Descubra las historias de los héroes del Dakar Desde el Vivac
N°108 Moto RS MOTO RACING TEAM
piloto
+

JULIEN BARTHELEMY

(fra) 1.82m / 83kg

Aficiones

Moto, voyage, partage, vélo, sport de nature

Sponsors

Eye Motion, Motochoc Honda Rodez, AREAS Rémy Bonal, Les Motos de l’Espoir, C2B Clotûres, MC BOX, Air Globe, Form’Action 12, Fauché Électricité, B12 Motorsport, FSA, Profil +, Salaisons Linard, INSE, Cuisines Mouysset

2022 : 93e

2022 : Rallye du Maroc
2021 : Rallye du Maroc
2020 : 26e du rallye d’Andalousie
Participation au championnat de France d’Enduro
Vainqueur de courses de ligues

Interview

« Jamais deux sans toi ! »

Les histoires de solidarité et d’entraide sont quotidiennes sur le Dakar. Impossible d’y participer sans bénéficier du soutien d’un participant pour faire face à tous les imprévus inhérents à la course. Chez Julien Barthelemy, cet état d’esprit était présent avant même de participer au Dakar l’an dernier. Coach off-road, il a en effet décidé de participer à l’aventure dans l’unique but d’épauler un ami, Kevin Durand. Ensemble, ils se sont aguerris en Andalousie et au Maroc. Ensemble, ils ont roulé sur les pistes saoudiennes. L’histoire était belle jusqu’à la chute de Kevin pendant la 6e étape. Une épaule cassée, un rapatriement rapide et la difficulté pour Julien de trouver du sens à son aventure. Il est néanmoins allé au bout en portant, sur le podium final, le tee-shirt de son ami. Un an plus tard, Kévin est particulièrement déterminé boucler l’histoire qu’ils ont entamée ensemble. Et Julien lui a logiquement emboité le pas. L’Héraultais connait la « famille » Dakar comme sa poche : pendant 11 ans, il a été membre de l’organisation. C’est désormais sur les pistes qu’il poursuit son histoire avec la course avec la farouche volonté d’aligner sa moto et celle de Kévin sur le podium final à Dammam.


« Le projet qu’on s’était fixé initialement avec Kévin n’est pas fini, il fallait revenir. Comme j’ai l’habitude de le répéter, cette année c’est « jamais deux sans toi » ! L’an dernier, ça avait été compliqué à gérer son abandon, le fait de repartir… Ce qui m’a donné la force de continuer, c’était de me dire que je le faisais aussi pour lui. Le plus dur à gérer sur un Dakar, ce sont les émotions qui sont toujours très fortes et exacerbées par la répétition des efforts. Cette année, je vais être papa, je suis en plein travaux dans ma maison, j’ai le travail… Si Kévin avait décidé de ne pas le faire, je n’y serais pas allé. Mais c’est l’appel du désert qui est plus fort que nous ! Moi, j’ai chuté au rallye du Maroc donc on est à égalité avec Kévin maintenant. Il ne nous reste plus qu’à le finir ! »

Vehículo

RS MOTO RACING TEAM

HONDA CRF 450 RX RALLY RS
RS MOTO RACING TEAM

  • HONDA
  • CRF 450 RX RALLY RS
  • RS MOTO RACING TEAM
  • RS MOTO RACING TEAM
  • Rally 2

Clasificación 2023

Síguenos

Recibe información exclusiva del Dakar