Descubra las historias de los héroes del Dakar Desde el Vivac
N°76 Moto NOMADE RACING
piloto
+

JEANLOUP LEPAN

(fra) 1.78m / 70kg

Aficiones

Moto, sport mécanique, vélo de route, course à pied, natation

Sponsors

EDM thermoformage, Renault Feuquières-en-Vimeu, Savage Viandes, Orpi (Abbeville - Rue), Gan assurances (Valérie Chapeau), Eden Motors, Boulangerie Freville, Gamaches Ambulance, Sebastien, Le Camion Blanc, Atelier d’Isabelle, Nord Image, Galvamétal, Ternois Traitement de Surfaces, Procérame, Duhamel Lin, Restaurant Le Nicol’s, A.M.P, Entendre Eu, Flament Moto, Tomasina, Yvon & Fils, Ets Bordji, CJ Carrelage, Serdym, SAS Deneux, Auto Ecole Benoit, Manuiserie Dynamic, Restaurant La Parenthèse, ABC Informatique, Motoclub Picard, Cartiers Pneus, Klemens Design, ETS Jocquin, Kenny Racing, Tip Top Compétition, Nomade Racing

2022 : 21e

2022 : 7e en Rally2 au Rallye du Maroc
2020 : Champion de ligue Mx2
2015 : 24e du championnat de France élite Mx1
2014 : 9e du championnat d’Europe 300 2 temps
2013 : 3e du championnat 125cc -18 ans
2012 : vice-champion de Picardie 85 cc

Interview

« On s’est fait tatouer le logo du Dakar »

Chez les Le Pan, le sport automobile est une passion qui se transmet de père en fils. Le paternel, Frédéric, avait déjà connu les joies du Dakar africain. L’an dernier, il a accompagné son fils découvrir le plus connu des rallyes en Arabie Saoudite. Avant, Jean-Loup a dû être patient : son père refusait qu’il pratique la moto durant son enfance et son adolescence. Le jeune Normand s’est donc mis sur le tard au motocross, a participé aux championnats de France et d’Europe, avant d’intégrer des stages de rallye-raid puis se lancer au rallye du Maroc l’an dernier. Lors de son 1er Dakar, sous le regard bienveillant de Frédéric, Jean-Loup a savouré les spéciales, l’entraide entre les pilotes -il a aidé le pilote Moto GP Danilo Petrucci- et le bonheur simple de revenir au bivouac tous les soirs. Dès les premières étapes, il se dit qu’il y reviendra et son résultat (21e) lui donne envie de faire encore mieux. L’année n’a pourtant pas été facile : opéré du scaphoïde à son retour, l’amateur a dû être immobilisé pendant six mois avant de remonter sur une moto. Le jeune pilote a retrouvé ses sensations lors du rallye du Maroc à l’automne dernier avant d’entamer ce nouveau Dakar. Jean-Loup aspire à prendre de l’expérience encore et du plaisir surtout. Pour lui, il est impossible de s’imaginer ailleurs. Jean-Loup a d’ailleurs la passion du Dakar sur la peau : il s’est fait tatouer le logo de la course sur le bras droit, son père sur le bras gauche. Les deux seront de retour au bivouac, l’un pour conseiller, l’autre pour rouler et écrire ainsi une nouvelle page de leur passion pour le rallye-raid.


« J’ai été marqué par la magie du Dakar, l’ambiance, l’entraide, les paysages…. C’est quelque chose que j’ai en moi, c’est pour ça qu’on s’est fait tatouer le logo du rallye sur le bras avec mon père. J’ai participé à mon premier Dakar 20 ans après mon père et j’avais envie de revenir. Pendant toute l’épreuve, j’avais eu mal au poignet et quand on m’a opéré du scaphoïde, le chirurgien m’a dit qu’il y avait une probabilité de ne plus jamais rouler… Finalement, ça a été dans le bon sens et j’ai pu rouler à nouveau. Mais je ne me vois pas faire autre chose que le Dakar : si la blessure était restée, j’aurais passé mon permis poids lourd pour le faire en camion d’assistance ! »

Vehículo

NOMADE RACING

KTM 450 RALLY REPLICA
NOMADE RACING

  • KTM
  • 450 RALLY REPLICA
  • Nomade Racing
  • Nomade Racing
  • Rally 2

Clasificación 2023

Síguenos

Recibe información exclusiva del Dakar