Discover the stories of the Dakar's heroes Inside the Bivouac
N°112 Bike OUTSIDER
driver
+

ARNAULT CHARDRON

(fra) 1.87m / 91kg

Hobbies

la moto, vélo, équitation, kite

Sponsors

Wiame TP, Privilège Vert, Tipmat, Voltadi, Serma BTP, Orbimétal, David Recipon, Fury Moto, Compex

1ère participation

2021 : Rallye du Maroc (finisher)
2015 : Participations aux ISDE
2014 : Participations aux ISDE
Participations à plusieurs éditions de Rand’auvergne, de l’Aveyronnaise Classic

Interview

« J’ai l’esprit sportif, ça aide pour vite progresser »

Chef d’entreprise dans l’Oise, Arnault Chardron est un sportif aussi confirmé qu’enthousiaste. Il ne compte pas ses heures à pratiquer l’équitation, à faire du vélo, du kite… S’il est peu adepte des sports collectifs, il apprécie bien plus les disciplines en pleine nature. Et puis il y a la moto. Tout a commencé il y a quinze ans quand des amis, passionnés de deux roues motorisées, lui ont proposé de les accompagner. Rapidement, Arnault se montre particulièrement agile et à l’aise. En enduro, il participe aux ISDE (2014, 2015), devient un habitué des Rand’auvergne… Souvent, Arnault s’y rend avec la même bande de copains, ceux qui l’avait initié à la moto. Progressivement vient alors l’idée de participer à la grande aventure, au Dakar. Dans la petite bande (ils sont une dizaine), quatre espèrent y participer. Mais pour différentes raisons, ils ne seront que deux à les représenter sur la ligne de départ : Arnaud donc et son ami Fabien Domas. Forcément, les appréhensions sont nombreuses avant de s’élancer. Le Francilien a peu roulé sur le sable, même s’il s’est qualifié en participant au dernier rallye du Maroc. Il sait qu’il faudra tenir la distance, résister à l’enchaînement des étapes et aux imprévus. Mais Arnault a hâte de découvrir l’ambiance du bivouac et les paysages qui s’annoncent une nouvelle fois somptueux en rêvant de franchir la ligne d’arrivée, le 15 janvier prochain à Dammam.


« Participer au Dakar, c’est un aboutissement dans mon petit parcours d’enduriste. Je ne roule pas depuis très longtemps mais j’ai bien accroché. J’ai l’esprit sportif donc ça aide pour vite progresser ! Je me suis toujours dit que le Dakar pouvait être un beau challenge à relever. Après, il y a forcément de l’appréhension, notamment à rouler dans le sable, ce que je maîtrise le moins. Je fais entre 15 et 20 heures de sport par semaine, beaucoup de renforcement musculaire et je roule en motocross sur des terrains en sable. Il faut un sacré engagement pour se préparer : le peu de temps libre que j’ai ces dernières semaines est consacré à ma préparation. Je sais que c’est beaucoup de sacrifices pour ma femme et mes proches. Avant le début de la course, je n’ai pas vu le jour ! »

Vehicle

OUTSIDER

YAMAHA 450 WRF
OUTSIDER

  • YAMAHA
  • 450 WRF
  • Nomade Racing Team
  • Nomade Racing Team
  • Rally 2

Ranking 2023

Follow us

Get exclusive information