N°211 Auto BAHRAIN RAID XTREME

SEBASTIEN LOEB

(fra) 1.71m / 68kg

Loisirs

Sport automobile, hélicoptère

Sponsors

Red Bull, BRX, Sébastien Loeb Racing

2021 : Abandon étape 8
2019 : 3e (4 victoires d’étape)
2018 : Abandon (1 victoire d’étape)
2017 : 2e (5 victoires d’étape)
2016 : 9e (4 victoires d’étape)

2021 : Baja Aragon (7e) / Championnat Extreme-E
Neuf fois champion du monde WRC (en 2001 et de 2004 à 2012)
3e du championnat du monde WTCC (en 2014 et 2015)
2e des 24 Heures du Mans (2006)
4e du championnat du monde de Rallycross (en 2017)
Vainqueur de Pikes Peak en 2013

Interview

« Nous allons rouler à armes égales »

Le plus grand pilote de rallye de tous les temps a adopté en 2016 un profil modeste qui correspond à son tempérament discret et réservé pour aborder le défi du Dakar. Mais une fois embarqué dans sa Peugeot 2008 DKR pour ses premiers tours de roues, son coup de volant a fait des ravages. La question s’est même rapidement posée de savoir s’il parviendrait à s’imposer à sa première participation, comme l’avait fait Ari Vatanen en 1987. Mais l’Alsacien est parti à la faute, puis a connu les années suivantes des erreurs de navigation rédhibitoires, la blessure de son copilote, des casses mécaniques qui font voler en éclats les projets de victoire… bref, une panoplie bien complète des pépins qui peuvent perturber les prétendants au titre sur le Dakar. Pour autant, le nonuple champion du monde n’a jamais abdiqué et a repris du service après la fin de l’aventure Peugeot. D’abord en 2019 au volant d’une 3008, engagée cette fois-ci par PH Sport, avec laquelle il a signé un 2e podium final sur le Dakar (3e). Puis l’année dernière, il a été séduit par l’ambitieux projet de l’équipe Bahrain Raid Xtreme, qui s’appuie sur la structure ProDrive largement titrée en WRC. Le verdict de cette première séquence a été contrasté, mais plutôt encourageant pour une voiture naissante, sachant que si Loeb a été contraint à l’abandon, son coéquipier « Nani » Roma a pu emmener la BRX Hunter jumelle au 5e rang du classement général final. En 2022, il compte sur le travail effectué par l’équipe et sur un bouleversement de l’environnement réglementaire qui rabat les cartes entre les écuries favorites pour damer le pion aux Peterhansel, Al Attiyah et Sainz. Désormais séparé de Daniel Elena, le copilote avec qui il a remporté tous ses succès en WRC ainsi que 14 spéciales en 4 participations au Dakar, Loeb s’est attaché les services du Belge Fabian Lurquin, un navigateur expérimenté qui a notamment contribué à la 8e place de Mathieu Serradori en 2020. Si la mayonnaise prend, le gagneur né de la planète rallye se réserve la possibilité de viser le premier titre de champion du monde de rallye-raid, qui serait la 10e de sa collection !

« L’année dernière, en termes de performance nous n’étions pas à la rue par rapport aux Toyota, et nous avons eu quelques belles journées. En ce qui concerne la fiabilité, nous n’avons eu que des problèmes mineurs mais que nous avons payé très cher. Globalement, c’était tout de même encourageant et ce qu’on a appris nous servira cette année. Le changement de réglementation nous a poussés à faire une voiture très différente mais nous avons pu garder la même base. Pour tout ce qui concerne le moteur et l’électronique, on ne part pas de zéro. Désormais, nous allons rouler à armes égales, contrairement à l’année dernière où les buggys avaient un avantage. Mais il reste beaucoup d’autres paramètres à appréhender sur le Dakar. Avec Fabian Lurquin, nous n’avons pas énormément travaillé ensemble mais il nous reste quelques semaines, et je pense qu’on va réussir à se comprendre. Je n’ai pas vraiment fait de rallye-raid en dehors de la Baja Aragon, donc il va falloir se remettre dedans. C’est certain que par rapport à un Nasser Al Attiyah qui court énormément, c’est différent. Mais en 2019, je n’avais quasiment pas de compétition derrière moi et ça s’était bien passé. Pour le championnat du monde, c’est tentant mais j’ai beaucoup de programmes sur le feu, je prendrai une décision à l’issue du Dakar ».

