N°205 Auto OVERDRIVE TOYOTA

YAZEED AL RAJHI

(sau)

Loisirs

Travelling, reading

Sponsors

Jan Burgers, Toyota

2021: 16th (2 stage wins)
2020: 4th (Toyota Overdrive)
2019: 7th (Mini X-Raid)
2018: Ab. Stage 8 (Mini X-Raid)
2017: 27th (Mini X-Raid)
2016: 11th (Toyota)
2015: Ab. Stage 11 (Toyota)

2021: Andalucia Rally (3rd), Kazakhstan Rally (17th), Morocco Rally (2nd), Baja Dubai (1st), Baja Sherkiyah (Ab.), Baja Spain (3rd), Baja Hungary (2nd), Baja Poland (2nd), Baja Italy (1st)
2020: Andalucia Rally (3rd)
2019: Qatar Rally (2nd), Abu Dhabi Desert Challenge (7th), Silk Way Rally (Ab.), Morocco Rally (5th), Rally Qassim (1st), Al Alu Neom Rally (1st)
2018: Silk Way Rally (1st), Kazakhstan Rally (1st)
2017: Silk Way Rally (10th), Kazakhstan Rally (11th), WRC Wales and Sardegna
2016: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Qatar Rally (2nd), Sardinia Rally (6th), Silk Way Rally (2nd), Morocco Rally (Ab.)
2015: Morocco Rally (3rd), Egypt Rally (2nd), Abu Dhabi Desert Challenge (4th)
MERC and WRC2 events
2014: Baja Russia (1st), Baja Italia (1st), Egypt Rally (1st)
WRC2, ERC and MERC Championships

Interview

« Content de notre allure ! »

Pour remporter un Dakar, à moins de s’appeler Ari Vatanen (vainqueur dès sa première apparition en 1987), il faut une bonne dose d’expérience. Yazeed Al Rajhi prendra le départ de son 8ème rallye en janvier, soit un de plus qu’il a fallu à son adversaire Nasser Al Attiyah pour gagner. En d’autres termes, le Saoudien est mûr pour lorgner le titre suprême, d’autant que la venue du Dakar chez lui a fait basculer le natif de Riyadh dans une autre dimension. Devenu une star à domicile, il ne lui manque que la régularité pour se hisser enfin sur le podium, voire sur la plus haute marche. Arrivé sur le rallye en 2015, il avait immédiatement fait sensation, s’offrant, déjà au volant d’une Toyota Hilux, une première victoire en spéciale dès la 8ème journée, avant d’être contraint à l’abandon alors qu’il occupait la 3ème place. Pour sa troisième expérience à domicile, Al Rajhi bénéficiera de la nouvelle réglementation FIA et sera inscrit en T1+. Cela devrait lui éviter ses maudits problèmes de crevaisons dans une Hilux chaussée à présent de pneus bien plus larges. Après sa décevante expérience avec Dirk Von Zitzewitz, ancien vainqueur du Dakar en 2009 avec Giniel De Villiers, Al Rajhi, seulement 16ème en 2021, s’alignera avec l’homme qui l’accompagne traditionnellement en rallye WRC : Michael Orr. Leur collaboration en rallye-raid a pourtant commencé dans la douleur après un accident qui les a envoyés à l’hôpital lors du Sherkiyah Rallye. Depuis, ils se sont tout de même imposés à Dubai et en Italie, s’offrant la Coupe du Monde des Bajas FIA. Ils ont surtout terminé 2ème du dernier Rallye du Maroc (derrière Al Attiyah), round d’observation par excellence avant le Dakar.

Y.A.R. : « Enfant, j’ai toujours été intéressé par tous les différents sports mécaniques. Le Dakar a toujours été particulier pour moi avec cette touche d’aventure. Je rêvais d’en faire partie un jour. Le Dakar est une course exigeante avec une incroyable histoire. D’en faire partie signifie que vous vous battez contre les meilleurs mais aussi contre les éléments et contre vous-même.
La première expérience en Arabie Saoudite a été très belle. Même moi, j’ai été surpris par les paysages, c’était si beau. Je suis Saoudien et après le Dakar je suis retourné dans ma famille pour leur dire à quel point certains endroits étaient incroyables.
Lors du Dakar 2021, nous avons fait de notre mieux en attaquant dès la première journée, mais nous avons subi un total de 25 crevaisons en plus de soucis de boite de vitesses et de moteur. Malgré cela, nous avons bien piloté, remportant deux étapes à domicile et j’en suis très fier. Sans tous les obstacles auxquels nous avons dû faire face, nous nous serions battus pour le titre.
Le rallye du Maroc a été particulièrement difficile avec des pistes similaires à celles que nous avons sur le Dakar, mais je suis très content de notre allure. Je suis ravi d’avoir mon copilote Michael Orr à nouveau à mon côté. C’est comme un retour à la maison. Je me réjouis de vivre des succès ensemble.»

Véhicule

OVERDRIVE TOYOTA

TOYOTA HILUX OVERDRIVE
OVERDRIVE TOYOTA

  • TOYOTA
  • HILUX OVERDRIVE
  • Toyota Overdrive
  • Toyota Overdrive
  • : 4x4 Essence et Diesel

Classement 2022

Toute l'actualité de Y. Al rajhi

Réactions - 09/01 17:22 [GMT +3] - Auto

Yazeed Al Rajhi : « aller chercher la deuxième place »

5e du jour avec 10’ de retard sur Loeb, le Saoudien est désormais 3e du général provisoire à un peu plus de 8’ du Français

« C’est un jour spécial quand on ouvre la spéciale, mais Mickaël a fait un très bon travail. Nous sommes restés bien concentré,...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives