N°752 كلاسيكي COMPAGNIE SAHARIENNE

LAURENT BERAUD

(fra) 1.76m / 103kg

الهوايات

Sport automobile, voyages

1ère participation

1985-1990 : championnat de France de Rallye TT, Endurances TT
2014-2015 : 24H du Portugal TT

مقابلة

« C’est son cadeau de Noël »

Laurent Beraud n’aura mis que « deux secondes » pour répondre à l’invitation d’Arnaud Delmas-Marsalet. Comme l’équipage périgourdin numéro 724, les Beraud formeront un duo père-fils dans un Toyota Land Cruiser HZJ 78 de la Compagnie Saharienne. Garagiste bordelais, Laurent connaît le rallye-raid, mais du côté de l’assistance. Sa première expérience remonte au Rallye de l’Atlas 1988. C’est d’ailleurs au Maroc, lors d’un raid qu’il encadre techniquement, qu’il rencontre Arnaud, celui qui a pour projet de proposer dès la 3e édition du Dakar Classic une structure professionnelle pour courir « clé en main » les prochains Dakar Classic. Une invitation au débotté qui vient bouleverser le planning du garage dans lequel Maxime seconde son père. Durant plusieurs semaines, les onze employés ont vu les Beraud père et fils concentrer une grande partie de leur énergie et de leur savoir-faire pour aménager l’intérieur de leur monture engagée en autonomie totale, « à l’ancienne » se félicite Laurent qui se reconnait des airs de Père Noël lorsqu’il évoque ce cadeau fait à son fils pour l’année de ses trente ans.

L.B.: « J’ai pas mal d’expérience dans le 4x4, j’ai toujours baigné dedans, regardé partir tous les Dakar à la télévision, mais je n’ai jamais souhaité en faire mon fonds de commerce. C’est resté une passion. Lorsqu’Arnaud m’a dit qu’il partait avec son fils, je ne pouvais pas priver le mien de cela. L’année de ses trente ans, c’est trop fabuleux. C’est son cadeau de Noël. Avec le Dakar Classic, on revient aux sources, cette classe ouvre à nouveau les portes du Dakar à plein de voitures, cela reste abordable pour des amateurs. C’est une belle et grande idée. Même si cet engagement de dernière minute ne va pas sans créer quelques soucis au garage ! »

M.B. : « Un lundi matin, ma mère m’a appelé pour me dire que mes parents avaient quelque chose à m’annoncer, que je devais passer chez eux le midi pour cela. Mon père m’a présenté sur la table un porte-documents sur lequel il était écrit « équipage Beraud-Beraud ». C’était un rêve de gosse qui se réalisait. Mon père et mon grand-père étaient carrossiers avant moi, mon arrière-grand-père maternel avait conçu sa propre voiture à gaz, la Bigata. J’ai toujours baigné dans le sport automobile et j’ai fait quatre saisons de rallye routier avant la naissance de ma fille en 2017. Le Dakar, je le suis depuis tout petit et on s’y prépare sérieusement. Je fais du sport tous les jours, j’ai perdu dix kilos pour être en forme. »

المركبة

COMPAGNIE SAHARIENNE

TOYOTA HZJ78
COMPAGNIE SAHARIENNE

  • TOYOTA
  • HZJ78
  • Compagnie Saharienne
  • Compagnie Saharienne
  • وسطة ​​100-97

التصنيف 2022

تابعونا على مواقع التواصل الاجتماعي

احصل على معلومات حصرية