N°52 Moto RED BULL KTM FACTORY TEAM
pilote
+

MATTHIAS WALKNER

(aut) 1.78m / 80kg

Loisirs

Mountain biking, on-road motorbiking and barbecues with friends

Sponsors

KTM, Red Bull, Motorex, Land Rover, Shoei, 100%, AE, Akrapovic, Kini, WingsForLife, Quabus, IDH, Spiluttini, AlpineStars, TechnoGym, Günther Tore, Gmundner Keramik

2020: 5th
2019: 2nd (2 stage wins)
2018: 1st (1 stage win)
2017: 2nd (1 stage win)
2016: Ab. Stage 7
2015: Ab. Stage 10 (1 stage win)

2020: Andalucia Rally (6th)
2019: Atacama Rally (7th), Morocco Rally (7th)
2018: Abu Dhabi Desert Challenge (4th), Atacama Rally (4th), Desafio Ruta 40 (4th), Morocco Rally (2nd); FIM World Championship (3rd)
2017: Abu Dhabi Desert Challenge (3rd), Qatar Cross-Country Rally (3rd), Atacama Rally (6th), Desafio Ruta 40 (5th), Morocco Rally (1st); FIM World Championship (3rd)
2016: Atacama Rally (6th), Morocco Rally (7th)
2015: Abu Dhabi Desert Challenge (31st), Qatar Cross-Country Rally (7th), Sardegna Rally (1st), Atacama Rally (2nd), Morocco Rally (2nd); FIM World Championship (1st)
2014: Hellas Rally (1st), Morocco Rally (11th)
2012: MX3 World Champion
2012: Morocco Rally
2011: MX1 World Champion
2010: MX1 World Champion

Interview

« J'ai été vraiment régulier sur le Dakar »

Peu de pilotes peuvent se vanter d'un palmarès aussi impressionnant sur le Dakar ces dernières années que Matthias Walkner. L'Autrichien a terminé sur le podium lors de trois éditions consécutives entre 2017 et 2019, remportant le rallye en 2018, et a réussi à terminer 5e en Arabie saoudite l'année dernière malgré une maladie. Dans le documentaire de Red Bull TV 'One Track Back' -qui retrace son parcours remarquable d'un grave accident sur le Dakar 2016 à la victoire en 2018- le pilote de 34 ans admet qu'il n'est en aucun cas le plus grand talent du siècle, mais que « avec ambition et volonté, vous pouvez accomplir beaucoup ». Et il l’a démontré ! Ayant poursuivi une carrière dans le ski étant jeune, Matthias a commencé à rouler relativement tard, lorsque son père lui a acheté une moto de cross à l'âge de 14 ans. Lors de sa toute première course, à Fresach, il a terminé deuxième contre des garçons qui roulaient depuis des années. Matthias continue de progresser et devient le premier Autrichien à être sacré champion du monde de MX3 en 2012, avant de passer au rallye raid sur les conseils de son mentor Heinz Kinigadner. Ce fut le coup de foudre, Matthias expliquant qu'il avait vécu plus en une seule journée de rallye raid que pendant toute une saison de motocross. Il s'est alors lancé dans cette discipline exigeante comme un canard se jette à l'eau, remportant son premier rallye en Grèce en 2014 avant de décrocher de façon sensationnelle le titre mondial FIM des rallyes cross-country en 2015. Le Dakar fut un peu plus difficile à dompter. Il a été contraint d'abandonner suite à une intoxication alimentaire à ses débuts en 2015 -bien qu'une victoire d'étape ait laissé entrevoir son potentiel- avant de subir un grave accident lors de la 7e étape en 2016, entraînant une fracture du fémur. Après une rééducation intensive, Matthias a fait un superbe retour au Dakar 2017, terminant deuxième derrière son coéquipier Red Bull KTM Factory Sam Sunderland dans l'une des éditions récentes les plus difficiles. Il franchit ensuite une marche supplémentaire en 2018, marquant l'histoire en tant que premier vainqueur autrichien en motos. Ayant déjà savouré une victoire sur le Dakar, Matthias tentera à nouveau d’aller chercher la gloire en Arabie saoudite, bien qu'il reconnaisse qu’il faut une bonne part de chance pour remporter le rallye le plus difficile au monde. Aux côtés des anciens champions Sunderland et Toby Price, il sera déterminé à aider KTM à retrouver le chemin du succès après que Honda et Ricky Brabec aient mis fin à leur longue série de victoires en 2020. Il arborera également le chanceux 52, son ancien numéro de motocross, pour partir à la recherche d'un autre podium.

« J'ai été vraiment régulier sur le Dakar. Je pense que terminer trois fois de suite sur le podium puis rester dans le top 5 est une belle réussite. Mon secret est de continuer à travailler dur et de continuer à attaquer. Je mets beaucoup de passion dans mon travail, car j'aime vraiment mon travail et j'aime pouvoir encore courir et faire du rallye raid. Je suis vraiment reconnaissant pour la vie que j'ai, et cela maintient mon rythme et ma motivation très élevés. La première année en Arabie Saoudite ? J'ai beaucoup apprécié la première semaine, car c'était un très beau mélange de navigation délicate, de dunes, de pistes sablonneuses, de pierres. Mais la deuxième semaine était un peu étrange. C'était assez rapide et je me suis senti un peu malade pendant quelques jours. Vous et votre corps êtes toujours à la limite, vous pouvez donc attraper quelque chose assez rapidement. Mais dans l'ensemble, c'était une bonne course pour moi. C'est vrai que quand on connaît le goût de la victoire, on en veut davantage ! Mais au final, pour moi, être sur le podium a plus ou moins le même goût, car sur une course aussi longue, il y a tellement de choses que vous ne pouvez pas vraiment contrôler, qui vous échappent. Il ne s'agit pas seulement d'être le meilleur, il faut aussi un peu de chance. Bien sûr, je veux gagner, mais je pense que le rythme augmente de plus en plus et que le niveau des pilotes s'améliore de plus en plus. Ça devient plus difficile ! Je peux dire que je suis l'un des gars qui peut se battre pour le podium ou la victoire. Je pense que chez KTM, nous pouvons être vraiment heureux d'avoir gagné tant de fois de suite avant cela. Chaque série doit prendre fin, mais bien sûr, nous avons toujours très envie de revenir à la victoire. Je pense que nous avons tous un niveau vraiment élevé. J'ai certainement de bonnes compétences, je suis talentueux, mais il y a d'autres pilotes tout aussi forts. C'est super cool que nous puissions choisir nos numéros cette année. J'ai choisi mon ancien numéro de course de motocross, et maintenant j’adore quand je vois ma moto avec le 52. J'espère que cela me portera chance. »

Véhicule

RED BULL KTM FACTORY TEAM

  • Marque : KTM
  • Modèle : 450 FACTORY
  • Préparateur : Red Bull KTM Factory Team
  • Assistance : Red Bull KTM Factory Team
  • Classe : G1.1 Elites A.S.O

Classement 2021

Scratch Étape Général
0 18 18 18
1 3 3 3
2 69 69 46
3 3 3 39
4 23 23 34
5 8 8 29
6 5 5 24
7 17 17 24
8 8 8 21
9 6 5 15
10 5 5 13
11 5 5 11
12 3 3 9

Toute l'actualité de M. Walkner

Dépêches - 06/01 09:44 [GMT +3] - Moto

Walkner déjà au premier point de chronométrage

Matthias Walkner, qui a joué de malchance lundi, affiche clairement ses intentions en franchissant le premier WP avec deux secondes d’avance sur Toby Price. Il ne sont pour le moment que 11 à s’être élancé chez les motos... 

Dépêches - 05/01 09:10 [GMT +3] - Moto

Benavides toujours devant !

Kevin Benavides garde la main devant Toby Price. L’Australien accuse un peu plus de 20 secondes de retard tandis que Matthias Walkner, qui a perdu près de deux heures lundi en raison d’un problème technique, complète le Top 3 à 1’21. La Honda et les deux KTM devancent la première Yamaha de la hiérarchie,...

Dépêches - 04/01 10:20 [GMT +3] - Moto

Walkner est reparti

Matthias Walkner, victime d’un problème technique dans les premiers kilomètres, a finalement pu reprendre la spéciale. L’Autrichien a toutefois perdu 2h15 pour remettre en marche sa KTM...

Dépêches - 04/01 08:06 [GMT +3] - Moto

Problème technique pour Walkner

Coup dur pour Matthias Walkner peu après le départ de la spéciale. L’Autrichien souffre d’un problème technique lié à sa boîte de vitesse ou à l’embrayage. Arrêté, le pilote officiel KTM, troisième au général, risque de perdre gros aujourd’hui s’il...

Dépêches - 03/01 12:57 [GMT +3] - Moto

Kevin Benavides et Matthias Walkner dans le sillage de Price

Kevin Benavides et Matthias Walkner signent la belle opération du jour en complétant le Top 3 à seulement une trentaine de secondes de Toby Price. Les trois hommes donnent le ton d’un Dakar parti sur un très gros rythme.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives