N°61 Bike AVENTURE MOTO 61
driver
+

NORBERT DUBOIS

(fra) 1.85m / 102kg

Hobbies

VTT, voyage, gastronomie, nature, amoureux de la vie

Sponsors

Papy Dada, Menuiserie AmieDéco, Setrab, African Moto 35

2021 : Abandon
2010 : Abandon
2009 : 46e
2007 : 41e
2006 : 31e
2005 : 71e
2004 : 41e
2003 : Abandon

9 participations à l’Africa Eco Race à partir de 2011
5 participations au rallye de Tunisie
Participation au Dubai International Baja
Participation au rallye du Maroc
Participation à la Transorientale (2008)

Interview

« Finir le Dakar sans subir »

Norbert Dubois fait partie de ces pilotes qui ne lâchent rien. En 2003, lors de ses débuts sur le Dakar, le jeune pilote avait été contraint à l’abandon après une casse mécanique qui l’avait empêché d’arriver jusqu’à Sharm-el-Cheikh (Égypte). Le retour en France avait été difficile : le natif de Paris avait ressassé plusieurs mois cet échec. Dès l’édition suivante, il s’alignait à nouveau et allait, cette fois-ci, au bout de son aventure. Depuis, le Dakar -dont il s’est pris de passion depuis qu’il assistait aux départs de l’épreuve à la fin des années 1980 en banlieue parisienne- fait partie de sa vie. Norbert est allé au bout à cinq reprises, a parcouru les pistes africaines puis sud-américaines et tenait à découvrir les paysages de l’Arabie Saoudite. S’il n’a pas pu disputer le premier Dakar organisé au Moyen-Orient (en 2020) pour des raisons de santé, le pilote n’est pas allé au bout de la dernière édition (en 2021), la faute à un problème mécanique. Hors de question pour lui de s’arrêter sur un échec. Le pilote est un dur au mal et pas seulement sur une moto. Il multiplie depuis longtemps les sorties en VTT et compte d’ailleurs deux participations à l’épreuve-reine du Roc d’Azur. Désormais, il se tourne avec enthousiasme vers le prochain Dakar. Pour s’y préparer, Norbert a multiplié les entraînements, à hauteur de trois sessions de motocross par semaine en Normandie où il a ses attaches familiales. Par ailleurs, il a disputé à l’automne un rallye en Espagne et suivi un stage au Maroc pour retrouver ses réflexes en hors-piste. Une préparation intensive qui sera particulièrement précieuse pour résister aux difficultés du rallye-raid.

« L’an dernier, je n’avais pas pu beaucoup rouler pour me préparer à cause de la crise sanitaire. Dès la première spéciale, alors qu’on roulait dans les cailloux, j’ai senti que je manquais de préparation. Lors de l’avant-dernière étape, la moto démarrait mais n’avait plus d’accélération. Je me suis retrouvé dans la poussière au milieu des voitures et des camions, c’était vraiment très dangereux. Cette année, j’ai juste envie de terminer le Dakar ! J’ai 50 ans de sport derrière moi et je n’ai pas envie de m’arrêter sur un échec. Ma plus grande satisfaction, ce serait de le finir sans subir. Le fait de me préparer en allant en Espagne et au Maroc va contribuer à bien me préparer. Moi, je suis un amateur, je ne m’occupe pas de la concurrence, je veux juste aller au bout une nouvelle fois ! »

Vehicle

AVENTURE MOTO 61

KTM 450 RALLY REPLICA
AVENTURE MOTO 61

  • KTM
  • 450 RALLY REPLICA
  • African Moto 35
  • Baines Motos
  • M_R2_NO

Ranking 2022

Follow us

Get exclusive information