Infos
  • Récupération des véhicules au port du Havre les 13 et 14 Février 2019 .
N°505 Camion PETRONAS TEAM DE ROOY IVECO

FEDERICO VILLAGRA

(arg) Né le 02/05/1969 à Cordoba

Sponsors

Iveco, Petronas, Sparco, FPT

2018: Camión / Abandono etapa 13
2017: Camión / 4º
2016: Camión / 3º
2015: Auto / 27°
2014: Auto /12°

2018: Campeón Argentino de Rally en la categoría RC2, sumando su cetro número 21 a nivel nacional. Campeón Argentino de Rally Cross en la división Maxi Rally.
2017: 1º en la categoría camiones en el Rally de Marruecos. Campeón Argentino de Rally Cross en la categoría Maxi Rally. Subcampeón Argentino de Rally en división RC2.
2016: Campeón del Rally Cross Argentino en la categoría Maxi Rally; Subcampeón Argentino de Rally en la categoría Maxi Rally
2015: 3º en la General de la Categoría Camiones en el Rally de Marruecos; Subcampeón Argentino de Rally en la categoría Maxi Rally
2014: Subcampeón Argentino de Rally en la categoría Maxi Rally
2013: Participación en la Baja Polonia (abandono); 9º en el Rally de Marruecos.
Entre el 2003 y el 2018, logró 21 campeonatos entre títulos de categoría y Campeón Absoluto dentro del Rally Argentino.
Campeón en cinco Campeonatos de Motociclismo en divisiones de Motocross y Supercross a partir de 1987.
Compitió además en el PWRC en 13 competencias y logró dos victorias, en tanto en el WRC disputó un total de 54 carreras.

Interview

« Courir en équipe sera la clé d’un bon résultat »

Federico Villagra était à quelques kilomètres de la gloire lors de la 40e édition du Dakar lorsque des problèmes mécaniques dans son camion l’ont empêché de monter sur le podium pour faire la fête avec ses fans à Cordoba. Après cette expérience éprouvante, le multiple champion de rallye, aux côtés de Ricardo Torlaschi (co-pilote) et Adrian Yacopini (conseils et pression pneumatiques), affrontera à nouveau l’armada russe Kamaz en quête de revanche. Cette fois, ils ne seront pas seuls car ils retrouveront au sein de la structure Gerard De Rooy comme chef d’équipe, dans un escadron de quatre camions pour se battre pour la victoire au Pérou. De cette façon, De Rooy et Villagra courront avec Tom Van Genugten et Marvick Den Heurel, prêts à leur venir en aide en cas de besoin. Le camion Iveco présentera plusieurs améliorations techniques (notamment l’adoption d’une boite de vitesse automatique) qui ont déjà été testées par De Rooy.

F.V. : « L’année dernière, nous nous sommes battus pour la victoire jusqu’à que dans les dernières étapes, l’usure mécanique soit trop importante pour le rythme imposé. Tout d’abord, une partie du moteur qui va à la boite de vitesse s’est brisée et cela a affecté une électrovanne, ce qui a fini par ralentir le camion lorsque la boite s’est bloquée. Nous avons perdu de nombreuses minutes à la sortie de San Juan et il y a également eu un malentendu avec l’assistance qui devait se trouver à la sortie de San Juan mais avait entrepris le retour à Cordoba. Ils étaient à 250 km de l’endroit où nous sommes arrivés et après avoir essayé de les retrouver, nous avons finalement décidé au bout d’un moment d’abandonner. En ce qui concerne l’édition 2019 du Dakar, nous avons eu la chance de terminer les étapes du Pérou l’année dernière et cette expérience sera très utile car nous savons déjà à quoi nous seront confrontés. Il est essentiel de connaître les dunes, les crêtes, les trous, les pièges dans lesquels vous pouvez tomber. Il y a des secteurs dans lesquels il n'y a qu'un seul chemin à emprunter et maintenant que nous les connaissons, ce sera d'une grande aide pour la course. D’autre part, ce sera bien de pouvoir compter sur la boîte de vitesse automatique, car avec la normale on perd beaucoup de temps dans les changements, hauts et bas, et cela amène une fatigue supplémentaire aux mains. Le comportement dans le sable est très bon et la boîte est presque incassable, je peux donc accélérer et freiner comme s'il s'agissait d'une voiture. » R.T : « Ce sera une expérience différente de celle de l’année dernière, car courir en équipe compense les autres difficultés qui peuvent survenir. La navigation sur le Dakar 2019 sera la clé, car il y aura de nombreuses traces dans le sable en raison du passage des différentes étapes. C'est pourquoi la préparation de la feuille de route doit être précise pour ne pas commettre d'erreur. Ici, vous ne pouvez pas suivre les "traces", car vous courez le risque de commettre une erreur et vous le payez avec un temps de pénalité. Dans mon cas, j'ai couru la Baja Inca au Pérou, avec "Chino" Yacopini, mais une blessure à la main nous a obligés à abandonner. » A.Y : « Piloter dans le sable a ses secrets, car les températures font varier sa consistance et la façon de l’affronter, notamment avec un camion pesant plusieurs tonnes. Il nous faut beaucoup travailler avec l’inflation et la déflation des pneus, une tâche dans laquelle chaque seconde compte au moment de se décider. Le Dakar 2019 peut sembler être un test plus facile que les précédents, mais en raison de sa composition et de son tracé sur le sable, il montrera sa grande difficulté. »

Véhicule

PETRONAS TEAM DE ROOY IVECO

  • Marque : IVECO
  • Modèle : POWESTAR
  • Préparateur : De Rooy Team
  • Assistance : De Rooy Team
  • Classe : C_T4.2 : T4.2 - Camions Modifiés

Classement 2019

Scratch Étape Général
1 3 3 3
2 4 4 3
3 4 4 3
4 19 19 14
5 9 9 9
6 3 3 4
7 4 4 4
8 5 5 4
9 9 9 4
10 7 7 4

Toute l'actualité de F. Villagra

Dépêches - 15/01 12:41 [GMT -5] - Camion

Villagra prend la tête au CP1

Federico Villagra est passé en tête de la spéciale camion au CP1 avec moins de 2 minutes d’avance sur Siarhei Viazovich. Gerard de Rooy est à 6’13 et Eduard Nikolaev à 52’39 après ses difficultés en début de spéciale.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

Partenaires du Dakar

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.