On roule tchèque au passé, au présent, au futur…

30 mai 2018 - 10:35

L’étape praguoise du Dakar Tour a permis de sonder les intentions des Tchèques à l’horizon du Dakar 2019, qui se disputera au Pérou en janvier prochain. Avec neuf « rookies » sur la dernière liste des engagés et un contingent qui la plaçait au 5e rang du classement des nations, la République Tchèque fait partie des puissances les plus dynamiques sur le Dakar. Après avoir gagné en camion avec Karel Loprais, en quad avec Josef Machacek, les pilotes tchèques viseront peut-être un jour le sommet avec Martin Prokop.

L’histoire de la République Tchèque sur le Dakar est intimement liée à la catégorie camions, dont l’un des maîtres reste Karel Loprais. Bien qu’avec ses six trophées conquis entre 1988 et 2001, il ait été dépassé au palmarès par le Russe Vladimir Chagin, le vieux pilote Tatra demeure la référence dans son pays. Et tout le monde pouvait se sentir inspiré par son exemple au sein de l’assemblée réunie pour le Dakar Tour dans la « TV Tower » qui domine Prague. Bien entendu, son neveu Ales Loprais, 3e de l’édition 2007 et encore vainqueur d’étape au Pérou en janvier dernier, perpétue la tradition, mais il n’est pas le seul à s’inscrire dans son sillage. Les camionneurs tchèques restent bel et bien au contact de l’élite et devraient continuer de l’animer en 2019 avec le team Buggyra Racing de Martin Kolomy et Martin Soltys, mais surtout avec le plus prometteur Martin Macik, 5e du classement général entériné à Cordoba. L’avenir est également représenté par un nouveau porte-drapeau tchèque, Martin Prokop, qui mène avec réussite sa conversion au rallye raid, validée par sa 7e place en autos au volant d’un 4x4 Ford.

Parmi les nouveaux venus de l’édition 2018, les Tchèques ont notamment fait sensation avec leurs deux représentantes féminines, bien que leurs destins se soient finalement séparés. A moto, l’aventure de Gabriela Novotna a tourné court après la 10e étape, tandis que sa compatriote quadeuse Olga Rouckova terminait à bout de forces mais dans le classement final son premier Dakar. « Après cette expérience totalement folle, je me fixe maintenant comme défi de m’engager sur le prochain Dakar en Side by Side », a expliqué la nouvelle mascotte de la délégation.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.