N°207 Auto TOYOTA GAZOO RACING

GINIEL DE VILLIERS

(zaf) 1.78m / 75kg

Loisirs

Golf, bike riding, kite surfing

Sponsors

Toyota Gazoo Racing, Eurol, Innovation Group, Kinto, Toyota Financial services

2021: 8th (Toyota Hilux, 1 stage win)
2020: 5th (Toyota Hilux, 1 stage win)
2019: 9th (Toyota Hilux, 1 stage win)
2018: 3rd (Toyota Hilux, 1 stage win)
2017: 5th (Toyota Hilux)
2016: 3rd (Toyota Hilux)
2015: 2nd (Toyota Hilux)
2014: 4th (Toyota Hilux), 1 stage win)
2013: 2nd (Toyota Hilux)
2012: 3rd (Toyota Hilux)
2011: 2nd (Volkswagen, 1 stage win)
2010: 7th (Volkswagen)
2009: winner (Volkswagen, 3 stage wins)
2007: 11th (Volkswagen, 4 stage wins)
2006: 2nd (Volkswagen, 1 stage win)
2005: 4th (2 stage wins, Nissan)
2004: 7th (1 stage win, Nissan)
2003: 5th (with Nissan)

2021: South African cross-country championship
2020: South African cross-country championship (2nd)
2019: Morocco Rally (1st), South African cross-country championship (1st)
2018: Qatar Rally (Ab.), Kalahari Botswana Toyota 1000 (1st), Morocco Rally (Ab.), South-African Offroad champion
2017: Dakar Series China Rally (18th), Kalahari Botswana Toyota 1000 (1st), South-African Offroad champion
2015 Morocco Rally (4th), Silk Way Rally, Morocco (twice), Transiberico, Dos Sertoes, Egypt, etc

Interview

Giniel De Villiers retire son épine du pied

Le sans-faute continue pour Giniel De Villiers avec 18 participations consécutives au Dakar sans le moindre abandon, ce qui le place à deux longueurs du record détenu par Yoshimasa Sugawara en camion (1989-2009). Malgré cette statistique flatteuse, ses dernières apparitions ont été vécues comme des déceptions. La principale raison : des pneus récalcitrants et devenus bien trop fragiles pour espérer vaincre à nouveau. Le Sud-Africain n’en demeure pas moins un pilote d’une régularité métronomique : il n’a en effet fini qu’une seule fois en dehors du Top 10 (en 2007), 13 fois dans le Top 5 et 7 fois sur le podium. Pour sa dernière participation en Arabie Saoudite en revanche, il a dû se contenter de la 8ème place, notamment derrière deux autres pilotes de la Toyota Hilux, Nasser Al Attiyah et Jakub Przygonski. Mais pour 2022, la donne semble avoir considérablement changé. Le Sud-Africain comme l’ensemble des pilotes Toyota bénéficiera des nouvelles normes FIA lui permettant d’avoir des pneus de 37 pouces : « une différence considérable... » Pendant l’ensemble de l’année, De Villiers s’est consacré au développement de son nouveau véhicule, profitant du championnat d’Afrique du Sud pour malmener son Hilux. Le bilan est plus que positif et donne des ailes au pilote de bientôt 50 ans qui rêve de regoûter aux joies de se battre pour la victoire, treize ans après son unique sacre. Nouvelle monture mais aussi nouveau copilote. De Villiers ne partira pas complètement dans l’inconnu puisqu’il partagera son cockpit avec Dennis Murphy, son navigateur depuis cinq ans lors du championnat sud-africain, qui l’an passé avait aidé Shameer Variawa a terminer 21ème du Dakar.

G.D.V.: « J’ai grandi sur une ferme et je faisais la course dans tout ce que je trouvais. Ça a commencé à 4 ans dans un kart à pédale. Mon père adorait les sports mécaniques et il m’a transmis le virus. C’est ensuite sur piste que j’ai débuté, notamment en tourisme avant de passer au tout-terrain.
J’ai eu la joie de gouter plusieurs fois au podium sur le Dakar, alors la dernière édition a bien entendu été une déception. J’étais plutôt réticent à l’idée de partir. Je savais que nous avions très peu de chances de nous imposer. La situation avec nos pneumatiques a vraiment été un problème ces deux dernières années. Nous allions tout simplement trop vite pour la technologie de nos pneus. Nous avions un net désavantage. Juste sur la dernière édition, j’ai subi 24 crevaisons. Sur deux étapes j’ai crevé trois fois et il m’a donc fallu attendre d’être dépanné par un autre équipage pour pouvoir repartir (il ne possède que trois roues de rechange dans son véhicule). Rien que sur ces étapes j’ai perdu plus d’une heure à attendre. Maintenant la situation est totalement différente avec nos pneus de 37 pouces. C’est la première fois depuis longtemps que je suis excité à l’idée d’aller sur le Dakar. Je me présente avec une vraie chance de gagner.
J’ai passé l’essentiel de mon année à développer notre nouvelle voiture et j’ai donc été particulièrement occupé. Au départ d’un Dakar, une nouvelle voiture n’est jamais parfaite mais je suis tout de même très satisfait. Je pense différemment et nous sommes très près de là où nous voulons être. Je suis bien conscient que nous aurons toujours autant de rivaux. La principale menace pour moi peut venir des pilotes BRX qui ont acquis de l’expérience et je me méfie des buggys Mini. »

Véhicule

TOYOTA GAZOO RACING

TOYOTA GR DKR HILUX
TOYOTA GAZOO RACING

  • TOYOTA
  • GR DKR HILUX
  • Toyota Gazoo Racing
  • Toyota Gazoo Racing
  • : 4x4 Essence et Diesel

Classement 2022

Toute l'actualité de G. De villiers

Résumé - 11/01 18:29 [GMT +3]

Dakar 2022 - Étape 9 | Cornejo et De Villiers prennent date

L’ŒIL DANS L’OBJECTIF
Pensée pour offrir un peu de répit aux concurrents après les « grosses » étapes 7 et 8 jalonnées chacune d’environ 400 km de spéciale, l’étape 9 faisait descendre la barre de secteur sélectif à moins de 300 km.  Au programme du jour, une boucle...

Réactions - 11/01 14:08 [GMT +3] - Auto

Giniel de Villiers : « Je tiens à remercier les mécaniciens pour cette nuit »

Première victoire de spéciale pour Giniel de Villers qui n’était pas encore monté sur un seul podium d’étape

« On a fait une spéciale propre. Les mécaniciens eux ont travaillé très dur cette nuit. Nous avions des soucis de suspension depuis deux ou trois jours. La...

Réactions - 03/01 17:00 [GMT +3] - Auto

Giniel de Villiers : « je ne pense pas que tenter d’attaquer soit la bonne stratégie »

8e du jour à un peu plus de 10’ de Loeb et aux portes du podium au général provisoire, Giniel de Villiers compte déjà 40’ de retard sur le duel Al Attiyah-Loeb

Malheureusement nous avons dû changer une roue après avoir coupé son flan à la réception d’un saut en début...

Réactions - 01/01 12:25 [GMT +3] - Auto

Giniel de Villiers : « Je suis encore un peu rouillé"

Giniel de Villiers signe un dixième temps dans la Spéciale de Qualification à 0’50 du leader, son coéquipier Nasser Al Attiyah chez Toyota Gazoo Racing. Perturbé par les jours passés, il avoue un manque de rythme dans cette mise en jambe.

« Je voulais juste faire une étape propre, dans...

Réactions - 31/12 14:03

Giniel De Villiers retire son épine du pied

Depuis ses débuts en 2003, Giniel de Villiers est monté à huit reprises sur le podium, a signé treize top 5 et n’est sorti qu’une seule fois du top 10 (11e en 2007). Pour la onzième année, le pilote sud-africain prendra le départ au volant d’un Hilux, mais il sera enfin débarrassé d’une épine...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives