N°263 Coche COMPAGNIE DES DUNES

FRANÇOIS COUSIN

(fra) 1.9m / 90kg

Aficiones

Rallye-raid, mécanique

1ère participation

2019 : 10e de l’Africa Eco Race (1er en T2)
2017 : 22e de l’Africa Eco Race (2e en SSV)
2015 : Africa Eco Race

Interview

« J’y vais pour manger du sable »

Pour François et Stéphane Cousin, le Dakar a longtemps été un rêve. Celui d’abord entretenu par leurs parents. C’était le temps d’une épreuve qui tissait sa légende en Afrique, début janvier. C’était le temps de la descente des concurrents vers le sud de la France, des traversées de villages et des routes bordées de supporters énamourés devant le spectacle de ces aventuriers en quête de grands espaces. François a été le premier de la fratrie à attraper le virus. Il n’a pas été long à partager avec ses frères l’amour du désert et de l’aventure mécanique. D’abord à moto, puis en 4x4. En Tunisie et au Maroc. Très occupés par leurs activités dans l’agriculture et le transport pour l’industrie agro-alimentaire, François et Stéphane ont participé à leur premier Dakar en 2020 après avoir disputé à trois reprises l’Africa Eco Race. C’était la première édition en Arabie saoudite et elle s’est arrêtée pour eux lors de la onzième étape, à quelques kilomètres de l’arrivée. La déception n’a pas été suffisante pour décourager les deux hommes. Après une année blanche due au Covid, les voilà de retour sur le plus difficile des rallye-raids avec cette fois la structure de MD Rallye Sport et un buggy Optimus nettement plus performant que l’auto dont ils disposaient pour leurs débuts sur le Dakar. De quoi rêver plus haut et plus loin.

F.C. : « Le Dakar, c’est pour nous une histoire de famille. Nos parents suivaient la course, ils nous laissaient deux semaines pour partir accompagner leurs copains. On a baigné là-dedans tout petits. J’ai toujours fait de la moto, j’aime le désert… J’ai emmené mes frères dans le désert, ils ont eux aussi attrapé le virus. L’un en tant que mon copilote, l’autre au volant d’un camion d’assistance. En 2020, Stéphane et moi avons disputé notre premier Dakar. Ça se passait très bien jusqu’à la onzième étape. On a cassé un cardan qui a lui-même cassé le carter moteur. On n’a pas pu continuer. Aller récupérer notre voiture dans les dunes fut une sacrée aventure. Cela nous a donné envie de replonger. Malheureusement, ça n’a pas pu se faire l’an dernier à cause du Covid. C’était compliqué d’aller chercher un financement compte tenu de la situation. On repart en 2022 avec MD Rallye. On va pouvoir ainsi bénéficier d’une voiture plus aboutie et d’une structure expérimentée. Si l’objectif sera évidemment de finir, j’y vais pour ma part pour manger du sable. J’adore ça. »

S.C. : « Cette année on s’est laissé tenter par un véhicule plus performant. Ça faisait trois ou quatre ans que ça nous trottait dans la tête. On a décidé de franchir le pas. On verra ce que ça donne. C’est dommage que nos occupations professionnelles et le fait de devoir mettre la voiture sur le bateau plus tôt que prévu ne nous aient pas laissé le temps de faire le moindre test. On y va pour apprendre et progresser avec une équipe professionnelle. Il va falloir comprendre les tenants et les aboutissants. De mon côté je vais aussi devoir hausser mon niveau pour naviguer à une cadence plus élevée. Quoi qu’il en soit, côtoyer des pilotes et copilotes pros va nous aider à progresser. »

Vehículo

COMPAGNIE DES DUNES

OPTIMUS MD RALLYE
COMPAGNIE DES DUNES

  • OPTIMUS MD
  • RALLYE
  • MD Rallye Sport
  • MD Rallye Sport
  • : 4x2 gasolina y diesel

Clasificación 2022

Síguenos

Recibe información exclusiva del Dakar