Découvrez les histoires des Dakar Heroes grâce à Inside Bivouac

W2RC : Al Attiyah et Loeb inséparables, avantage Kevin Benavides


15 janvier 2023 - 19:17 [GMT + 3]

Comme l’an passé, le Dakar a ouvert la saison de championnat du monde de rallye-raid et donné un premier verdict, cette fois après 14 étapes. Mais il reste encore un total de 20 étapes au nouveau calendrier de la saison 2. Dès la fin du mois de février, les engagés du W2RC vont revenir dans les dunes proches de celles du Dakar à l’occasion de l’Abu Dhabi Desert Challenge. Fin avril, ils iront découvrir le désert du Mexique à l’occasion du Sonora Rally. Fin août, ils seront en Argentine pour le Desafio Ruta 40. Et en octobre seulement, le Rallye du Maroc révèlera les nouveaux champions.

En autos, le duel au sommet de la saison passée entre le champion du monde Nasser Al Attiyah et son dauphin Sébastien Loeb a repris de plus bel. Les stars invitées à la saison 2 n’ont pas encore réussi à scinder leur corps à corps. En T3, l’invincible « Chaleco » Lopez et ses poursuivants Quintero et Gutierrez de 2022 du clan Red Bull ont subi la loi d’un nouveau venu. Leur coéquipier et tenant du titre sur le Dakar en T4 s’est immédiatement imposé. En T4 aussi, c’est un nouvel entrant qui a bousculé le champion en titre. Eryk Goczal a coiffé sur le fil Rokas Baciuska, poursuivi par les deux autres membres du clan Goczal. En camions aussi, c’est un nouvel invité qui a défié les habitués. Janus Van Kasteren a devancé les Tchèques Martin Macik et Tomas Vratny.

Chez les motos, le champion du monde Sam Sunderland et son dauphin Ricky Brabec ayant quitté le Dakar lors des deux premières étapes, la succession s’est ouverte à vitesse grand V. Les piliers Kevin Benavides, Toby Price et le leader de la nouvelle génération Skyler Howes ne se sont pas fait prier pour saisir l’opportunité d’effacer leur saison 2022 justement mal entamée lors du précédent Dakar.

AUTOS : Al Attiyah vainqueur, Loeb sort gagnant

Sébastien Loeb n’est pas du genre à se faire répéter les choses deux fois. L’an passé, lorsque ses espoirs de victoire sur le Dakar s’étaient évanouis, le Français était parti à la chasse aux places d’honneurs en spéciale pouvant rapporter entre 5 et 1 points aux 5 premiers rangs quotidiens. Le but était alors de compenser les 10 points qui séparent le vainqueur du Dakar doté de 50 points du deuxième du classement. Loeb était ainsi reparti 2e du Dakar et du championnat mais avec seulement 1 point de retard. Tôt cette année, le scénario se répétait. Cette fois, le pilote Bahrain Raid Xtreme n’y allait pas par quatre chemins et remportait 6 spéciales d’affilée jusqu’à la veille de l’arrivée. Si c’est le pilote Toyota Gazoo Racing qui remporte une nouvelle fois le Dakar, cette année Loeb repart en tête du provisoire pour 2 points ! 87 à 85 en sa faveur. Martin Prokop dans son Ford Orlen Benzina, 3e des engagés W2RC sur le Dakar subit la même stratégie de la part des nouvelles stars débarquées sur la saison 2. Guerlain Chicherit est 3e à 42 points tandis que le pilote Audi Mattias Ekström en possède 32, soit 1 de plus que le Polonais. Peterhansel et Sainz qui sont sortis du Dakar avant la fin ne marquent pas de point. Wei Han est le premier pilote Chinois à inscrire des points au championnat. Il est 5e avec 20 points au volant de son buggy SMG. Au classement des constructeurs, malgré la victoire du Hilux d’Al Attiyah, c’est là encore BRX qui est en tête d’un point. Al Attiyah (50 points) et Al Rajhi (15 points) cumulent 65 points, Loeb (40 points) et Chicherit (26 points) 66 points. X-raid Mini JCW est 3e avec 50 points et BAIC ORV est 4e avec 40 points.

Prototypes légers / T3 : Austin Jones a le « power »


« Chaleco » Lopez avait remporté le Dakar 2021 en T4 avant de doubler la mise en T3 sur le Dakar 2022. Intouchable durant la saison de W2RC malgré les assauts de ses coéquipiers de l’équipe Red Bull Cristina Gutierrez et Seth Quintero, le numéro un mondial en titre subit à son tour le même sort sur ce début de saison. C’est Austin Jones, son propre coéquipier qui l’imite en remportant le Dakar après sa victoire en T4 l’an passé. Au classement provisoire de la catégorie, les cinq équipages des Red Bull Off-Road Junior USA by BFG et Red Bull Can-Am Factory trustent les cinq premières places. Jones avec 83 points devance Quintero et ses 77 points. Comme l’an dernier, le jeune Américain signe le meilleur apport en places d’honneur au quotidien (37 points d’étape plus 40 points pour sa 2e place), de quoi rester au contact de son compatriote. « Chaleco » est 3e avec 54 points, Cristina 4e avec 52 points et Mitch Guthrie 5e avec 51 points.

SSV / T4 : La triplette Goczal à la manœuvre


Le jeune champion en titre Rokas Baciuska a dû s’y reprendre à deux fois pour nettoyer ses lunettes avant d’y croire. Non seulement les Goczal d’Energylandia n’était plus deux mais trois pour le début de saison, mais en plus c’est Eryk du haut de ses 18 ans, encore plus précoce que lui, qui a empoché le Dakar pour sa première sortie sur le W2RC ! Tout a basculé dans la dernière étape, mais le résultat est là : le jeune Polonais (86 points) devance le Lituanien de la Red Bull Can-Am Factory (79 points). Son père Marek (67 points) et son oncle Michal (47 points) sont en tenaille juste derrière ! A noter que neuf véhicules dans le Top 10 sont équipés de Can-Am préparés par South Racing.

Camions / T5 : La Hollande, l’autre pays du camion


Martin Macik n’en finit pas de buter sur des adversaires du pays de la tulipe, du fromage… mais aussi du camion ! L’an passé, c’est Kees Koolen qui lui avait résisté. Cette année, pour la première manche, il a trouvé un nouvel adversaire hollandais à qui parler en la personne de Janus Van Kasteren. Le pilote de l’équipe Boss Machinery a remporté le Dakar et écrit une nouvelle page du clan De Rooy en mettant un terme à la domination Kamaz. Le Hollandais possède 113 points. « MM », 2e du Dakar au volant de son autre Iveco reste au contact avec 102 points. En 3e position, on retrouve l’autre Tchèque et habitué du W2RC Tomas Vratny avec 66 points.

Motos / Quads : Les calculs sont bons pour Kevin


Privé de points au championnat lors du précédent Dakar suite à sa casse moteur, Kevin Benavides prend sa revanche cette saison. C’est lui qui repart du Dakar avec 38 points tandis que le champion du monde Sam Sunderland et son dauphin Ricky Brabec subissent le sort qu’il avait connu en s’auto-éliminant de la manche inaugurale sur chute. Toby Price, mal doté en points au Dakar 2022 et sorti sur chute du Rallye du Maroc n’avait pas bien figuré lors de la saison passée. En signant la 2e place du Dakar, il se place avec 30 points en candidat au titre lui aussi. KTM qui remporte son 19e Dakar fait aussi la bonne opération au classement constructeurs avec ce doublé qui lui rapporte 68 points. Skyler Howes, 3e du Dakar avec 24 points permet à Husqvarna de se placer 2e au classement des constructeurs, aidé par la 6e place du cadet des Benavides. HVA possède 39 points. Derrière le podium des pilotes qui ont marqué ce Dakar, les « red riders » signent comme à leur habitude un tir groupé. Quintanilla 4e possède 20 points, Van Beveren, 5e empoche 17 points et cette paire au pied du podium permet à Honda, champion du monde en titre des constructeurs, de rester au contact de Husqvarna avec 37 points. Privé de son champion, GasGas repart avec les 14 points de la 7e place de Daniel Sanders. Cornejo est 8e avec 12 points. Les trois pilotes Hero Mostosports restés en course sur le Dakar ferment la marche des pilotes de RallyGP. Franco Caimi, 9e avec 11 points, Sebastian Bühler, 10e avec 9 points et Ross Branch, 11e avec 8 points.
En Rally2, le dauphin de Mason Klein parti dans la cour des grands du RallyGP mais qui est sorti sonné du Dakar, a prouvé qu’il avait les épaules pour succéder à l’Américain. Romain Dumontier signe la 14e place scratch du Dakar et s’empare du provisoire de sa catégorie (38 points) devant son coéquipier de l’équipe HT Rally Raid Husqvarna Racing Michael Docherty (30 points). Jean-Loup Lepan de l’équipe française Nomade Racing, meilleur junior de ce Dakar, est 3e (20 points).
Chez les quads, c’est l’Américain Pablo Copetti qui devance Jurav Varga et Laisvydas Kancius.

Le prochain rendez-vous du championnat aura lieu, comme l’an passé, sur l’Abu Dhabi Desert Challenge du 26 février au 3 mars.

#47 BENAVIDES Kevin (arg), Red Bull KTM Factory Racing, KTM, Moto, FIM W2RC, portrait celebrating victory with #08 PRICE Toby (aus), Red Bull KTM Factory Racing, KTM, Moto, FIM W2RC, and #10 HOWES Skyler (usa), Husqvarna Factory Racing, Husqvarna, Moto, F
#47 BENAVIDES Kevin (arg), Red Bull KTM Factory Racing, KTM, Moto, FIM W2RC, portrait celebrating victory with #08 PRICE Toby (aus), Red Bull KTM Factory Racing, KTM, Moto, FIM W2RC, and #10 HOWES Skyler (usa), Husqvarna Factory Racing, Husqvarna, Moto, F © A.S.O./F.Le Floc'h/DPPI

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives