N°14 Moto RED BULL KTM FACTORY TEAM
pilote
+

SAM SUNDERLAND

(gbr) Né le 15/04/1989 à Southhampton 1.79m / 70kg

Sponsors

KTM, Red Bull, Bell helmets, Oakley, USWE

http://www.ktm.com/racing/rally/riders/sam-sunderland/

2018: Ab. Stage 4 (two stage wins)
2017: 1st (one stage win)
2015: Ab. Stage 4 (one stage win)
2014: Ab. Stage 4 (one stage win)
2012: Ab. Stage 3

2018: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Atacama Rally (Ab.), Rallye du Maroc (9th)
2017: Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Cross-Country Rally (1st), Atacama Rally (4th), Desafio Ruta 40 (10th), OiLibya Rally of Morocco (Ab.)
2016: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Qatar Cross-Country Rally (1st), OiLibya Rally of Morocco (2nd)
2015: OiLibya Rally of Morocco (1st)
2014: Abu Dhabi Desert Challenge (Ab.), Qatar Cross-Country Rally (Ab.), OiLibya Rally of Morocco (2nd), Rally Dos Sertoes (6th)
2013: Abu Dhabi Desert Challenge (3rd), OiLibya Rally of Morocco (5th), Merzouga Rally (1st)
2012: OiLibya Rally of Morocco (10th), Sardinia Rally (13th)
2011: Abu Dhabi Desert Challenge (Ab., two stage wins), Australasian Safari (Ab., three stage wins)

Interview

« Je me sens vraiment bien, de retour à 100 % »

La défense du titre de Sam Sunderland a connu un départ de rêve lors du Dakar 2018 avec la victoire de l’Anglais sur les étapes 1 et 3, pour se créer une avance de 4’38 en tête du classement. Mais la catastrophe a frappé lors de la quatrième étape. Le pilote Red Bull KTM a manqué un trou dans une dune et souffert d’une blessure au dos qui a sonné le glas de ses espoirs sur le rallye. Ce n’était pas la première fois que l’expérience de Sunderland sur le Dakar se terminait dans la frustration après ses abandons lors de ses trois premières participations (problème mécanique en 2012 et 2014, suivi d’une chute en 2015). Mais il a mis tout cela derrière lui avec une course sensationnelle sur le Dakar 2017, devenant le premier Anglais vainqueur du plus célèbre rallye du monde. Aux côtés de ses coéquipiers Toby Price et Matthias Walkner, deux anciens vainqueurs eux même, Sunderland fera à nouveau partie des favoris pour la victoire finale en catégorie moto. Né à Southampton, Sunderland a grandi à Poole et découvert le motocross à l’âge de 7 ans, avant de déménager à Dubai à l’adolescence et de développer son goût pour les rallyes-raid. En signant pour Honda en 2011 et KTM en 2014, il est devenu l’un des pilotes les plus talentueux au monde dans le désert et partage maintenant son temps entre la France et les Émirats arabes unis. Il a terminé deuxième du championnat du monde FIM cette année à Abu Dhabi avant de se fracturer le pied au Chili, mais était de retour en forme au Maroc et vise maintenant un autre trophée au Dakar.

« Je me sens bien ! J’ai bien piloté au Maroc, la vitesse et la navigation étaient là. Au Pérou, je pense que cela sera très stratégique, avec une perte de temps lorsque vous ouvrirez la piste dans les dunes. Nous devons réfléchir à cela au mieux. C’est bien de faire équipe avec Toby et Matthias car nous pourrons nous pousser mutuellement dans l’équipe. Je ne ressens pas plus de pression. Parfois, c’est bien d’utiliser l’un de ces gars comme référence pour savoir où vous en êtes. C’est bien que nous puissions nous parler. Et Jordi Viladoms est là pour nous aider avec son expérience. L’année passée fut évidemment décevante car je portais la plaque de numéro 1 et je menais la course d’environ 6 minutes. Je n’ai pas réellement chuté. Je ne trouvais pas un waypoint et j’ai manqué un trou dans les dunes. Cela m’a surpris. J’ai percuté la selle et il y a eu une grosse compression sur mon dos. J’ai continué pendant peut-être 10 au 15 kilomètres, mais au bout d’un moment je ne sentais plus mes jambes et c’était un peu effrayant. Mais tout cela est derrière moi. Je me sens très bien, de retour à 100%, nous avons réalisé beaucoup d’efforts et maintenant nous continuons à monter en puissance jusqu’au Dakar. Je dirai qu’il y a six ou sept gars qui ont une chance de gagner. »

Véhicule

RED BULL KTM FACTORY TEAM

  • Marque : KTM
  • Modèle : 450
  • Préparateur : Red Bull KTM Factory Team
  • Assistance : Red Bull KTM Factory Team
  • Classe : M_G1.1 : ELITE

Classement 2019

Scratch Étape Général
1 5 5 5
2 6 6 6
3 5 5 3
4 5 5 4
5 1 1 2
6 12 12 7
7 1 1 4
8 4 35 10
9 12 11 9
10 4 4 3

Toute l'actualité de S. Sunderland

Dépêches - 17/01 08:05 [GMT -5] - Moto

Sunderland prend l’avantage au WP2

Sam Sunderland est passé devant Kevin Benavides après 50 km de spéciale. Le pilote KTM devance son rival Honda de 28 secondes pour une potentielle victoire d’étape, les deux hommes n’ayant plus rien à jouer au général.

Dépêches - 16/01 08:35 [GMT -5] - Moto

Sunderland prend les devants

La course moto s’anime enfin parmi les leaders. Sam Sunderland mène désormais les débats au passage du CP1, une petite seconde devant Adrien Van Beveren. Les écarts sont pour l’instant minimes avec une trentaine de secondes entre les 7 premiers.

Dépêches - 16/01 06:11 [GMT -5] - Moto

Sunderland et Benavides pénalisés

Encore en lice pour une potentielle victoire finale à Lima hier soir, Sam Sunderland et Kevin Banavides ont perdu tout espoir suite à des pénalités de respectivement 1h et 3h. De quoi repousser le pilote KTM à la 9e place du général et son rival Honda à la 14e.

Réactions - 15/01 13:51 [GMT -5] - Moto

« Encore deux longues journées »

Parti en retard à cause d’un problème d’Iritrack, Sam Sunderland a bouclé une partie de la spéciale dans la poussière des autos. Cela ne l’a pas empêché de terminer la huitième étape en quatrième position à un peu plus de six minutes de Walkner. Un écart et une place identique...

Réactions - 14/01 14:03 [GMT -5] - Moto

« J’étais parti ce matin pour attaquer à fond »

Vainqueur de la boucle San Juan de Marcona – San Juan de Marcona, Sam Sunderland revient à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader du classement général. Quatrième, le Britannique devance d’une seconde Pablo Quintanilla qui a à son tour lâché du lest face à la concurrence.

« La journée...

Dépêches - 14/01 11:50 [GMT -5] - Moto

Sunderland remporte la 7e étape !

Sam Sunderland s’est parfaitement repris après ses ennuis de la veille pour remporter sa deuxième victoire d’étape sur le Dakar 2019. Le pilote KTM devance de 1’51 un Jose Ignacio Cornejo qui aura su lui aussi déjouer les pièges de la navigation.

Dépêches - 14/01 11:04 [GMT -5] - Moto

Sunderland s’envole

Sam Sunderland a profité de l’erreur de ses principaux adversaires qui ont tous perdu du temps autour du km 250 de la spéciale pour creuser un bel écart en tête de la course. L’officiel KTM dispose maintenant de 6’53 d’avance sur son coéquipier Luciano Benavides qui se replace au deuxième rang.

Dépêches - 14/01 10:16 [GMT -5] - Moto

Sunderland creuse l’écart

Sam Sunderland alterne l’excellent et le désastreux dans ce Dakar. Et l’Anglais est définitivement dans un grand jour sur cette 7e étape, tirant parfaitement profit de son départ en 12e position, avec une avance de 2’18 sur Toby Price après 200 km de spéciale. Adrien Van Beveren est déjà à 4’39...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus