Découvrez les histoires des Dakar Heroes grâce à Inside Bivouac
N°74 Moto COMAS MOTO VTA
pilote
+

MICHAEL JACOBI

(fra) 1.81m / 75kg

Loisirs

Moto, rallye, sport en montagne

Sponsors

VTA, COMASMOTO, 74 LeDepartement, SARL TISSOT, Aravis precision, Berlioz soudage, Dahu T, Bliz Lunettes, Cornier Delucinge Exploitation Forestiere, Decoralpeint, HRcreationWeb, FavreFelixConstruction, Scierie de Savoie, LPMX Suspension, Maulet Tp, Groupe Rodet Automobile, Aravis RallyRaid, SuperU Bonnes, Alpespliage, Busato Chossade MotoNeige, Cedric Bel Exploitant, Motul300V, AvetTP, Boulangerie Janin, Boulangerie Places Fillinge, Tp Alpin, TrocAuto, AutoEcole Vindret, Scep, Fabien Baudin Bucheronage, Palfinger Cuttaz Palforet, Traveau Forestier du Beaufortin, Baines Motos, Free Glisse, Annecienne de Taxi&Transport, Megève Cab, Ville de Bonneville, Alpes ProForet, RudSavoieChaine

1ère participation

2022 : Rallye du Maroc (21e en Rally2)
2021 : Fenix Rallye Tunisie (2e)
2021 : Rallye du Maroc (abandon)

Interview

« Je m’entraîne comme un lion depuis des mois »

Il suffit d’entendre Michael pour comprendre qu’il fait partie de ceux qui ne lâchent rien et qui ne rechignent jamais devant l’effort. Son quotidien le prouve : il est chauffeur grumier, c’est-à-dire qu’il transporte des bois abattus en montagne jusqu’aux entreprises qui les exploitent. Une profession où il faut s’adapter aux imprévus, faire preuve de sang-froid et veiller en permanence à limiter les risques, si nombreux au volant d’un camion qui peut peser jusqu’à 80 tonnes. Mais Michael n’est pas du genre à rechigner à la tâche. En parallèle, il y a la moto, les courses de cross, les participations à l’Enduropale et ce rêve du Dakar qui se fait chaque fois plus présent. C’est son mentor, Etienne Vulliet -qui y a participé en Afrique et en Amérique Latine – qui lui partage ses souvenirs et le conseille pour progresser sans relâche. Pourtant, tout aurait pu s’arrêter en 2017. En pleine course de motocross, Michael est victime d’un grave accident et sa nuque se brise. Il a fallu des mois de rééducation, une longue phase de soin et un mental d’acier pour se reconstruire, pouvoir à nouveau remonter sur une moto et se remettre à rêver. À l’issue d’efforts incroyables, Michael parvient à retrouver les joies du deux roues motorisé puis à reprendre la compétition. Il reprend même le chemin des rallyes, au Maroc et en Tunisie. Puis, le Haut-Savoyard s’ouvre les portes du Dakar et comme toujours, Etienne est là à veiller à sa progression. D’ailleurs, l’ex-finisher du Dakar sera présent au bivouac pour épauler Michael. Comme un clin d’œil à leur belle amitié, Michael portera le n°74, celui qu’arborait Etienne lors de ses précédents Dakar.


« Lors de cet accident, en 2017, j’ai failli y rester. Je me suis brisé la nuque, je ne pouvais plus rien faire, j’étais tétraplégique, il n’y avait que mes yeux qui bougeaient. Au début tu te dis que tu vas tout arrêter. Et puis tu te raccroches à tes bons souvenirs, à tes rêves aussi, et tu te remets à te battre en travaillant deux fois plus que les autres. La perspective du Dakar m’a aidé à me reconstruire. Mais il a fallu du temps, arriver à passer cette phase de rééducation pour aller de l’avant. J’ai travaillé d’arrache-pied et je m’entraîne comme un lion depuis des mois pour être physiquement au top à ce Dakar. »

Véhicule

COMAS MOTO VTA

GASGAS 450 RALLY REPLICA
COMAS MOTO VTA

  • GASGAS
  • 450 RALLY REPLICA
  • Comas Moto VTA & David Casteu
  • Nomade Racing Team
  • Rally 2

Classement 2023

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives