N°728 Classic TEAM 205 AFRICA RAID

FRANCOIS JACQUOT

(fra) 1.68m / 72kg

Loisirs

Automobile

Sponsors

Jaqu’auto ; 205 Africa Raid ; Depannage70, Cass auto Jacquot

2003 Non classé mais à l’arrivée avec un proto 404
2002 Abandon avec proto 404

Interview

« Jamais deux sans trois, mais toujours en 404 »

C’est l’histoire d’une « obsession qui se répète tous les vingt ans » reconnais François Jacquot. En voyant s’élancer les Range et autres 4X4 japonais des premières éditions du Paris-Dakar, François se prend à rêver de faire partir une voiture française, et précisément la 404. C’est seulement deux décennies plus tard, en 2002, qu’il se présente enfin au volant d’une 404, une « silhouette » sur base Peugeot P4. Il ne franchit pas les Pyrénées, mais sa « bâchée » a reçu un tel accueil qu’elle repart en 2003, mieux armée cette fois et avec un nouveau copilote : Benoit Juif. Sous l’apparente 404 se cache pour cette nouvelle tentative une base de Mercedes G500 qui le mène à l’arrivée. Hors classement pour cause de réservoir percé ne permettant plus l’autonomie requise, mais au bout. Avec François Jacquot, le dicton « jamais deux sans trois » se vérifie, mais toujours en 404 ! Vingt ans après sa première tentative infructueuse, François ressort les griffes sur le Dakar Classic, à nouveau avec le copilote avec lequel il avait rallié l’arrivée lors de son deuxième essai. Copilote en rallye depuis 1984, Benoit s’est tourné vers l’historique il y a dix ans. Maroc, Tour de Corse, RAC, il a participé à tous les grands classiques de la discipline et possède ainsi l’expérience de la régularité. Il ne faudra pas confondre François et son frère Philippe. Le cadet des Jacquot sera aussi au départ dans une Peugeot. Pas 404, mais 205. Et pas n’importe laquelle : la fameuse 205 T16 Grand Raid. Ils seront même trois Jacquot au départ du Dakar Classic puisque Rudy, le neveu de François, sera quant à lui dans un camion MAN. Attention en piste, un Jacquot peut en cacher un autre !

F.J. : « Mon idée née en 1979 a été réactivée par l’ami journaliste avec lequel je me suis engagé en 2002. A l’époque, il imaginait participer au volant d’une voiture ancienne pour mieux attirer l’œil et avoir des retombées médiatiques. Il songeait à une vieille Peugeot, mais pour moi la camionnette 404 était une base plus facile à construire avec son arrière simple à reproduire et facilement identifiable. Il ne restait que le bloc avant à faire sur la base d’un P4. Facile à dire, mais il fallait encore le faire ! On a eu un succès fou. Les plus grands comme Vatanen ou Schlesser avaient tous signé la bâche. Au départ, il fallait entendre les hurlements de la foule ! On voyait dans les yeux des gens toute une histoire défiler. La 404, c’est le véhicule des malfaiteurs ou de la Police dans les vieux films, c’est celle des artisans boulanger ou charcutier de nombreuses familles. En Afrique du Nord l’année suivante, l’euphorie était encore au rendez-vous. Cet automne, j’ai suivi le 205 Africa Raid en Tunisie pour me préparer au Dakar Classic et j’ai constaté que l’engouement n’avait pas diminué. On m’arrêtait pour faire des photos sur les pistes, les routes et même sur les autoroutes. On me disait : c’est avec cette voiture que l’on a construit le pays. C’est pour cela que je persiste en 404. Cette fois, la plateforme est celle d’un Mitsubishi Pajero. Il est plus fiable et plus adapté au gabarit de la Peugeot. »

Véhicule

TEAM 205 AFRICA RAID

PEUGEOT 404
TEAM 205 AFRICA RAID

  • PEUGEOT
  • 404
  • Jaqu’Auto
  • PH Sport
  • nne haute 86-97

Classement 2022

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives