N°229 Car OVERDRIVE TOYOTA

RONAN CHABOT

(fra) 1.79m / 68kg

Hobbies

Funboard, surf

Sponsors

RCM, Mobil1, Toys Motors, PRB

2021 : 22e
2020 : 23e
2019 : 10e
2018 : ab. étape 3
2017 : ab. étape 4
2016 : 22ème
2015 : 10ème
2014 : 18ème
2013 : 7ème
2012 : 12ème
2011 : 13ème
2010 : ab. étape 3
2009 : 19ème
2007 : 32ème (3eme cat. Productions)
2006 : ab. en Mauritanie
2005 : 29ème (3eme cat. Productions)
2004 : ab. étape 14
2003 : 33ème

2021 : 3e du Rallye de Jordanie, 4e du Rallye du Kazakhstan, 4e du Rallye du Maroc
2018 : 5e du Rallye du Maroc, Rallye du Kazakhstan
2017 : 4e de la Baja Dubai, 35e du Rallye du Maroc
2016 : 7e du Rallye du Maroc
2015 : 12eme du Rallye du Maroc
2008 : 6e de la Transorientale (1er cat. Production)

Interview

« On n’a pas la pression du résultat… mais on est des compétiteurs »

Ronan Chabot garde en mémoire tous les détails de sa première participation au Dakar, du départ de Marseille à l’arrivée à Sharm-El-Sheikh en 33e position du classement final, en passant par les soirées, voire les nuits d’errance dans le désert. Ce 1er janvier 2003 représente le début d’une longue saga sportive pour le pilote vendéen, qui est allé chercher une belle 7e place lors de son Dakar le plus accompli en 2013, à l’époque au volant d’un Buggy SMG, et qui a encore atteint le Top 10 en 2019, cette fois-ci dans un Toyota Hilux. C’est aussi l’histoire d’une complicité phénoménale, puisque l’ancien motard Gilles Pillot occupera encore à Jeddah le baquet de droite qu’il n’a jamais quitté depuis sa rencontre avec Ronan : il s’agira de la 20e participation commune des deux compères. Dans le civil, on appellerait ça des noces de porcelaine. Sur le Dakar, c’est tout simplement le record de fidélité dans l’habitacle d’une auto ! La décoration de la Toyota qu’ils conduiront célèbrera à sa façon cet anniversaire, mais c’est surtout les modifications techniques apportées au 4x4 qui pourraient valoir une belle fête au duo. C’est en effet la version du Hilux adaptée aux nouvelles réglementations de la catégorie T1+ qui est confiée à Chabot, soit la machine avec laquelle Al Attiyah, De Villiers et Al Rajhi viseront le titre en jeu. Le chef d’entreprise à la tête d’une centaine de concessions automobiles n’escompte pas jouer exactement à ce niveau, mais pourrait bien se positionner comme le meilleur des amateurs…

R.C. : « L’année dernière, nous avons crevé cinq fois dans la première journée et nous avons donc dégringolé d’entrée dans le classement. Quand on n’est pas dans le bon wagon, c’est difficile de réussir son Dakar. Il faudra donc que tout se passe bien dès le début cette année, mais nous avons maintenant une auto totalement modifiée avec laquelle nous n’aurons pas les mêmes problèmes. Nous avons pu la prendre en mains en ouverture du rallye de Ha’il, et les sensations sont bonnes : c’est vraiment entre le buggy et le 4x4. Je ne sais pas si elle va beaucoup plus vite, mais en tout cas on passe partout en étant très à l’aise. Il y a deux ans, nous avions terminé 10e tout en subissant plusieurs pépins. Donc si on arrive à faire une course propre, peut-être que notre place sera entre 7 et 10. Mais bien sûr, il y a du monde. De toute façon, on n’a pas la pression du résultat… mais on est des compétiteurs ».

e premier objectif, c’est toujours d’y participer ! Nous y serons pour la 18e fois et le plaisir est intact. C’est toujours un bonheur de pouvoir revenir au Dakar même si les changements sont nombreux cette année. L’intérêt pour cette nouvelle édition est grand : on va découvrir un nouveau territoire, un nouveau continent mais aussi une nouvelle formule du Dakar. Ce retour à un esprit d’aventure et la large place qui sera donnée à la navigation sont autant de sources de motivation supplémentaires. Gilles (Pillot) est resté un navigateur traditionnel et le fait de découvrir le roadbook le matin-même ne nous pénalisera pas. Cela nous oblige tous à être plus malins en matière de stratégie. Dans le team Toyota, qui réunit plus d’une centaine de personnes, nous allons apprendre à connaître d’autres personnalités, à l’instar de Fernando Alonso. On prendra le temps de tisser des liens même si on sait déjà qu’il s’est très bien intégré dans l’équipe. »

Vehicle

OVERDRIVE TOYOTA

TOYOTA HILUX OVERDRIVE
OVERDRIVE TOYOTA

  • TOYOTA
  • HILUX OVERDRIVE
  • Toyota Gazoo Racing
  • Overdrive Toyota
  • 4×4 Petrol and Diesel

Ranking 2022

Follow us

Get exclusive information