N°5 Moto HUSQVARNA FACTORY RACING
pilote
+

SKYLER HOWES

(usa) 1.9m / 90kg

Loisirs

MTB, rock climbing, snowboarding, jet skiing, fishing

Sponsors

Husqvarna Factory Racing

2021: 5th 2020: 9th 2019: Ab. Stage 6

2021: Sonora Rally (2nd), Rally Kazakhstan (10th), Silk Way Rally (2nd), Morocco Rally (12th)
2020: Silver State 300 (1st, Solo), Sonora Rally (2nd), Andalucia Rally (15th)
2019: Sonora Rally (2nd), Morocco Desert Challenge (1st), Serres Rally, Best In The Desert (1st, Open Pro), Vegas to Reno (1st, Solo)
2018: Sonora Rally (1st), Dakar Challenge (1st), Baja Rally (1st)
2017: USRA Desert (1st), Baja 1000 (5th)
2015: ISDE Slovakia (2nd)
2012: AMA National Hare and Hound 250 (1st)
2008: USRA Desert 125 (1st)
5-time Reno Rally Winner

Interview

« J’ai travaillé toute ma vie pour être pilote d’usine »

Skyler Howes a joué gros pour décrocher une place de pilote d'usine sur le Dakar 2021. Et heureusement pour cet Américain de 29 ans, le pari a payé. En tant que privé, il a dû financer lui-même son engagement en Arabie Saoudite, même s'il disposait d'une moto et d'un service après-vente appropriés grâce à l'équipe BAS Dakar KTM Racing. Il a donc dû lever des fonds et vendre ses biens, y compris la moto sur laquelle il avait couru son premier Dakar en 2019, pour se présenter sur la ligne de départ à Jeddah. Mais il l'a fait pour finalement décrocher une brillante cinquième place au classement général. L'objectif de Skyler était de convaincre l'une des équipes d'usine de lui donner sa chance. Après un début de course solide, il s'est même retrouvé en tête du rallye à la fin de la troisième étape ! Après le Dakar, Skyler a pris contact avec le directeur de l'équipe KTM, Jordi Viladoms, et son rêve est finalement devenu réalité en avril 2021, lorsqu'il a signé un contrat de trois années avec l'équipe officielle Husqvarna. Skyler fait de la moto depuis l'âge de trois ans. Né en Californie et basé dans l'Utah, il est devenu professionnel en 2012 et a passé de nombreuses années à faire de la compétition tout-terrain. C’est Chris Blais, troisième du Dakar 2007, qui a enflammé l'imagination de Skyler avec ses histoires sur le plus grand rallye du monde. Skyler a également appris auprès de Kurt Caselli, mort tragiquement fin 2013, le décrivant comme une « énorme inspiration » et un pilote « sage » qui lui a appris à garder la tête froide. Avec l’héritage de ses prestigieux compatriotes, Skyler a fait ses débuts au Pérou en 2019, même s'il admet aujourd'hui qu'il était plutôt mal préparé et que cela a été un « sérieux rappel à l'ordre ». Le stress de l'événement lui a valu d’attraper la grippe, puis il s'est luxé l'épaule sur une chute et a été contraint à l’abandon. Le pilote américain avait une bien meilleure idée de ce qui l'attendait au Dakar 2020, mais il s’est blessé au cou trois mois seulement avant le rallye. Malgré ce contretemps, il a tout de même terminé meilleur privé, en neuvième position, sous les couleurs de l'équipe Klymciw Racing. Et ensuite est arrivée cette brillante cinquième place en 2021. Skyler a déjà obtenu des résultats de premier ordre cette saison, en se classant deuxième derrière son rival de longue date Ricky Brabec au rallye Sonora et deuxième derrière le champion du monde Matthias Walkner au Silk Way Rally. L'Américain fait partie des meilleurs mondiaux, et désormais avec les bons outils… Tout semble permis.

« L'an dernier, j’ai fait un super gros pari. Le Dakar est à lui seul un pari, parce que c'est une course qui n’a lieu qu’une fois par an et ça n’est jamais facile d’y être performant. La seule option que j'avais était de vendre toutes mes affaires. J'ai donc vendu toutes mes motos, à peu près tout ce que je pouvais. Il ne me restait plus que mon VTT, mes vêtements et un lit pour dormir ! Le jour où j'ai pris la tête du classement général, j'ai été présenté à Jordi Viladoms. J'étais encore un privé qui essayait de comprendre tout ça, et cela m'a permis d'avoir un peu plus de contacts. La course s'est très bien passée, j'étais vraiment satisfait, mais je n'avais toujours pas reçu de coup de fil. Quelques semaines ont passé, alors j'ai envoyé un e-mail à Jordi, et je lui ai dit que je ne pourrai pas recommencer, que je n'avais rien d'autre à vendre. Mais je pense que je peux apporter quelque chose, j'aimerais faire partie de l'équipe. Quelques semaines plus tard, il a rappelé pour dire qu'il y avait une place dans l'équipe Husqvarna. Ce coup de fil restera l'un des grands moments de ma vie. Je l'ai souvent dit, mais j'ai travaillé toute ma vie pour être pilote d’usine. Après ce coup de fil, j'ai foncé, directement à Dubaï pour faire des essais. Je suis monté sur la moto, j'ai bossé sur mes réglages et je me suis mis directement au travail : Sonora Rally, Rallye du Kazakhstan, Silk Way Rally. J'ai fourni une tonne de travail et j'ai obtenu de très bons résultats. On bosse vraiment bien tous ensemble, c'est vraiment cool de faire partie de l'équipe. Même si cela est récent, j’ai l’impression de faire partie de la famille. Être pilote d'usine était l'objectif, mais faire partie d'une équipe aussi géniale, c’est la cerise sur le gâteau.
Je suis facile à vivre. Je veux m'amuser autant que possible, quels que soient les résultats. J'ai un peu moins de stress sur les épaules, j'ai le bon équipement et les bons outils pour rouler. Je vais profiter de mon temps sur le terrain. Je sais, d'après la façon dont la saison s'est déroulée, que si je m'amuse, si je suis à l'aise et si j'ai confiance, nous pouvons vraiment faire quelque chose de bien. Le plan, c’est de continuer à faire mon truc, de prendre autant de plaisir que possible, et d'essayer de mettre un autre Américain sur la plus haute marche du podium ! »

Véhicule

HUSQVARNA FACTORY RACING

HUSQVARNA 450 RALLY FACTORY REPLICA
HUSQVARNA FACTORY RACING

  • HUSQVARNA
  • 450 RALLY FACTORY REPLICA
  • Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing
  • Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing
  • M_GP_NO

Classement 2022

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives