تعرف على أبطال داكار من خلال فقرة "داخل المخيم المبيت"
N°72 دراجة NOMADE RACING
السائق
+

PHILIPPE GENDRON

(fra) 1.8m / 83kg

الهوايات

Moto, sport mécanique, gastronomie, les amis

الجهات الراعية

HBI, MESSEN, JURICA, MERLOT, ALCOR DÉVELOPPEMENT, BRIMAUD, ARTHUR LOYD, DUMUIS, SIGN’86, AXA BOZIER-MOREAU, BROETTO, AGENDA, BOSSEBOEUF,GENET ÉLEC,GROUPE MERCURE,INSTEAD,CONSTRUCTION MÉTALLIQUE COLASSON, GÉOTECHNIQUE, SP INVEST, DR HOUSE, MFAB, AD AMÉNAGEMENT, RAVAL’OUEST, GABORIT AVOCAT, SCHMIDT, SI PROUST, MOTO AXXE, DL PAYSAGE, DL INFRA, BIO CÂLIN, RENOV’COURS,OFFICE 21 NOTAIRES ASSOCIÉ, I-METAL, MAEVEN, M3C, HAMON ELEC, CONECTI, AREP, CASSERON TP, BATISOL

2022 : 112e
2020 : 45e
2019 : 60e

2022 : 2e vétéran au Rallye du Maroc
2021 : 20e, 2e vétéran Rallye d’Andalousie, 1er vétéran à la Baja Aragon
Rallye du Merzouga

مقابلة

« Sûr que ce sera mon dernier, j’ai vraiment envie de le terminer »

L’an dernier, il s’était juré que ce serait son dernier, qu’il s’arrêterait à une troisième participation. Et puis Philippe Gendron a décidé de rempiler, de revenir sur les pistes saoudiennes. En cause ? Un goût d’inachevé lors du Dakar 2022. S’il avait bien géré son effort tout au long de l’épreuve, Philippe avait été victime d’une casse moteur lors de l’avant-dernière étape. Le natif de Poitiers est un dur au mal qui ne rechigne jamais face aux efforts. Gérant d’entreprises spécialisées dans le bâtiment et l’immobilier, il s’est longtemps affairé à les développer. Une ténacité dont il fait aussi preuve au guidon de sa moto. Philippe a découvert le Dakar en 2019, au Pérou, où il s’était offert un classement honorable pour une première (60e). L’année suivante en Arabie Saoudite, le quinquagénaire avait cumulé les ennuis dès le premier jour -chute, pouce fêlé, tube de fourche tordu- mais il avait tenu bon jusqu’au bout. Père de trois enfants, il a à cœur de récidiver, de tout faire pour être finisher pour la 3e fois en 4 participations.


« J’ai vraiment envie de m’arrêter sur une bonne note. C’est sûr que ce sera mon dernier mais j’ai vraiment envie de le terminer. Je sais qu’il ne faut pas trop stresser, pas trop penser à la course et l’aborder le plus tranquillement possible. On sait que chaque jour est différent, que le terrain évolue, qu’il faut constamment adapter sa stratégie. Cette année, j’ai participé au rallye du Maroc en octobre dernier et c’était un bon test physiquement et en termes de pilotage. Je m’y suis senti à l’aise (2e en vétéran, 26e en Rally2) et c’est de bon augure pour le Dakar. Depuis ma 1ère participation, j’ai vraiment la sensation d’avoir créé des liens avec les pilotes, les membres de l’organisation… Le Dakar, c’est une grande famille où tout le monde participe à cette aventure ».

المركبة

NOMADE RACING

KTM 450 RALLY REPLICA
NOMADE RACING

  • KTM
  • 450 RALLY REPLICA
  • -
  • -
  • رالي 2

التصنيف 2023

تابعونا على مواقع التواصل الاجتماعي

احصل على معلومات حصرية