N°912 Classic TEAM MAN KAT V8

GILDAS CARNET

(fra) 1.74m / 78kg

Hobbies

Mécanique, rallye-raid, voyages

Sponsors

Transports Depaeuw, Teleflow, Motul

1ère participation

2020 : Africa Eco Race
2018 : Carta Rally
A partir de 2009 : 5 participations au Breslau

Interview

« Notre camion a le même âge que le Dakar »

Un MAN KAT est un véhicule militaire qui sort de l’ordinaire. Mais lorsqu’il est piloté en famille par un père, sa compagne et la fille du premier, on rentre dans la sphère de l’exotique ! Pourtant, rien ne prédisposait cet équipage à venir un jour au Dakar en famille. Originaire de Picardie, Gildas débute le tout terrain par des petites compétitions régionales de 4x4, plutôt trial. Il va voir un peu plus loin par le biais du raid et « trimballe un peu partout » sa fille Juliette qui est encore adolescente. Gentiment, il va pousser le curseur vers la compétition et se lancer avec le Breslau en 2009 dans un Toyota BJ42. C’est là qu’il tombe nez à nez pour la première fois avec un MAN KAT, un véhicule militaire qui l’attire d’abord par son look. Dès l’année suivante, « alors qu’il est encore facile d’en acquérir un », Gildas jette son dévolu sur un modèle réformé de l’armée allemande : « Ce qui nous a plu, c’est que c’est un véhicule redoutable en franchissement comme en fiabilité. Il est rassurant. On sait qu’avec lui on ira au bout ». Après plusieurs Breslau, Gildas s’engage avec sa compagne Guislaine en 2018 au Carta Rally au Maroc. Leur premier rallye-raid. Juliette est de la partie en assistance. En 2020 à l’Africa Eco Race, « Raoul », le prénom du MAN KAT des Carnet est en course avec Gildas. Juliette est une nouvelle fois dans son sillage, mais au volant d’un Renault Magnum plateau, le camion balai de l’organisation. Car à la ville, la fille de Gildas est conductrice poids-lourds. Un métier et un permis en poche qui vont lui permettre de relayer son père en liaison en Arabie Saoudite. C’est aussi elle, « la plus jeune », qui sera en charge de sortir du camion pour gérer la pression des pneus et éventuellement placer des plaques. À soixante ans, Gildas s’apprête à s’installer à plein temps en Corrèze avec Guislaine, qui aura la tâche de guider le duo père-fille et qui ne pourra compter que sur son expérience au Carta et le tuto sur le Tripy qu’elle a « potassé avant le départ ». Comme un bon présage relevé par Gildas pour cet équipage insolite, le MAN KAT date de 1979. « Il a 43 ans, comme le Paris-Dakar dont la première édition est arrivée à la capitale du Sénégal en 1979 ».

G.C. : « Il ne m’est même pas venu à l’idée de partir avec un autre équipage que celui entièrement féminin qui m’accompagne. C’est rare de trouver autant de femmes dans un camion, mais c’est surtout l’un des piliers de ce projet, de partager ce rêve en famille. Parce que c’est un rêve pour chacun d’entre nous de faire le Dakar au moins une fois dans sa vie. Outre le mythe, on voulait vraiment découvrir une autre dimension que ce que ce que l’on a déjà connu en termes d’organisation. On sait que cela va être ultra rôdé, c’est aussi rassurant pour nous. Le premier Dakar est parti le 26 décembre 1978, mais on parle de l’édition 1979. C’est aussi l’année de naissance de notre camion. C’est génial, il a 43 ans, l’âge du Dakar, et je trouve que c’est extraordinaire que l’on nous donne cette chance de participer avec un véhicule qui a autant d’années que la course. »

J.C. : « J’ai participé à deux rallyes dans ma vie, mais jamais comme concurrente. Depuis deux et demi, je suis chauffeur poids-lourd. Avant, j’étais maître-nageur sauveteur, mais je m’ennuyais. J’avais un statut confortable de fonctionnaire, mais j’ai la bougeotte. Plutôt que de faire un tour du monde, je me suis dit que j’allais rouler, que cela me ferait voyager ! C’est incroyable de partir au Dakar, je vais faire de la navigation pour la première fois avec Guislaine dont c’est le rôle principal. On aura de l’assistance à faire sur les HDJ 80 de l’équipe SSP. Si on les trouve sur la piste on doit les sortir, les ramener, faire en sorte qu’ils rentrent au bivouac. Ce sera un peu allier les deux métiers que j’ai exercés ! »

G.B-P. : « Le Dakar, c’est la course de référence, on arrive en terrain inconnu. On a quelques appréhensions, c’est normal je pense, j’essaye de m’y préparer le mieux possible. En plus, avec du matériel de régularité que je ne connais pas, je pars un peu à l’aventure, mais on va y arriver. Ce sera seulement ma seconde expérience, mais celle du Maroc au Carta n’était pas comparable, tout était d’une plus petite mesure. Rien ne me prédisposait à être au Dakar, ma passion, c’est l’équitation. Les chevaux ne sont pas les mêmes ! »

Vehicle

TEAM MAN KAT V8

MAN KAT
TEAM MAN KAT V8

  • MAN
  • KAT
  • Gildas Carnet
  • Carnet-Broquet
  • e-87 Low Average

Ranking 2022

All news of G. Carnet

Follow us

Get exclusive information