Discover the stories of the Dakar's heroes Inside the Bivouac
N°306 Car JLCRACING

JEAN-LUC CECCALDI-PISSON

(fra) 1.68m / 95kg

Hobbies

Tir, marche, voyages

Sponsors

Alsace dépannage, RES ASSISTANCE, EUPL

2022 : 21e (T3)
2021 : 5e T3 (19e SSV)

2022 : 8e W2RC (T2)
Ab. Baja d’Aragon
19e (7e SSV) Rallye du Maroc
Ab. Rallye d’Andalousie
Ab. 24h de Paris
2021 :
Rallye d’Andalousie (3e T3, 22e général)
Silk way Rally (1er T3, 5e général)
Rallye du Maroc (Abandon)
2020 :
24h de Paris (1e T3, 5e général)
Rallye d’Andalousie (3e T3, 24e général)
2019 : Africa Eco Race (4e, 15e général)
Rallye du Maroc (37e)
2018 : Turkménistan (35e)

Interview

« On m’a surnommé le sanglier, car je ne m’arrête jamais ! »

Avec un père routier, pilote de rallye le week-end, difficile d’échapper à la passion de la mécanique. Jean-Luc Pisson-Ceccaldi en a passé des trajets à bord des camions conduits par son père pendant son enfance. Ensuite, il s’est formé au métier de charron-carrossier, d’abord en se spécialisant sur les camions puis sur les voitures. Un savoir-faire qu’il a mis au service des Compagnons du devoir partout en France entre 1986 et 1994 avant de s’installer en Alsace où il est à la tête d’une entreprise de dépannage. C’est chez les Compagnons du devoir qu’il a découvert le sport automobile. Son chef d’alors pilotait en championnat de France une Citroën BX 4TC et Jean-Luc a contribué à réaliser la carrosserie, la peinture, le carbone, le kevlar… Pour des raisons professionnelles, il s’éloigne ensuite du sport automobile. Ce n’est qu’à 50 ans qu’il découvre les joies du rallye-raid en tant que pilote grâce à un cadeau de ses amis. En 2018, il participe au raid de l’amitié (AIO) où il rencontre de nombreux fidèles du Dakar. L’expérience lui plaît et Jean-Luc décide ensuite de se lancer au rallye du Turkménistan à bord d’une BMW X3, puis participe à l’Africa Eco Race en 2019. Ses bons résultats le poussent à tenter l’aventure du Dakar. Sauf qu’en décembre, les médecins lui annoncent qu’il doit se faire opérer d’un quadruple pontage. Son cardiologue est sceptique, ensuite, sur sa capacité à rouler à nouveau. Mais Jean-Luc s’accroche, reprend le cyclisme en juillet, participe aux 24 heures de Paris en septembre puis au rallye d’Andalousie en octobre et enfin le Dakar 2021. Une pénalité a quelque peu réduit à néant ses espoirs de monter sur le podium en T3… c’est donc avec le couteau entre les dents que Jean-Luc Pisson-Ceccaldi a abordé sa deuxième participation à l’épreuve reine des rallyes-raids en 2022 qu’il a terminé 21e, toujours en T3 en compagnie de Jean Brucy, 28 Dakar au compteur. Après avoir fini huitième du W2RC (T3), il a décidé d’engager sa propre structure pour 2023. Il sera épaulé de Cédric Duplé, joueur de rugby et frère de Stéphane (copilote de Aliyyah Koloc), dans le baquet de droite. Le Bayonnais a notamment roulé avec Philippe Croizon (amputé des quatre membres) en 2017, et Benoit Fretin en 2022.


J-L.P-C : « Nous avons terminé cinquièmes lors de ma première participation, ce qui a été plutôt pas mal. L’an dernier, nous avons connu des déboires du début jusqu’à la fin. Ça a été très compliqué… Chaque jour, il s’agissait de rentrer. Nous y sommes arrivés bon an, mal an. D’ailleurs, on m’a surnommé le sanglier, car je ne m’arrête jamais ! Cette année, je pars avec ma propre structure. J’ai repris les Zephyr à mon compte. On va essayer de faire quelque chose. Nous n’allons peut-être pas partir à fond les manivelles comme l’an dernier au prologue et nous vautrer… (rires). On va essayer de partir plus doucement comme la première fois. Il faudra tout de même se montrer incisif, car il y a 15 voitures susceptibles de gagner. Il ne va pas falloir traîner, mais ça, on sait faire aussi ! J’ai terminé huitième du championnat du monde en T3, ce qui est plutôt bien pour un amateur. »

Vehicle

JLCRACING

PH-SPORT ZEPHYR
JLCRACING

  • PH-SPORT
  • ZEPHYR
  • JLC RACING
  • JLC RACING
  • T3.1: Lightweight Prototype Cross-Country

Ranking 2023

All news of J. Ceccaldi-pisson

Dakar Mag - 11/01 11:35 [GMT +3] - Car

A sore boar charges on

Jean-Luc Ceccaldi-Pisson dreamed of a podium spot in Dammam, but he will have to settle for a finisher's medal in the best-case scenario. It may not be the result that he had hoped for, but the difficulties of the 45th Dakar and a slew of mechanical problems mean that he and his co-driver, Cédric Duplé, would be more than satisfied with that outcome.

...

Follow us

Get exclusive information