Véhicule

BAHRAIN RAID XTREME

PRODRIVE HUNTER
BAHRAIN RAID XTREME

  • PRODRIVE
  • HUNTER
  • Prodrive
  • BRX
  • : 4x4 Essence et Diesel

Classement 2022

Toute l'actualité de S. Loeb

Réactions - 14/01 15:18 [GMT +3] - Auto

Sébastien Loeb : « On a quand même réussi à se battre »

Le pilote français a tenté pendant presque tout le rallye de combler son retard sur Nasser Al Attiyah, mais termine son 6e Dakar en 2e position, comme en 2017 lorsqu’il avait été battu dans son duel avec Stéphane Peterhansel.

« Je pense qu’on a fait un beau rallye. On a eu un souci au début...

Réactions - 13/01 17:28 [GMT +3] - Auto

Sébastien Loeb : « C’est pas mal une deuxième place »

Le premier poursuivant de Nasser Al Attiyah n’a pu récupérer que 4 minutes sur l’étape du jour et préfère voir les bons côtés de cette position de dauphin.

« On a fait une belle spéciale, en attaquant tout le long sans erreurs… on a fait au mieux. On fait un bon temps,...

Réactions - 12/01 15:42 [GMT +3] - Auto

Sébastien Loeb : « les Audi sont toujours plus rapides »

5e du jour à 4’25’’, Loeb grignotte une minute sur Al Attiyah, il est désormais à 32’40’’ de Nasser.

 « C’est globalement une bonne journée, on a juste tourné une minute et demie sur un way point, sinon on a bien roulé. A l’arrivée cela...

Réactions - 11/01 14:24 [GMT +3] - Auto

Sébastien Loeb : « Pas en position de faire des calculs »

Sans se satisfaire de sa place de deuxième au classement général, le pilote du BRX Hunter constate que sa marge de manœuvre est limitée pour combler son retard de 39 minutes sur Nasser Al Attiyah.

« On a fait une belle spéciale, sans problèmes particuliers. Cette spéciale ne se prêtait...

Réactions - 10/01 14:30 [GMT +3] - Auto

Sébastien Loeb : « 250 kilomètres sans droit à l’erreur »

Le pilote du team BRX continue sa course-poursuite derrière Nasser Al Attiyah : 7 minutes de gagnées aujourd’hui, mais toujours 35’ de retard au classement général.  

« On a attaqué la bloc toute la spéciale, mais au km 28 on a crevé, on a perdu deux minutes. Et en arrivant...

Résumé - 09/01 19:02 [GMT +3]

Dakar 2022 - Étape 7 | Cornejo de retour, Loeb en mission

L’ŒIL DANS L’OBJECTIF

David Castera avait prévenu, les étapes 7 et 8 sont de gros morceaux. Plus de quatre cent kilomètres de spéciale attendaient les concurrents aujourd’hui et l’addition sera la même demain.

Mais le Dakar « commence lorsque l’on se réveille et finit lorsque l’on...

Réactions - 09/01 16:33 [GMT +3] - Auto

Sébastien Loeb : « Il n’y a pas de stratégie possible »

En s’imposant sur la spéciale du jour, le pilote du team BRX repasse devant Yazeed Al Rajhi pour reprendre sa place de premier poursuivant de Nasser Al Attiyah… mais toujours à 45 minutes.

« On a fait une super spéciale jusqu’à 50 kilomètres de l’arrivée, on a eu des problèmes...

Réactions - 07/01 12:58 [GMT +3] - Auto

Sébastien Loeb : « On s’est entêté dans notre erreur »

Après avoir commis une erreur de navigation, l’équipage Loeb-Lurquin atteint finalement la journée de repos en 3e position du classement général… à plus de 50 minutes de Nasser Al Attiyah.

« On a raté une bonne occasion de faire un coup aujourd’hui, on a fait des erreurs de navigation...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives