Découvrez les histoires des Dakar Heroes grâce à Inside Bivouac
N°52 Moto RED BULL KTM FACTORY RACING
pilote
+

MATTHIAS WALKNER

(aut) 1.78m / 83kg

Loisirs

Mountain biking, on-road motorbiking and barbecues with friends

Sponsors

KTM, Red Bull, Milwaukee, Gmundner Keramik, Günther Tore, Quabus, Shoei, Ride 100%, Alpinestars, Kini, IDH

2022: 3rd
2021: 9th
2020: 5th
2019: 2nd (2 stage wins)
2018: 1st (1 stage win)
2017: 2nd (1 stage win)
2016: Ab. Stage 7
2015: Ab. Stage 10 (1 stage win)

2022: Abu Dhabi Desert Challenge (5th), Red Bull Romaniacs (3rd, Bronze class)
2021: Rally Kazakhstan (2nd), Silk Way Rally (1st), Morocco Rally (2nd), Abu Dhabi Desert Challenge (1st); FIM World Championship (1st)
2020: Andalucia Rally (6th)
2019: Atacama Rally (7th), Morocco Rally (7th)
2018: Abu Dhabi Desert Challenge (4th), Atacama Rally (4th), Desafio Ruta 40 (4th), Morocco Rally (2nd); FIM World Championship (3rd)
2017: Abu Dhabi Desert Challenge (3rd), Qatar Cross-Country Rally (3rd), Atacama Rally (6th), Desafio Ruta 40 (5th), Morocco Rally (1st); FIM World Championship (3rd)
2016: Atacama Rally (6th), Morocco Rally (7th)
2015: Abu Dhabi Desert Challenge (31st), Qatar Cross-Country Rally (7th), Sardegna Rally (1st), Atacama Rally (2nd), Morocco Rally (2nd); FIM World Championship (1st)
2014: Hellas Rally (1st), Morocco Rally (11th)
2012: MX3 World Champion
2012: Morocco Rally
2011: MX1 World Champion
2010: MX1 World Champion

Interview

« C'est différent quand on revient de blessure »

Ne vous laissez pas tromper par le numéro 52 : Matthias Walkner est l'un des meilleurs motards de rallye-raid. Il a terminé sur le podium lors de quatre des six dernières éditions du Dakar. En 2018, il est devenu le premier Autrichien à remporter le rallye dans la catégorie moto, et il a failli réitérer son succès en terminant deuxième en 2019 et troisième en 2022. Âgé de 36 ans, Matthias a découvert les sports mécaniques relativement tard, passant du ski au motocross à 14 ans. Il a remporté le titre de champion du monde MX3 en 2012. Son compatriote et mentor Heinz Kinigadner l'a encouragé à essayer le rallye-raid, et ce fut le coup de foudre. Matthias a remporté sa première épreuve en Grèce, puis a décroché un titre surprise de champion du monde FIM en 2015 après la retraite de Marc Coma à la mi-saison. Il a également coiffé la couronne en 2021 en s’imposant au Silk Way Rally et à l'Abu Dhabi Desert Challenge. En 2022, une blessure à l'épaule a malheureusement mis fin à ses espoirs pour ce qui était le premier championnat du monde de rallye-raid. Après un accident à Abu Dhabi, Matthias a décidé de se faire opérer pendant l'été et il a manqué les deux derniers événements de la saison W2RC au Maroc et en Andalousie. Il n'a donc pas pu se mesurer à Sam Sunderland pour le titre de champion du monde, mais il espère être de retour au sommet de sa forme pour son neuvième Dakar. Après quelques abandons précoces -intoxication alimentaire en 2015, fracture du fémur en 2016- Matthias est devenu l'un des pilotes les plus réguliers sur la mythique épreuve, terminant chaque édition depuis 2017. Il s'attend cette année à un rallye différent compte tenu des différents changements au règlement pour les motos, mais ne soyez pas surpris de le voir en haut du classement lorsque nous arriverons à la fin de cette 45e édition.


M. W. : « J'ai fait un super Dakar 2022, et Abu Dhabi était aussi un très bon rallye. Mais j'ai eu un accident là-bas et j'ai endommagé le tendon supra-épineux de mon épaule. Il n'était pas complètement déchiré, environ 30%, donc nous avons essayé de renforcer l'épaule en espérant qu'elle guérisse toute seule. Mais après les Romaniacs en juillet, j'ai vu que ça n'allait pas mieux, alors j'ai décidé de me faire opérer à la mi-août. Je suis sur la moto depuis fin octobre et je me sens plutôt bien. Le bras est super fort mais un peu raide, il a besoin de plus d'étirements, donc nous allons travailler là-dessus dans les semaines à venir. C'est différent lorsqu’on revient de blessure. Je n'ai fait que deux courses depuis le Dakar, Abu Dhabi et Red Bull Romaniacs. C'était ma première fois aux Romaniacs, j'en parlais depuis des années. Parfois, j'étais un peu à la limite avec la moto de rallye car c'était très technique. Cela ressemblait un peu au rallye-raid : de longues journées, beaucoup de kilomètres, il faut aussi bien naviguer. À Romaniacs, je me suis senti très fort sur la moto de rallye, donc je me sens confiant. Ce n'est pas un gros problème d'avoir plus d'étapes au Dakar 2023. C'est juste plus de temps à perdre ou à gagner, en fonction de votre position. Mais avec les autres nouvelles règles, c'est comme une nouvelle course. Lorsque vous changez autant de choses pour la course la plus importante de l'année et que vous ne pouvez pas les tester avant, c'est une véritable expérience. Mais peut-être que je serai le chanceux ! Peut-être qu'on découvrira que c'est une idée super cool. Quoi qu'il en soit, le Dakar est super amusant, en plein désert. J'aime vraiment ce sport. »

Véhicule

RED BULL KTM FACTORY RACING

KTM 450 RALLY FACTORY
RED BULL KTM FACTORY RACING

  • KTM
  • 450 RALLY FACTORY
  • Red Bull KTM Factory Racing
  • Red Bull KTM Factory Racing
  • Rally GP

Classement 2023

Toute l'actualité de M. Walkner

Dépêches - 14/01 08:53 [GMT +3] - Moto

Chute de Walkner

Auteur du quatrième temps au premier pointage (km 34), Matthias Walkner a chuté à hauteur du km 55. Conscient, l’Autrichien a été pris en charge par le service médical avec des douleurs dorsales. Son coéquipier Kevin Benavides, désormais pointé à...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives