تعرف على أبطال داكار من خلال فقرة "داخل المخيم المبيت"
N°106 دراجة TEAM RS CONCEPT
السائق
+

BERTRAND GAVARD

(fra) 1.97m / 115kg

الهوايات

Le sport moto

الجهات الراعية

Valente grue assistance, Jacquet BTP, Bab, Bovagne, JBMG, Technilev, Mediaco, Smh, BBG, Mouchet BTP, Mariller charpente, Chalet de Thorens, Girod Moretti, Hangar 01, EG construction, Gallia, Transport Pacquelet, SA Berthoza

2022 : abandon

2022 : 4e du Tunisia Desert Challenge
2021 : Participation au rallye du Maroc
2021 : Participation au rallye d’Andalousie
2021 : Champion de France vétéran en cross-country
2019 : Participation au MDC

مقابلة

« J’y retourne parce que j’ai vraiment envie d’aller au bout »

Les amateurs de rallye-raid savent tous qu’il s’agit d’une passion dévorante, chronophage et parfois difficile à vivre par procuration par leurs proches. Bertrand Gavard, lui, a trouvé une solution : depuis qu’il participe à des rallyes, ce pilote confirmé en Enduro (il a été champion de France vétéran) s’y rend à chaque fois avec sa femme, Mélanie. Elle n’a manqué aucun de ses rallyes et le rêve de son mari, le Dakar, n’a pas échappé à la règle. Après deux ans de préparation, une participation aux rallyes d’Andalousie puis du Maroc, direction donc l’Arabie Saoudite en janvier dernier, en couple. Les premières étapes s’enchaînent facilement, Bertrand trouve le bon rythme et tient le coup physiquement. Mais au 9e jour de course, il tombe malade, rattrapé par le Covid. Le pilote est trop affaibli pour continuer : il est transféré avec sa femme à Jeddah puis confiné à l’hôtel pendant 4 jours avant de repartir en métropole. Il faut digérer la déception. Trois mois plus tard, après avoir bouclé le rallye du Tunisie, l’idée de revenir au Dakar émerge à nouveau. Alors, Bertrand relance sa préparation, rappelle ses partenaires et participe au rallye du Maroc. Plus que jamais, il aspire à reprendre son histoire avec le Dakar et aller au terme de cette aventure… avec Mélanie une nouvelle fois à ses côtés.


« Le début de course s’était vraiment bien passé. Certes, il y avait les longs moments de solitude sur la liaison le matin mais les spéciales étaient magnifiques. J’avais trouvé mon rythme de croisière, j’arrivais à gérer mon état de fatigue… Lorsque j’ai dû arrêter, une partie de moi voulait continuer mais ma femme Mélanie, qui était avec moi au bivouac, a eu raison d’insister pour que je me repose. J’étais vraiment mal physiquement mais c’était dur pour les proches, les sponsors et après toute la préparation qu’on a dû faire. J’y retourne parce que j’ai vraiment envie d’aller au bout. Je pense qu’après, je vais décrocher du rallye et m’arrêter, c’est quand même de sacrés investissements en termes de temps et de budget. Ma femme sera là à nouveau au bivouac. J’ai besoin qu’elle soit là, elle me canalise, me dicte la conduite à avoir… Et puis on commence à connaître du monde sur le bivouac. L’an dernier, elle s’était mise à couper les cheveux de ceux qui le souhaitaient. Il y aura donc à nouveau une coiffeuse sur le bivouac ! »

المركبة

TEAM RS CONCEPT

HUSQVARNA 450 RALLY FACTORY
TEAM RS CONCEPT

  • HUSQVARNA
  • 450 RALLY FACTORY
  • RS Concept
  • RS Concept
  • رالي 2

التصنيف 2023

تابعونا على مواقع التواصل الاجتماعي

احصل على معلومات حصرية