Las Vegas mise sur le Dakar

31 octobre 2018 - 17:28

La dernière étape du Dakar Tour s’est tenue à Las Vegas, où les stars américaines du « tout-terrain » ont pu exprimer leur appétit de Dakar. Il n’est pas exclu d’assister en janvier à une lutte entre Casey Currie, le nouveau venu sur l’épreuve et Robby Gordon, qui entretient le mystère sur son retour. Faîtes vos jeux…

Le monde du Off-Road américain est réuni à Las Vegas à l’occasion du Sema Show, un salon unique en son genre regroupant toute l’industrie automobile, attirant 250 000 visiteurs en quatre jours, et organisé à deux semaines de la Baja 1000, le point d’orgue de la saison. C’est dans cette ambiance que s’est tenue sur le salon une présentation de l’édition 2019 du Dakar dans l’espace investi par MOTUL, partenaire majeur du Dakar. L’Américain Ricky Brabec y représentait les couleurs du team HRC, aux côtés de Pablo Quintanilla, pilote Husqvarna, de passage à Vegas. Les images du Dakar n’ont pas mis longtemps a réveillé l’appétit de Casey Currie, l’un des pilotes les plus en vue aux Etats-Unis et dont les débuts seront particulièrement observés en janvier prochain sur le Dakar. « J’ai hâte de me confronter à cette épreuve qui me fait rêver depuis que j’ai vu les première images de Robby Gordon sur cette course, explique le pilote qui a fait ses débuts en rallye raid cette année et s’est déjà distingué en remportant le Desafio Inca. Je suis très confiant et j’espère même pouvoir gagner la catégorie SxS ». Confiant dans son coup de volant et dans le SxS Can-Am qui lui sera préparé par le team South Racing, le débutant ultra-ambitieux pourrait retrouver dans les dunes péruviennes son idole de jeunesse et entend même batailler avec lui au classement général si l’occasion se présente. Car Robby Gordon n’a pas non plus manqué le rendez-vous du Sema Show et a fait irruption dans le Dakar Tour avec une nouvelle de poids : « J’ai trois autres véhicules avec leurs équipages prêts à prendre le départ en janvier prochain avec moi, je dois juste boucler le financement avec mes partenaires avant de vous assurer que je serai là pour gagner ! ». Après deux ans d’absence, le meilleur Américain dans l’histoire du Dakar (3e en 2009, 10 victoires d’étapes au total) n’a visiblement rien perdu de son sens de l’attaque devant les caméras. Reste à voir s’il est également intact dans les dunes.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

Partenaires du Dakar

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.