N°2 Moto MONSTER ENERGY HONDA TEAM 2019
pilote
+

PAULO GONCALVES

(prt) Né le 05/02/1979 à Esposende 1.68m / 74kg

Sponsors

Honda, Monster Energy, Motul, Termignoni, Showa, Michelin, Givi, Alpinestars

https://rally.hondaracingcorporation.com/

2017: 6th
2016: Ab. Stage 11 (1 stage win)
2015: 2nd (1 stage win)
2014: Ab. Stage 5
2013: 10th
2012: 26th
2011: Ab. Stage 8 (1 stage win)
2010: Ab. Stage 6
2009: 10th
2007: 23rd
2006: 25th

2018: Abu Dhabi Desert Challenge (5th), Merzouga Rally (12th) Atacama Rally (6th), Desafio Ruta 40 (1st), Desafio Inca (1st), Rallye du Maroc (5th)
2017: Abu Dhabi Desert Challenge (4th), Qatar Cross-Country Rally (2nd), Atacama Rally (3rd), Desafio Ruta 40 (2nd), OiLibya Rally of Morocco (Ab.)
2016: Atacama Rally (4th), OiLibya Rally of Morocco (39th)
2015: Abu Dhabi Desert Challenge (30th), Qatar Cross-Country Rally (3rd), Sardinia Rally (4th), Atacama Rally (5th), OiLibya Rally of Morocco (3rd)
2014: Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Cross-Country Rally (5th), Sardinia Rally (4th), Dos Sertoes Rally (2nd), OiLibya Rally of Morocco (Ab.)
2013: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Qatar Cross-Country Rally (2nd), Sardinia Rally (2nd), Desafio Ruta 40 (4th), Dos Sertoes Rally (1st), OiLibya Rally of Morocco (1st)
Winner, FIM Cross-Country World Championship
2012: Abu Dhabi Desert Challenge (3rd), Qatar Cross-Country Rally (9th), Sardinia Rally (6th), Egypt Rally (4th), OiLibya Rally of Morocco (5th)
2011: Dos Sertoes Rally, OiLibya Rally of Morocco (14th)
2010: OiLibya Rally of Morocco (8th), Estoril-Marrakech (3rd)
2008: Pax Rally Portugal (5th)

Interview

« J’espère vraiment que ce sera notre édition »

À 39 ans, Paulo Gonçalves est le plus expérimenté des pilotes de pointe actuels sur le Dakar et s’apprête à prendre son 12e départ sur le plus grand rallye du monde. Depuis ses débuts en 2006, le Portugais a connu beaucoup de hauts et de bas. 10e en 2009 et 2013, il a terminé deuxième en 2015 mais a aussi abandonné à 4 reprises. Son Dakar 2017 s’est soldé par une sixième place, bien qu’il aurait pu se battre pour la victoire si Honda n’avait pas été pénalisé d’une heure après un ravitaillement interdit. L’an passé, il avait été contraint de renoncer à la dernière minute en raison d’une blessure au genou et à l’épaule contractée 15 jours avant le départ du rallye. Ce fut la première fois qu’il échouait à se présenter au départ depuis l’arrivée du Dakar en Amérique du Sud. « Speedy Gonçalves » est revenu en force en 2018, avec de solides résultats à Abu Dhabi et au Chili avant de remporter deux victoires consécutives sur le Desafio Ruta 40 en Argentine et le Desafio Inca au Pérou, une préparation parfaite pour la 41e édition du Dakar. Le pilote de 39 ans est confiant dans le fait que la line-up Monster Energy Honda a les armes pour enfin faire descendre KTM de son piédestal et remporter sa première victoire depuis 1989. Bien qu'il reconnaisse qu'il ne sera pas facile de maîtriser les dunes péruviennes…

« L’année dernière a été difficile pour moi car je me suis blessé deux semaines avant la course. J’ai voyagé jusqu’en Amérique du Sud en espérant un miracle avant le départ, mais il n’y avait finalement aucun moyen de me lancer dans le Dakar. Ce fut un moment dur pour moi, mais je sais que ce genre de choses arrive. Le début de la saison a été difficile, mais durant la deuxième partie j’ai commencé à très bien piloter. En particulier lors des trois dernières courses, avec la victoire aux Desafio Ruta 40 et Desafio Inca. Maintenant, je suis prêt pour le prochain gros challenge en janvier. Nous avons cinq pilotes en bonne forme : Barreda, Benavides, moi, Brabec et Nacho. Cinq pilotes qui travaillent ensemble, s’entraident pour que nous puissions enfin atteindre notre objectif : remporter le Dakar. Il est temps de le faire ! J’espère vraiment que cette édition sera notre édition. Cela ne sera pas facile, il y a beaucoup de pilotes qui se battent pour le titre, mais nous avons une équipe incroyable derrière nous. Même si ce n’est que 10 jours, je suis sûr que cela sera une course difficile, avec beaucoup de sable. Les dunes sont exigeantes avec les moteurs, mais nos mécaniciens cherchent à gérer ces conditions de façon durable. Il y a eu de petites améliorations sur la moto, en particulier sur les suspensions, et je pense que nous avons maintenant trouvé ce que nous cherchions. »

Véhicule

MONSTER ENERGY HONDA TEAM 2019

  • Marque : HONDA
  • Modèle : CRF 450 RALLY
  • Préparateur : Monster Energy Honda Team
  • Assistance : Monster Energy Honda Team
  • Classe : M_G1.1 : ELITE

Classement 2019

Scratch Étape Général
1 11 11 11
2 11 11 11
3 6 6 9
4 6 6 8
5 - - -
6 - - -
7 - - -
8 - - -
9 - - -
10 - - -

Toute l'actualité de P. Goncalves

Dépêches - 11/01 10:53 [GMT -5] - Moto

Goncalves hors course !

Paulo Goncalves ne verra pas l’arrivée de son 12e Dakar. L’officiel Honda a lourdement chuté au km 155 de la spéciale et est contraint à l’abandon pour la cinquième fois sur le terrible Dakar. Le Portugais souffre d’un léger traumatisme crânien et l’on suspecte une fracture de la main droite pour celui...

Dépêches - 10/01 06:54 [GMT -5] - Moto

Goncalves au départ

Paulo Goncalves s’élance à son tour dans la spéciale. Pas complètement remis de sa fracture de la rate, le Portugais serre les dents en ce début de Dakar et ne commet pour l’instant pas d’erreurs. Faire le dos rond, en attendant des jours meilleurs…

Dépêches - 08/01 10:48 [GMT -5] - Moto

De Soultrait et Goncalves hors du coup

Début de Dakar difficile pour Xavier de Soultrait et Paulo Goncalves. En retrait lors de la première étape, les deux hommes sont déjà pointés à plus de 7 minutes après 150 km. A noter que le Portugais souffre sans doute encore de sa rate fracturée il y a un mois…

Dépêches - 07/01 13:14 [GMT -5] - Moto

Goncalves dans le dur

Paulo Goncalves vit, sans surprise, une première partie d’étape difficile. Blessé il y a un mois en championnat du Portugal, le pilote Honda n’est pas encore totalement remis de sa fracture de la rate et accuse déjà 4 minutes de retard après 40 km…

Réactions - 05/01 17:21

Paulo Goncalves : « Etre au départ est déjà une victoire »

Gravement blessé il y a tout juste un mois alors qu’il participait à la dernière course du championnat du Portugal, Paulo Goncalves sera malgré tout au départ cette année de son douzième Dakar. A près de 40 printemps, le pilote Honda entend tenir son rang. En serrant les dents.

« J’ai été...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus