Discover the stories of the Dakar's heroes Inside the Bivouac
N°424 Car FS 21

FREDERIC CHESNEAU

(fra) 1.83m / 80kg

Hobbies

Voltige aérienne, vélo, tennis

2022 : 22e (SSV)
2021 : 1re participation (25e)

2002 : Champion du monde de voltige

Interview

« On partage le volant entre frères »

C’est l’histoire de deux frangins qui, gamins, du côté d’Orléans, ont regardé passer durant des années la caravane du Dakar sous leurs fenêtres. Deux frères qui, devenus adultes, ont eu envie de vivre l’aventure du plus célèbre des rallyes raids. Le premier s’appelle Frédéric. Pilote de voltige aérienne ayant appartenu à l’équipe de France entre 1997 et 2008, ancien champion du monde de la discipline, il est le cadet des frères Chesneau. Aujourd’hui syndic de copropriétés, il a découvert le plaisir du raid tout-terrain en Mauritanie il y a une dizaine d’années. De la balade sans notion de compétition qui a tout de même nourri son envie d’aventures. Le second s’appelle Stéphane. De treize ans l’aîné, il vit depuis une vingtaine d’années sur l’île de la Réunion où il a monté une entreprise générale dans le bâtiment. Contrairement à Frédéric qui n’a arpenté la terre que sur quatre roues, Stéphane a découvert le tout-terrain avec la pratique de la moto. Il s’est même un jour offert une participation à l’enduro du Touquet. Convaincus l’un et l’autre que le SSV représentait une formidable occasion de réaliser leur rêve avec un budget raisonnable, les frères Chesneau ont décidé de s’associer pour s’attaquer au Dakar en se partageant en 2021 le volant d’un Can-Am Maverick. Malgré un saut vers l’inconnu et une dernière place au prologue parce qu’ils n’ont pas su où se trouvait l’arrivée, ils ont terminé 25e. Pour 2022, ils ont gagné trois places pour finir 22e en SSV. En 2023, ils seront à nouveau au rendez-vous toujours dans un Can-Am avec, cette fois-ci, le Top 20 en ligne de mire.


FC : « L’an dernier, c’était notre deuxième participation au Dakar. Nous avons mieux appréhendé la course. Globalement, si tout se passe bien pour nous, pas de problèmes mécaniques, de courroie qui casse, et qu’on ne se perd pas, je pense que nous pouvons tourner autour de la 15e place. Stéphane Brunet nous prépare notre voiture et nous la livre au mois de novembre, donc nous ne faisons pas d’autres courses durant l’année, seulement le Dakar. Mon frère étant à la Réunion, c’est difficile. Il fait de la moto, du 4x4… mais nous ne remettons pas du tout dans un environnement de rallye-raid avec l’épreuve. Nous n’allons pas au Maroc ou en Andalousie. Je pense que le SSV nous avantage dans les dunes par rapport aux véhicules plus lourds. Le SSV, c’est vraiment sympa ! Il faut évidemment éviter d’arriver la nuit, parce que les dunes, de nuit, c’est l’horreur ! De base, Stéphane est plutôt pilote, et moi je suis navigateur… Il peut y avoir quelques tensions quand je pilote et qu’il pense que je le fais mal et inversement à la navigation (rires). Mais on s’entend toujours et nous sommes toujours arrivés au bout tous les deux. »

SC : « Ce serait bien de pouvoir rentrer dans le Top 20. Même si nous finissons 20e, ce serait super ! On partage le volant entre frères, une journée l’un, une journée l’autre. Ça permet à chacun de découvrir un peu aussi bien la conduite et le pilotage que la partie navigation. C’est complémentaire ! »

Vehicle

FS 21

BRP CAN-AM MAVERICK XRS TURBO
FS 21

  • BRP
  • CAN-AM MAVERICK XRS TURBO
  • BTR Stéphane Brunet
  • BTR Stéphane Brunet
  • T4: Modified Production SSV

Ranking 2023

Follow us

Get exclusive information