N°325 Coche MMP

JEAN - PASCAL BESSON

(fra) 1.68m / 72kg

Aficiones

ski, course à pied, triathlon, kite surf

Sponsors

Groupe Besson, La Clef du champ montant

2022 : 10e participation au Dakar – Ab (étape 5)
2021 : Finisher Dakar Experience
2019: Abandon
2017 : Abandon
2016 : Abandon
2007 : 1er amateur en T2
2009 : 81e / 1er amateur en T2 essence
2007 : 83e

2022 : Rallye du Maroc
2020 : Rallye d’Andalousie
2020 : M’HAMID Express Janvier 2020
Record de spéciales gagnés au Morrocco Challenge (4 étapes 2018, 5 en 2019)
2018 : 7e du rallye du Maroc, 2e en 2 roues motrices
2017 : Vainqueur du Rallye Heart of Morocco
Six épreuves de championnats du monde en rallye raid
Deux championnats de France des rallyes

Interview

« Je me disais que je n’en disputerais qu’un seul »

Jean-Pascale Besson a obtenu le statut de légende du Dakar l’an dernier. En 2022, ce chef d’entreprise a en effet pris le départ de son dixième Dakar. Et pour la troisième fois de suite, avec une voiture différente. Il y a quatre ans, c’était au volant de la 3008 DKR pilotée par Sébastien Loeb en 2018 qu’il avait participé à la dernière édition disputée en Amérique latine. L’année suivante, il a officié à bord du T3RR développé par Pinch Racing. En 2022, il a couru au dans un Can-Am X3 toujours aux côtés de son copilote Patrick Roissac avec qui il fait équipe depuis 10 ans, mais le duo a été victime d’un gros accident lors de la cinquième étape et a dû rendre les armes. Touché aux vertèbres, Patrick souffre encore en position assise. Il n’a donc pas souhaité occuper le baquet de droite sur le 45e Dakar. Jean-Pascal a d’abord contacté Max Delfino avec qui il avait déjà roulé par le passé, mais ce dernier avait un autre enagement avec Romain Dumas. C’est toutefois la femme de Max, Delphine, qui tiendra le rôle de copilote. Après s’être essayée au Dakar Classic l’an dernier, elle a décidé de faire le grand saut cette année. Et pour se préparer, elle a disputé pas moins de neuf rallyes, dont celui du Maroc aux côtés de Besson.

J-P.B.: « L’an passé, nous étions plutôt bien partis puisque nous étions parmi les dix premiers de la catégorie. Malheureusement, sur la cinquième étape, nous avons fait six tonneaux par l’avant. Mon copilote, Patrick, s’est fracturé des vertèbres et je me suis luxé la clavicule. Patrick vient tout juste de reprendre le rallye en championnat de France sur terre, mais il ne se sentait pas du tout revenir sur le Dakar. J’ai appelé Max (Delfino), car j’avais déjà fait le Silk Way avec lui, mais il était déjà sur un autre projet avec Romain Dumas. Il m’a dit que Delphine était disponible et qu’elle avait le niveau après avoir couru huit épreuves cette année. Delphine a aussi été la copilote de mon fils il y a deux ans sur le Rallye d’Andalousie, donc on se connaît. On a roulé ensemble au Maroc et nous avons validé notre participation au Dakar. J’espère que mon 11e Dakar se passera mieux… dans tous les cas je me souviendrai de mon 10e ! Je suis fier de faire désormais partie des légendes du Dakar. Quand j’ai commencé, je me disais que je n’en disputerais qu’un seul. Je ne savais même pas comment boucler mon budget… maintenant j’attaque mon 11e ! Je n’aurai jamais imaginé faire ce parcours. Au total, je pense que ça doit faire près de 150 rallyes ! »

Vehículo

MMP

CAN-AM MMP
MMP

  • CAN-AM
  • MMP
  • MMP
  • MMP
  • T3.1: Lightweight Prototype Cross-Country

Clasificación 2023

Síguenos

Recibe información exclusiva del Dakar