Les « Dakar Sistaz », dans les starting-blocks

11 janvier 2021 - 07:11 [GMT + 3]

Elles n’ont que 16 ans, mais sur le bivouac du Dakar on guette déjà la progression de Yasmeen et Aliyyah Koloc, qui ambitionnent de se lancer sur la course en 2023. Notamment inspirées par la prestation de Seth Quintero, 3e du classement général des véhicules légers à 18 ans, elles prennent déjà leurs marques… et c’est du sérieux !

Yasmeen Koloc who want to do the Dakar Rally in 2023 during the Rest Day of the Dakar 2021 in Ha’il, in Saudi Arabia on January 9, 2021 - Photo Julien Delfosse / DPPI
Yasmeen Koloc who want to do the Dakar Rally in 2023 during the Rest Day of the Dakar 2021 in Ha’il, in Saudi Arabia on January 9, 2021 - Photo Julien Delfosse / DPPI © Julien Delfosse / DPPI
Sister Aliyyah and Yasmeen Koloc who want to do the Dakar Rally in 2023 during the Rest Day of the Dakar 2021 in Ha’il, in Saudi Arabia on January 9, 2021 - Photo Julien Delfosse / DPPI
Sister Aliyyah and Yasmeen Koloc who want to do the Dakar Rally in 2023 during the Rest Day of the Dakar 2021 in Ha’il, in Saudi Arabia on January 9, 2021 - Photo Julien Delfosse / DPPI © Julien Delfosse / DPPI
Aliyyah Koloc who want to do the Dakar Rally in 2023 during the Rest Day of the Dakar 2021 in Ha’il, in Saudi Arabia on January 9, 2021 - Photo Julien Delfosse / DPPI
Aliyyah Koloc who want to do the Dakar Rally in 2023 during the Rest Day of the Dakar 2021 in Ha’il, in Saudi Arabia on January 9, 2021 - Photo Julien Delfosse / DPPI © Julien Delfosse / DPPI

Les coups du sort bouleversent parfois les plans établis, pour les orienter dans une direction encore plus stimulante. C’est ce qui s’est produit pour Yasmeen et Aliyyah Koloc, dans un premier temps investies pour tenter leur chance dans le tennis mais dont les espoirs ont été anéantis sur blessure. Mais les filles jumelles de Martin Koloc, ancien champion d’Europe de camions sur circuit et surtout patron de l’écurie tchèque Buggyra ne manquent ni de ressources, ni de dynamisme… ni d’opportunités. Depuis leur naissance à Dubai, elles ont notamment vécu en Malaisie, en Espagne, à Singapour, aux Seychelles et en République Tchèque, toujours baignées dans l’atmosphère des circuits, des ateliers et des bivouacs. Elles se sont donc assez naturellement tournées vers le pilotage, en enregistrant des progrès fulgurants qui font la fierté du papa, et les encourage à poursuivre : « Elles ont commencé à piloter en tout-terrain avec des Can-Am, puis se sont mises au circuit et ont bien performé en GT3, puis en Formula 4. Maintenant, elles rêvent de participer au Dakar ».

Et pour préparer l’arrivée des « Dakar Sistaz » dans le monde du tout-terrain, l’environnement du Team Buggyra offre des possibilités exceptionnelles, avec l’ancien pilote de F1 et d’endurance Tomas Enge qui se convertit cette année au Dakar, ainsi que du Chilien Ignacio Casale qui est entré dans la famille et parraine également les jeunes filles, avec l’ambition de « leur transmettre tout ce que je connais des dunes, car c’est là que j’ai grandi, mais aussi de la navigation parce que c’est essentiel dans un premier temps pour terminer le Dakar ». Yasmeen et Aliyyah ont découvert le bivouac l’année dernière et ont déjà les esprits tournés vers l’édition 2023, la première où elles seront autorisées à prendre part. « J’ai des souvenirs depuis plusieurs années de voir les images des frères Coronel, de Carlos Sainz ou de Laia Sanz, s’enthousiasme Yasmeen. Rouler dans le désert c’est totalement génial, même si c’est un peu impressionnant d’affronter les dunes ». Question frissons, Aliyyah a déjà eu son compte en battant à 218 km/h le record du monde de vitesse en camions dans un engin développant une puissance de 1900 chevaux, mais se plonge maintenant dans l’apprentissage de la mécanique au sein de l’écurie familiale : « On passe notre temps à aider, on veut tout connaître, on adore ça ». Après le Dakar, la famille envisage de s’établir pendant plusieurs mois en Arabie Saoudite pour permettre à Alliyah et Yasmeen de s’acclimater aux terrains et de peaufiner leur préparation. On ne laisse rien au hasard, dans la maison Buggyra.  

Sister Aliyyah and Yasmeen Koloc who want to do the Dakar Rally in 2023 during the Rest Day of the Dakar 2021 in Ha’il, in Saudi Arabia on January 9, 2021 - Photo Julien Delfosse / DPPI
Sister Aliyyah and Yasmeen Koloc who want to do the Dakar Rally in 2023 during the Rest Day of the Dakar 2021 in Ha’il, in Saudi Arabia on January 9, 2021 - Photo Julien Delfosse / DPPI © Julien Delfosse / DPPI

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives