Dimanche 28 novembre 2021 à 11 heures (heure Paris) - Présentation du Dakar 2022
N°5 Moto RED BULL KTM FACTORY TEAM
pilote
+

SAM SUNDERLAND

(gbr) 1.79m / 70kg

Loisirs

Cycling, free diving

Sponsors

KTM, Red Bull, Airoh helmets, Oakley, USWE, Mototransport

2020: Ab. Stage 5
2019: 3rd (two stage wins)
2018: Ab. Stage 4 (two stage wins)
2017: 1st (one stage win)
2015: Ab. Stage 4 (one stage win)
2014: Ab. Stage 4 (one stage win)
2012: Ab. Stage 3

2020: Andalucia Rally (Ab.)
2019: FIM Cross-Country Rallies World Championship (1st): Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Silk Way Rally (1st), Atamaca Rally (2nd), Rallye du Maroc (Ab.)
2018: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Atacama Rally (Ab.), Rallye du Maroc (9th)
2017: Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Cross-Country Rally (1st), Atacama Rally (4th), Desafio Ruta 40 (10th), OiLibya Rally of Morocco (Ab.)
2016: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Qatar Cross-Country Rally (1st), OiLibya Rally of Morocco (2nd)
2015: OiLibya Rally of Morocco (1st)
2014: Abu Dhabi Desert Challenge (Ab.), Qatar Cross-Country Rally (Ab.), OiLibya Rally of Morocco (2nd), Rally Dos Sertoes (6th)
2013: Abu Dhabi Desert Challenge (3rd), OiLibya Rally of Morocco (5th), Merzouga Rally (1st)
2012: OiLibya Rally of Morocco (10th), Sardinia Rally (13th)
2011: Abu Dhabi Desert Challenge (Ab., two stage wins), Australasian Safari (Ab., three stage wins)

Interview

« Une fois que vous avez goûté à la victoire sur le Dakar, vous ne visez plus que ça à nouveau »

De son propre aveu, Sam Sunderland a connu un parcours sous forme de montagnes russes depuis ses débuts sur le Dakar en 2012. Les premières participations du pilote de 31 ans au plus grand rallye du monde se sont soldées par de la frustration -problèmes mécaniques en 2012 et 2014, crash en 2015- mais les planètes se sont alignées en 2017 pour faire de lui le premier vainqueur britannique du Dakar. Depuis qu'il est monté sur la plus haute marche du podium, la star du team Red Bull KTM Factory cherche à renouveler son triomphe. Mais comme il l'expliquait avant l’édition 2020, « vous devez être parfait et même plus pour gagner le Dakar ». En 2018, il a fait un départ canon en tant que tenant du titre, remportant deux des trois premières étapes, avant d’abonner sur chute le quatrième jour. L'année suivante, il retrouve sa régularité en terminant troisième derrière ses coéquipiers Toby Price et Matthias Walkner -et aurait sans doute été dans le coup pour une deuxième victoire sans un disque de frein détaché lors de l’étape 6. L'édition 2020 s'est également soldée par une déception alors que Sunderland, champion du monde FIM des Rallyes-raid, a de nouveau dû quitter la course sur chute lors de la cinquième étape. Malgré une alternance de hauts et de bas sur ses sept participations, l'Anglais n'a jamais perdu sa soif de réussite, et aborde le Dakar 2021 déterminé à récupérer la suprématie des motos à Honda, qui a mis fin à la série de 18 victoires consécutives de KTM grâce à Ricky Brabec l'année dernière. Né à Southampton, Sam a grandi à Poole et découvert le motocross à l'âge de sept ans, avant de s'installer à Dubaï à l'adolescence et de se passionner pour les rallyes. Ayant signé pour Honda en 2011 et KTM en 2014, il est devenu l'un des pilotes du désert les plus talentueux au monde. Pendant ce temps, passer plus d'une décennie aux Emirats arabes unis lui a donné un certain avantage du terrain maintenant que le Dakar se déroule en Arabie saoudite voisine. Sam est toujours l'un des grands favoris chez les motos, et malgré une petite chute lors du récent Rallye d'Andalousie, il dit être dans la meilleure forme de sa vie pour cette 43e édition.

« Mon niveau et ma forme en arrivant sur ce Dakar 2021 sont plus élevés que jamais. Je me sens vraiment bien. Si vous regardez mes précédents résultats, je suppose que je dois viser un autre podium, et j'espère la plus haute marche ! Mais ce n'est pas une tâche facile, il y a beaucoup de bons pilotes. Chaque fois que j'ai terminé la course, je suis monté sur le podium. Une fois que vous avez goûté à la victoire sur le Dakar, vous ne visez plus que cela. C'est une ligne très fine entre gagner et ne pas se crasher, ce n'est pas si facile de bien gérer tout cela. En 2020, je me sentais vraiment fort la première semaine, puis j'ai eu un accident le cinquième jour. Je vais donc essayer de gérer un peu mieux l'année prochaine et de recommencer. Attaquer mon huitième Dakar… C'est drôle de se dire ça, je ne savais pas que c'était mon huitième. J'ai eu quelques problèmes avec des moteurs, je ne suis pas arrivé au départ d’autres éditions à cause d'une blessure ou quoi que ce soit d'autre. Ça a été un peu des montagnes russes avec les victoires, les blessures et tout. Mais oui, j'adore mon travail et j'ai vraiment hâte d'y retourner. En allant en Arabie, je pensais que cela allait être assez similaire à Dubaï, mais c'était en fait un terrain vraiment fou. Des paysages, des rochers, des montagnes, ces énormes monticules qui sortent du sol, on aurait dit le film d'Avatar, mais un endroit vraiment spectaculaire pour faire des courses de moto. J'ai donc vraiment hâte d'y retourner et d'obtenir une sorte de rédemption d'une manière ou d'une autre. La séquence de victoires de KTM s'est terminée cette année avec Ricky et Honda. Il leur a fallu du temps pour le faire, mais c'est formidable d'avoir des gars qui poussent et d'avoir plus de concurrence. Cela tire tout le monde vers le haut et nous pousse un peu plus dans nos retranchements pour essayer d’aller récupérer la victoire l'année prochaine. Nous y allons définitivement pour la récupérer."

Véhicule

RED BULL KTM FACTORY TEAM

  • Marque : KTM
  • Modèle : 450 FACTORY
  • Préparateur : Red Bull KTM Factory Team
  • Assistance : Red Bull KTM Factory Team
  • Classe : G1.1 Elites A.S.O

Classement 2021

Toute l'actualité de S. Sunderland

Dépêches - 15/01 09:31 [GMT +3] - Moto

Les chances s’envolent pour Sunderland

Les premières motos ont déjà atteint le km 149 et Sam Sunderland accuse un peu moins de 12 minutes de retard sur Kevin Benavides qui ouvre désormais la route. À près de 50 km de l’arrivée, les espoirs d’un titre s’envolent… 

Dépêches - 15/01 08:55 [GMT +3] - Moto

Un départ compliqué pour Sunderland

Premier à s’élancer, Sam Sunderland est en difficulté après les 99 premiers kilomètres. Le Britannique lâche déjà plus de 11 minutes à Ricky Brabec et 10 sur Kevin Benavides. Après le premier quart de la course, Sunderland perd gros ! 

Dépêches - 15/01 07:32 [GMT +3] - Moto

Sunderland prend les devants

Sam Sunderland est le premier à s’élancer pour l’ultime spéciale de ce 43e Dakar. Kevin Benavides, son principal adversaire, partira six minutes après lui. Ricky Brabec, le tenant du titre, part en sixième position. La passe d’armes entre ces trois hommes promet d’être palpitante.

Réactions - 14/01 14:53 [GMT +3] - Moto

Sam Sunderland : « J’ai tout donné »

En remportant la 11e étape du Dakar, le vainqueur 2017 se hisse en 2e position, à 4’12’’ de Kevin Benavides avant la dernière spéciale.

« Je savais que c’était une de mes dernières chances de gagner, alors j’ai tout donné, toute la journée. J’ai fait de mon mieux et je...

Dépêches - 14/01 14:31 [GMT +3] - Moto

Sunderland, vainqueur !

C’est fait pour Sam Sunderland ! Le Britannique renoue avec la victoire pour la première fois depuis 2019 et s’offre également son premier podium de l’année. Le pilote KTM a su garder une avance confortable sur la Husqvarna de Pablo Quintanilla pour s’imposer. 

Dépêches - 14/01 13:07 [GMT +3] - Moto

Sunderland et Quintanilla toujours en tête

Au km 362, c’est une KTM et une Husqvarna qui figurent au sommet du classement provisoire avec Sam Sunderland et Pablo Quintanilla ; 1’37’’ séparant les deux pilotes. Kevin Benavides est toujours troisième à 4’40’’, tandis que le rookie Daniel Sanders est à 6’03’’. 

...

Dépêches - 14/01 12:27 [GMT +3] - Moto

Sunderland prend la tête

Sam Sunderland imprime son rythme en tête au km 306. Le Britannique compte 1’37’’ d’avance sur Pablo Quintanilla et près de trois minutes sur Kevin Benavides. Sixième, Ricky Brabec lâche plus de neuf minutes à Sunderland, mais surtout plus de six minutes à Benavides ! Les deux pilotes Honda...

Réactions - 13/01 16:01 [GMT +3] - Moto

Sam Sunderland : « J’ai fini par tourner en rond »

Troisième du général au départ de l’étape, le pilote KTM a uniquement conservé sa place sur le podium à la faveur de l’abandon de Cornejo.

« J’ai fait quelques erreurs. Je suis un peu déçu, mais j’essaie juste de faire de mon mieux, comme tout le monde. Le road-book est super...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives