprécié. Vous savez, même moi, j’ai été surpris par les paysages, c’était si beau. Vous vous rendez compte, je suis Saoudien et après le Dakar je suis retourné dans ma famille pour leur dire à quel point certains endroits étaient incroyables. La crise du Covid est maintenant sous contrôle en Arabie Saoudite. Je ne m’attendais évidemment pas à ce que cela prenne une telle ampleur. Je suis resté isolé chez moi pendant environ 7 mois, donc sans entrainement du tout. Bien sûr, cela a compliqué les choses pour le Dakar mais on a pu reprendre l’entrainement et un semblant de rythme. Nous sommes maintenant prêts pour le prochain Dakar. Nous avons pu faire pas mal d’essais et l’objectif reste le même : de gagner cette course. »

Véhicule

OVERDRIVE TOYOTA

  • Marque : TOYOTA
  • Modèle : HILUX OVERDRIVE
  • Préparateur : Toyota Overdrive
  • Assistance : Toyota Overdrive
  • Classe : T1.1 4x4 TT modifiés essence

Classement 2021

Scratch Étape Général
0 3 3 3
1 16 16 16
2 4 4 6
3 44 44 26
4 58 58 43
5 6 6 33
6 2 2 28
7 1 1 20
8 32 32 22
9 4 4 18
10 1 1 14
11 4 4 13
12 36 36 16

Toute l'actualité de Y. Al rajhi

Dépêches - 15/01 11:03 [GMT +3] - Auto

Al Rajhi s’intercale

Yazeed Al Rajhi s’intercale en troisième position entre les deux adversaires pour le titre Stéphane Peterhansel et Nasser Al-Attiyah, à 1’30’’ environ du leader Carlos Sainz. Cyril Despres se maintient à la cinquième place à près de 3’30’’. 

Réactions - 13/01 16:18 [GMT +3] - Auto

Yazeed Al Rajhi : « C’était risqué, mais on voulait gagner »

Le pilote saoudien a gagné sa deuxième étape sur le Dakar 2021, en relevant un pari risqué en fin d’étape.

« On a bien roulé et Dirk a fait un super boulot aussi. Mais à 30 km de l’arrivée, on a eu une crevaison. On a décidé de continuer en se disant qu’il ne restait plus...

Dépêches - 13/01 14:27 [GMT +3] - Auto

Al Rajhi s’impose !

Seul son compatriote Yasir Seaidan aura été en mesure de tenir brièvement tête à Yazeed Al Rajhi lors de la spéciale du jour. Le Saoudien, qui a connu des hauts et bas cette année, a repris les commandes des hostilités au km 90 pour filer vers sa deuxième victoire de cette 43e édition du Dakar....

Dépêches - 13/01 13:05 [GMT +3] - Auto

Al Rajhi tient bon

Yazeed Al Rajhi mène toujours le classement au km 162 avec 1’35 d’avance sur Stéphane Peterhansel. Le Français compte à peine plus de dix secondes d’avance sur Nasser Al-Attiyah !

Dépêches - 13/01 12:05 [GMT +3] - Auto

Al Rajhi reprend l’avantage, Seaidan rend la main

Après le passage de Yasir Seaidan au km 90, c’est à nouveau son compatriote Yazeed Al Rajhi qui occupe la tête du classement avec un peu moins de deux minutes d’avance sur Nasser Al-Attiyah et Stéphane Peterhansel. Mathieu Serradori concède cette fois 2’10’’ à Al Rajhi, tandis que Seaidan accuse...

Dépêches - 13/01 11:29 [GMT +3] - Auto

Al Rajhi hausse le ton

Déjà en tête au premier pointage, Yazeed Al Rajhi conserve l’avantage au km 90. Nasser Al-Attiyah et Stéphane Peterhansel se tiennent en 15’’ à plus de 1’30’’ du pilote saoudien. 

Dépêches - 13/01 10:54 [GMT +3] - Auto

Al Rajhi et Baragwanath dans le coup

Yazeed Al Rajhi s’empare des commandes du classement provisoire avec une vingtaine de secondes d’avance sur Brian Baragwanath au WP1. Nasser Al-Attiyah et Stéphane Peterhansel se voient repoussés en troisième et quatrième positions. 

Dépêches - 11/01 12:44 [GMT +3] - Auto

Al Rajhi perd gros

Yazeed Al Rajhi, victime d’un problème mécanique à hauteur du km 193, lâche près d’une heure sur le leader Nasser Al-Attiyah au km 225. Le local de l’épreuve ne signera pas le doublé ! 

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives