Descubra las historias de los héroes del Dakar Desde el Vivac
N°738 Classic RALLYE FRED

FRÉDÉRIC BARLERIN

(fra) 1.73m / 80kg

Aficiones

Dakar, cyclisme, aventure, dépassement de soi

Sponsors

Gozahid, Klubb, RER sas, Groupe V, Gedimat, Lacoste, RDM distribution, Schmit TP, UBM, Viel sas, Remi Huerta, Scierie Ormancey, Easymoov, VIP Cuisines, Pyram, Tout le niva.com, Tolerie Remond, Cycles Fondard, Oreca, Exact France, Motul, P2S

2021 : 51e Moto (en Original by Motul)
2020 :
2019 : Ab. (casse moteur étape 6)

2018 : finisher Africa Race
2016 : finisher Rallye du Maroc
2015 : finisher Rallye du Maroc

Interview

« C’est vraiment un projet à l’ancienne ! »

Frédéric et Magali sont de jeunes cyclistes de haut niveau lorsqu’ils se rencontrent au Creps de Dijon. Lui a dix-huit ans et pratique le cyclocross au niveau national, elle en a seize et est vice-championne de France Cadet sur route. Magali devient la petite reine de Frédéric ! La passion du vélo, lui la tient de son père et de son grand-père. Un paternel qui voue un autre culte, celui du Dakar qu’il suit à la radio, à la télévision et sur le magazine VSD que Frédéric dévore des yeux. « En 1988, mon père a la mauvaise idée de m’emmener avec ma sœur sur les bords de la nationale à Nevers voir passer la course après avoir vu les images le matin du départ ». C’est la révélation pour le petit Frédéric qui réalise de 8 à 15 ans des maquettes des véhicules du Dakar. Il privilégie ensuite ses études d’ingénieur plutôt que le cyclisme, où il ne se sent pas les capacités d’aller plus loin. Pour se rendre à son premier job, il s’achète une moto qui finit rapidement couverte de boue le lundi au moment de repartir au bureau après les sorties en tout terrain du week-end. Il décide alors d’acheter une moto d’enduro dédiée à cette passion et gravit les échelons régionaux méthodiquement, se révélant une aptitude pour les courses les plus dures où son endurance foncière de cycliste fait la différence. En 2014, il s’occupe de la communication et accompagne un ami motard sur le Rallye du Maroc. C’est le déclic. « Si lui peut le faire, alors moi aussi » se dit Frédéric qui prend les départs des deux éditions marocaines suivantes et s’infusera quatre Touquet pour mieux apprendre le sable. En 2018, il est au départ de l’Africa Race auquel il participe en traversant d’abord la France sur l’ex Suzuki DR de Marc Joineau. Crash, épaule luxée, casse moteur, c’est le métier qui rentre une fois sur le sol africain ! En 2019, son apprentissage est terminé, il est au départ du Dakar au Pérou mais ne dépassera pas la 6e étape, moteur cassé dans le fesh fesh. Il remet ça sur la première édition en Arabie Saoudite, chute dans l’étape 3 mais arrive au bout dans la douleur, c’est « l’apothéose ». En 2021, Fred repart en Original by Motul, espérant mieux gérer et en profiter. C’est ce qu’il fait avec à la clé une 51e place scratch « inespérée ». Magali son épouse est du voyage, volontaire dans l’organisation. Elle découvre avec lui le Dakar Classic qui s’élance alors pour la première fois. La suite, ils vont l’écrire ensemble en 2023 dans un buggy Strakit qui a roulé le Dakar 1982.


F.B. : « Je rêvais depuis toujours de faire l’acquisition d’un véhicule du Dakar. J’achète le Strakit en mars 2021 sur un coup de cœur, en pensant partir en 2022. On a fait ça à l’ancienne, dans une grange sans chauffage et en famille. Mon père et mon beau-père ont vécu à la maison, un ami mécano a refait le moteur généreusement, on y a passé deux ans avec des hauts et des bas devant l’ampleur du travail. Heureusement que Magali est complaisante. C’est un buggy à moteur français qui a participé au Dakar 1982 mais qui n’est pas allé plus loin que Gao. C’est vraiment moi qui embarque Magali dans cette aventure, mais on a déjà partagé des raids ensemble, elle en 4x4 et moi à moto et elle m’a suivi sur le Dakar 2021. L’objectif c’est d’abord de prendre le départ après avoir bouclé le budget, ensuite de prendre du plaisir et enfin d’aller le plus loin possible et on l’espère jusqu’au bout. On va le faire quasiment en malle moto, Logistic Rallye nous transporte des malles mais on va devoir tout réviser nous-même le soir. C’est vraiment un projet à l’ancienne ! »

M.B. : « J’ai l’expérience de l’accompagnement des trois Dakar de Frédéric dans sa préparation. Je sais par exemple comment lire un road book sur une moto, à quoi servent les instruments sur la moto et je l’ai suivi sur le Dakar 2021 où j’ai vécu quinze jours extraordinaires. Mais je sais que pour vivre pleinement les émotions d’un Dakar il faut y participer, je n’ai pas eu de mal à me faire convaincre de partager ce nouveau projet. On ne va pas en territoire inconnu, on sait comment se passe un Dakar à moto, on va devoir découvrir la course sur quatre roues et la spécificité du Classic. On a vécu une préparation assez centrée sur la remise en état du véhicule et la recherche de partenaires, celle d’un couple normal qui s’engage sur le Dakar et qui doit continuer ses activités professionnelles en parallèle. Je vais quand même pouvoir m’appuyer sur son expérience et notre stratégie est de mobiliser toute notre énergie les premiers jours pour apprendre rapidement. »

Vehículo

RALLYE FRED

BUGGY STRAKIT
RALLYE FRED

  • BUGGY
  • STRAKIT
  • Famille Barlerin Simonot
  • Team Logistic Rallye
  • Classic Auto (Media Baja) < 86

Clasificación 2023

Toute l'actualité de F. Barlerin

Síguenos

Recibe información exclusiva del Dakar