N°212 Car SRT RACING

MATHIEU SERRADORI

(fra) 1.78m / 78kg

Hobbies

Moto, Enduro, VTT, sport mécanique

Sponsors

SRT Team / Century Racing / Motul / Fortinet / BF Goodrich / Graham / Sonic / Ekoi / Delta Locations / R53 / Blachère / Groupsols / RG Matériaux / Vgain / Compex / Cemental

2021 : 44e
2020 : 8e (1 victoire d’étape)
2019 : Abandon à la 4e étape (en auto)
2012 : 25e (moto)
2011 : 21e (moto)
2009 : 51e (moto)

2021 : vainqueur du Rallye du Kazakhstan / Rallye du Maroc (ab.)
2020 : Rallye d’Andalousie (36e)
2019 : Silk Way Rally, Rallye du Maroc
2018 : Vainqueur de l’Africa Eco Race, 3e au Silk Way Rally
2016 : Vainqueur de la Coupe du monde deux roues motrices
En moto : rallye du Maroc, de Tunisie, de Libye, enduro

Interview

« Nous pouvons nous bagarrer devant »

Il a d’abord connu le Dakar à moto, lors de la première édition en Amérique Latine, en 2009. Un accomplissement en soi pour Mathieu Serradori, habitué à regarder les émissions liées au Dakar africain au côté de son grand-père. Derrière le poste, il appréciait les grands espaces et ces aventuriers prêts à défier le chrono dans le désert. Bien plus tard, une fois en piste, il apprend l’abnégation et le courage nécessaires pour tenir, comme lorsqu’il doit piloter pendant une semaine avec une blessure à l’épaule, lors de sa première carrière sur deux roues, achevée sur un sans-faute et avec une 21e position comme meilleur score en trois éditions. Mathieu a ensuite accédé à une autre dimension en passant à quatre roues, avec le buggy CR6 du Sud-Africain Century Racing. À sa deuxième tentative en auto, il a même crevé l’écran, à la fois sur la distance, en allant chercher la 8e position du classement général final, et sur la performance pure. Le jour de la 8e étape, il est parvenu à dominer les Sainz, Peterhansel et Al Attiyah sur une spéciale où sa finesse en navigation lui a ouvert la voie du succès. Le chef d’entreprise varois dans le secteur de l’électricité devenait alors le premier réel pilote amateur à remporter une étape du Dakar depuis Guy Deladrière en 1988. La confirmation attendue en 2021 a été contrariée par des péripéties typiques du Dakar, malgré un début de course en fanfare, mais les belles journées ont atténué l’amertume du résultat final (44e). Après le recrutement de son copilote habituel Fabian Lurquin par Sébastien Loeb, Serradori accueille cette année à sa droite l’ancien motard Loïc Minaudier, avec qui une complicité s’est déjà nouée sur le rallye du Kazakhstan où le duo s’est imposé. Les signaux sont au vert pour l’équipage qui assume sans complexe de placer son viseur au niveau du Top 5 !

M.S. : « Ce que je retire de l’expérience de 2021, c’est que le début de course a été très encourageant, jusqu’à ce qu’on passe presque toute une nuit dans les dunes… une vraie galère du Dakar. Nous n’étions peut-être pas prêts à jouer dans le haut du tableau aussi tôt : on s’est peut-être trop mis la pression, mais c’est enrichissant. Notre objectif, c’est toujours le Top 5, mais l’état d’esprit sera différent. Nous serons sûrement moins agressifs sur les premières étapes. C’est un long travail pour un team privé de se professionnaliser, mais nous faisons les choses sérieusement et cela me donne confiance. J’ai deux bras, deux jambes, une super équipe et une super auto, donc nous pouvons nous bagarrer devant. J’ai finalement pris avec beaucoup de fierté le départ de Fabian Lurquin chez Sébastien Loeb, c’est la preuve que nous avons fait du bon boulot ensemble. Et avec Loïc, il y a une très bonne alchimie, nous sommes deux anciens motards et il a une très bonne lecture de la piste. D’ailleurs tout s’est bien passé de ce point de vue au Kazakhstan et au Maroc. Quoi qu’il arrive, je sais que si je fais un beau Dakar, en tant que privé ce sera un exploit. Je me dis que la pression doit plutôt être sur les pilotes professionnels, qui peuvent s’inquiéter de voir un amateur jouer à leur niveau ! »

Vehicle

SRT RACING

CENTURY CR6
SRT RACING

  • CENTURY
  • CR6
  • Century Racing
  • SRT Racing
  • 4×2 Petrol and Diesel

Ranking 2022

All news of M. Serradori

Reactions - 12/01 16:41 [GMT +3] - Car

Mathieu Serradori: "We are where we should be"

Mathieu Serradori finished ninth in the stage, good enough to move up one slot in the general standings, where he now sits in ninth place.

"It was a stage raced at a high pace, with changes of direction and lots of vegetation, so we had one or two bumps, but nothing serious. We haven't had to leave the cockpit since the start of the rally. Not having...

Reactions - 06/01 16:09 [GMT +3] - Car

Mathieu Serradori: “We’re back in the match and we will give it our all”

A stage winner in 2020, the privateer driver has confirmed that he is able to battle with the big teams by taking fourth place on the day’s special. Now he is aiming to climb back up the general rankings.

“It was a complicated stage because the bikes didn’t open the way before us so there was a job to be done. We managed to take...

Follow us

Get exclusive information