N°330 Prototype Léger MERCIER

PATRICK BECQUART

(fra) 1.73m / 79kg

Loisirs

Moto, voile, sport

Sponsors

McDonald's

2021 : 24e (SSV)
2005 : 96e (moto)
2003 : 64e (moto)
2002 : abandon (moto)

Participations au rallye du Maroc, rallye de Tunisie et rallye des Pharaons.
25 participations à l’Enduro du Touquet

Interview

« On met la barre un peu plus haute, toujours sans prétention »

Avant le SSV il y a eu la moto. Un premier Dakar en 2002 qui se solde par un abandon à trois jours de l’arrivée sur une casse moteur. Puis deux autres qui ont été bouclés en 2003 et 2005. Enduriste passionné, Patrick Becquart a régulièrement parcouru le Maroc et la Tunisie, et labouré durant des années le sable du Touquet. Patron de restaurants McDonald, le Nordiste a transmis le virus à ses quatre fils. Et c’est avec l’un d’eux qu’il a décidé en janvier dernier de remettre le couvert sur le Dakar, cette fois-ci en SSV. Parce que quatre roues valent mieux que deux, et parce que partager un Can-Am X3 avec l’un de ses rejetons ne peut qu’être une belle opportunité. Malgré son manque d’expérience avec ce type de véhicule et le fait que son fils était rookie en navigation, les Becquart ont rallié l’arrivée en T4 grâce notamment à la lecture du terrain et la sagesse que la moto a enseignées à Patrick durant des années sur les pistes africaines. Pour 2022, Patrick et Romain récidivent, avec un passage dans la catégorie T3. Même s’ils restent modestes quant à leurs objectifs, ils ont toujours à l’esprit de bien faire… c’est-à-dire un peu mieux que l’an dernier. En matière de préparation, Covid-19 oblige, ils n’ont pas pu participer à d’autres rallyes, ni même disputer l’Enduro du Touquet. Pour cette édition 2022, il s’agira « d’arriver, de se faire plaisir, de ne pas abîmer la voiture, de ne pas s’abîmer soi-même et de grappiller quelques places chaque jour. »

P.B. : « J’ai disputé trois Dakar à moto et j’en ai terminé deux. Mais pour moi, la moto, c’est un peu excessif : la fatigue, le danger… étant un amateur, la barre était assez haute. J’ai donc fait d’autres choses avant de voir l’arrivée du SSV avec envie. J’ai trouvé que c’était un bon compromis entre la voiture et la moto. Sur quatre roues, la sécurité est totalement différente et ça n’a rien à voir en matière de fatigue. Et puis le fait de partager cela avec l’un de mes fils, c’est plus que sympa. En moto, on encaisse seul, alors qu’en voiture, on communique, et la course s’aborde différemment dans des budgets raisonnables. Pascal Mercier, qui habite près chez moi, a préparé mon T4 et la course s’est très bien passée. Mon fils s’est très bien débrouillé en navigation, mais je suis resté sur ma faim. Ça nous a donc donné envie de repartir avec un véhicule tout neuf en catégorie T3. On met la barre un peu plus haute, toujours sans prétention, mais avec une âme de compétiteur malgré tout. »

Véhicule

MERCIER

CAN - AM MAVERICK X3 XDS
MERCIER

  • CAN - AM
  • MAVERICK X3 XDS
  • Pascal Mercier
  • Pascal Mercier
  • P_T3_NO

Classement 2022

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives