N°219 سيارات OVERDRIVE RACING

LIONEL BAUD

(fra) 1.78m / 80kg

الهوايات

sport automobile, randonnée

الجهات الراعية

Q7 Oil

2022 : 48e (Auto)
2021 : 22e (T3)
2016 : abandon (7e étape)

2022 : Andalucia Rally (12e), Rallye du Maroc (reclassé en Open Auto)
2021 : Fenix Rally (1er), Rallye du Maroc (39e)
2019 : champion de France des rallyes terre
1997 : champion de France 2L des rallyes terre
1994/1996 : Formule de promotion Peugeot

مقابلة

« Tout est réuni pour faire un beau rallye »

Le premier Dakar de Lionel Baud s’est achevé douloureusement par un abandon sur les pistes boliviennes en 2016. Par la suite, le savoyard est devenu champion de France de rallye terre au volant d’une DS3 quatre roues motrices de PH-Sport. En 2021, cinq années après sa première tentative, il était revenu au volant d’un Zéphyr de l’écurie tricolore avec lequel il était allé au terme de la course en T3. De quoi lui donner l’envie de passer la deuxième vitesse, toujours au sein de cette équipe, mais cette fois-ci au volant d’une Peugeot 3008 DKR, un véhicule anciennement vainqueur du Dakar, et cela accompagné d’un nouveau copilote. Jean-Pierre Garcin, vingt-deux Dakar dans le baquet de droite à son actif à ce moment-là, l’un des copilotes les plus expérimentés de la discipline, classé à plusieurs reprises dans le Top 10 du Dakar en tant qu’adjoint de Carlos Sousa, Guerlain Chicherit ou encore Christian Lavieille. Le duo a fait sa première apparition en course en octobre 2021 à l’occasion du Rallye du Maroc où l’équipage a longtemps occupé la 6e place du général avant de dégringoler au 39e rang en raison d’une casse mécanique mineure. Sur le Dakar, les Français ont débuté la première étape par une nuit dans le désert en raison d’un problème technique. Loin de son objectif qui était de tenter de rentrer dans le Top 15, Lionel a décidé dès son retour de Jeddah de retrouver les plaisirs du pilotage d’une quatre roues motrices. En choisissant le Hilux Overdrive dans sa configuration T1+ avec le moteur V8 victorieux en 2019 entre les mains d’Al Attiyah, le Français avait déjà passé la troisième vitesse ! Après un copilote de dernière minute engagé pour le Rallye du Maroc, Lionel a décidé de miser sur un nom qui fait référence en matière de copilotage en rallye-raid à l’occasion de la dernière manche de W2RC. Rémi Boulanger, le frère du copilote de Peterhansel. Ensemble, pour leur première course et la dernière avant le Dakar 2023, ils ont signé la 12e place de l’Andalucía Rally. Lionel est à la recherche de cette stabilité dans son apprentissage de la discipline qui lui fait défaut depuis plusieurs saisons. Avec l’équipe Overdrive Racing, le Hilux T1+ et ce nouveau copilote, il espère vivre un Dakar 2023 sans trop de soucis afin d’emmagasiner de l’expérience. La clef, comme il le sait, avant de parler de performance.

L.B. : « Depuis que je suis chez Overdrive, je ne peux faire que des éloges à l’égard de l’équipe et de la voiture. J’ai connu pas mal d’équipes dans le sport automobile, mais il faut reconnaître que Overdrive est un cran au-dessus. Jean-Marc Fortin a su construire des compétences et des expertises qui lui sont fidèles dans une atmosphère chaleureuse à laquelle Nasser et Mathieu, qui facilitent l’accès à cette équipe, ne sont pas étrangers. On se sent bien chez Overdrive et c’est important. Et dans la voiture je prends un plaisir inouï, pas seulement en raison des quatre roues motrices que je recherchais mais aussi du poids très centré de l’auto qui offre un agrément de conduite extraordinaire. Après, cela ne fait pas tout, le copilote est essentiel. Rémi Boulanger a déjà son expérience comme moi de la course, mais on sait tous les deux que l’on a encore beaucoup à apprendre et on partage la même démarche. On a pris nos marques en Andalousie, maintenant il nous faut du temps. Tout est réuni pour bien faire, à nous d’être constants, d’aller chercher la fluidité et le plaisir surtout. Car l’an dernier encore j’ai trop souffert de la course en raison de problèmes mécaniques. La mécanique devrait être au rendez-vous, l’équipe nous met en confiance, on devrait pouvoir se consacrer à la navigation et au pilotage afin d’apprendre, de progresser sur cette épreuve qui comme toute endurance réclame de l’expérience. Tout est réuni pour aller faire un beau rallye. L’objectif est de prendre du plaisir. Car derrière, cela signifie qu’il y aura de la progression. Ce n’est qu’ensuite qu’il peut y avoir de la performance. »

المركبة

OVERDRIVE RACING

TOYOTA
OVERDRIVE RACING

  • TOYOTA
  • -
  • Overdrive Racing
  • Overdrive Racing
  • T1+: Prototype Cross-Country Cars 4x4

التصنيف 2023

تابعونا على مواقع التواصل الاجتماعي

احصل على معلومات حصرية