Découvrez les histoires des Dakar Heroes grâce à Inside Bivouac
N°217 Auto TOYOTA GAZOO RACING

HENK LATEGAN

(zaf)

Loisirs

rallying, riding enduro bikes

Sponsors

Toyota, Red Bull, Eurol, Kinto, Innovation Group

2022: 31st, 2 stage wins
2021: Ab. Stage 5

2022: South African cross-country series (2nd)
2021: South African cross-country series (1st)
2020: South African cross-country series champion
2019: South African cross-country series champion
Former eWRC and WRC driver

Interview

« Nous pouvons être rapides sur plus d’une journée »

Lorsqu'il est arrivé sur le Dakar en 2021, Henk Lategan était considéré comme l'étoile montante du rallye-raid. L'apprentissage sur le Dakar, épreuve considérée comme la plus dure au monde, a cependant été difficile pour le Sud-Africain. Henk a grandi dans l’univers des sports mécaniques. À 15 ans, il participait à sa première épreuve régionale en tant que copilote de son père Hein. Moins d'une décennie plus tard, il devenait le plus jeune pilote à remporter le titre sud-africain de rallye-raid. Sa carrière l'a également amené à croiser la route de son idole Sébastien Loeb sur les routes du rallye de Monte-Carlo. Il ne sait pas alors qu'ils se retrouveront sur le Dakar. À l'époque, le jeune Henk court exclusivement dans des rallyes traditionnels au volant d'une Skoda. En 2018, il passe aux courses longue distance avec l'équipe Toyota Gazoo. Mais rien n'est acquis sur le Dakar. Après un départ prometteur, un excès d'enthousiasme rattrape le Sud-Africain. Parti à la faute, il se blesse à l'épaule. Déterminé à voir l’arrivée, Lategan, 28 ans, ne s’est pas pour autant satisfait de sa 31e place en janvier dernier, même après avoir gagné sa première étape. Victime de problèmes mécaniques et auteur de plusieurs erreurs de navigation, il a tout de même démontré qu’il avait le rythme pour briller. Deuxième du championnat sud-africain derrière son expérimenté coéquipier Giniel De Villiers, Lategan se présente mieux préparé que jamais. Il comptera une fois de plus sur son copilote Brett Cummings, un motard vétéran qui a terminé le Dakar à deux reprises (2013, 2014).


H.L. : « Nous avons encore beaucoup appris l’an dernier. Lors de ma première participation, j’avais peur de ne pas être assez rapide. Donc l’an passé je me suis surtout concentré pour trouver le bon rythme sur les deux semaines. Le plus important restait évidemment de finir la course. Le rythme était bon, mais nous avons perdu une roue lors de la deuxième étape et cela a compromis nos chances de bien figurer au classement. A partir de là l’objectif était de continuer à emmagasiner de l’expérience. Ensuite, il s'agissait de trouver notre chemin en tenant le rythme, ce que nous avons fait assez bien certains jours en menant l'étape. Nous avons aussi commis des erreurs et connu des problèmes mécaniques. Cela nous a empêchés de gagner d’autres spéciales. La première étape que nous avons gagnée était en fait une journée ridicule. Je ne sais pas combien de fois nous nous sommes arrêtés ce jour-là pour essayer de réparer la porte que nous avions cassée, en faisant 100 kilomètres avec la porte ouverte et en la maintenant fermée. C'était vraiment ridicule. Je ne pouvais pas croire que nous avions gagné l'étape. J'ai également réussi à gagner le dernier jour, ce qui signifie que ce n'était pas juste de la chance. Nous savons maintenant que nous sommes capables d’aller au bout en faisant de belles choses. L’objectif cette année sera de faire un Dakar complet sur les deux semaines, et pour cela il ne faudra pas commettre les mêmes erreurs. Nous n’avons couru qu’en Afrique du Sud cette saison, mais nous avons fait beaucoup d’essais pour faire évoluer la voiture. Je pense que je suis mieux préparé pour ce Dakar que je ne l'ai probablement été pour aucune autre course dans ma vie. J'ai donc hâte de m’y retrouver. »

Véhicule

TOYOTA GAZOO RACING

TOYOTA GR DKR HILUX
TOYOTA GAZOO RACING

  • TOYOTA
  • GR DKR HILUX
  • Toyota Gazoo Racing
  • Toyota Gazoo Racing
  • T1+ : Voitures Tout-terrain Prototypes 4x4

Classement 2023

Toute l'actualité de H. Lategan

Dépêches - 13/01 09:59 [GMT +3] - Auto

25’ d’arrêt pour Lategan

Henk Lategan joue à nouveau de malchance en ce début de spéciale. Le Sud-Africain, qui pouvait encore prétendre au podium final il y a quelques jours, s’est arrêté une vingtaine de minutes. 

Dépêches - 12/01 11:02 [GMT +3] - Auto

Serradori tient tête à Lategan

Parti 12e, Mathieu Serradori a signé exactement le même chrono qu’Henk Lategan au km 142 à un peu moins de 5’ de Sébastien Loeb. Au volant de son buggy, le Français tient la dragée haute aux Toyota du Sud-Africain et devance celles de Nasser Al Attiyah et de Yazeed Al Rajhi.  

Dépêches - 11/01 13:24 [GMT +3] - Auto

Lategan et Al Rajhi à plus de 2’

Respectivement partis 32e et 34e, Henk Lategan et Yazeed Al Rajhi signent le neuvième et le dixième temps au km 29 à 2’11’’ et 2’12’’ du meilleur chrono établi par Sébastien Loeb.

Réactions - 08/01 16:42 [GMT +3] - Auto

Henk Lategan : « On a fini par trouver par trouver notre rythme »

En terminant quatrième de la huitième et dernière étape de la première semaine de course, Henk Lategan conforte sa deuxième place au classement général. En pointant à plus d’une heure de Nasser Al Attiyah, le Sud-Africain n’a d’autre objectif que de rallier Dammam pour monter sur le podium.
 

Réactions - 07/01 15:45 [GMT +3] - Auto

Henk Lategan : " C’était encore très physique "

6e du jour à plus de 13’ de Al Rajhi, Henk Lategan est toujours 2e du général derrière son coéquipier de chez Toyota Gazoo Racing.

« La voiture va très bien, on est un peu moins bien que certains autres sur la vitesse maxi, mais sur les sections défoncées on a une bonne auto...

Réactions - 06/01 16:01 [GMT +3] - Auto

Henk Lategan : " C’était encore très physique "

3e de l’étape du jour, Henk Lategan profite des déboires du clan Audi et de son coéquipier Yazeed Al Rajhi pour remonter en 2e position du provisoire à un peu plus d’une heure de son chef de file Nasser Al Attiyah.

« C’était fatigant mais je pense que l’on est aussi fatigué...

Réactions - 04/01 17:22 [GMT +3] - Auto

Henk Lategan : « Ça secouait beaucoup »

Après un début de rallye difficile, Henk Lategan commence à prendre son rythme. Sixième à l’arrivée de la quatrième étape avec sept minutes de retard sur Sébastien Loeb, le Sud-Africain s’est installé dans le top cinq du classement général. En embuscade, le voilà à prêt...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives