Descubra las historias de los héroes del Dakar Desde el Vivac
N°253 Coche MD RALLYE SPORT

JEAN PIERRE STRUGO

(fra) 1.77m / 70kg

Aficiones

famille, tennis, football, ski, chasse sous-marine, raid

Sponsors

Sofinimn, MD Rallye

2022 : 50e
2021 : 34e
2020 : 38e
2015 : 36e
2014 : Abandon
2010 : 31e
2009 : Abandon
2008 : Inscrit
2007 : 28e
2006 : 23e
2005 : Abandon
2004 : Abandon
2003 : 16e
2002 : 14e
2001 : 40e
2000 : 12e
1999 : 32e
1998 : 13e
1997 : 7e
1996 : 10e
1994 : 13e
1992 : 44e
1991 : 21e
1990 : 23e
1989 : 36e
1988 : Abandon
1987 : Abandon
1986 : Abandon
1985 : Abandon

2019 : Africa Eco Race (vainqueur)
2016 : Africa Eco Race (6e)
2013 : 24 Heures tout-terrain de France (2e)
2002 : 24 Heures tout-terrain de France (vainqueur)
1993 : Paris-Moscou-Pékin
14 Rallyes de Tunisie
6 Rallyes des Emirats Arabes-Unis
4 Australian Safari
5 Rallyes des Pharaons
9 Rallyes du Marco
7 Baja Espagne
2 Rallye d’Argentine

Interview

« Je trouve toujours un prétexte pour revenir »

Il y a sur le Dakar une poignée de personnages qui portent la mémoire de l’épreuve. Jean-Pierre Strugo en fait partie, puisqu’il a pris le départ pour la première fois en 1985, séduit par l’aventure que proposait alors Thierry Sabine. Depuis cette première expérience à bord d’une Visa 1000 pistes, le promoteur immobilier a ensuite piloté des Nissan, des Mitsubishi, des Mercedes ML, une Peugeot 2008 DKR en 2021, avant de retrouver chez MD Rallye l’année dernière ses vieux complices autour de la famille Morel. C’est avec eux qu’il a franchi le cap des 30 Dakar, sans trouver de raison suffisante pour remiser son casque et sa combinaison. Au départ de Sea Camp, il sera le pilote le plus âgé du rallye du haut de ses 76 ans. Son coup de volant et sa science du Dakar pourraient permettre au pilote parisien de batailler autour de la 20e place, voire mieux. Il pourra notamment compter sur sa complicité avec Christophe Crespo, un copilote avec qui il avait déjà eu l’occasion de rouler sur l’édition 2015.


« L’année dernière, tout se passait plutôt bien jusqu’à l’avant-dernière étape, où nous avons arraché un bras de suspension, ce qui nous a fait dégringoler dans le classement. Mais cela n’a pas suffi à me décourager, je n’ai pas trouvé l’antidote ! Je me dis qu’à 76 ans, il faudrait quand même que je m’arrête, mais je trouve toujours un prétexte pour revenir. Le Dakar m’a tellement apporté, j’y ai des souvenirs très forts. Cette année, on l’annonce très dur, mais je me sens toujours autant dans le challenge. »

Vehículo

MD RALLYE SPORT

MD OPTIMUS
MD RALLYE SPORT

  • MD
  • OPTIMUS
  • MD Rallye
  • MD Rallye
  • T1.2 Prototype Cross-Country Cars 4x2

Clasificación 2023

Síguenos

Recibe información exclusiva del Dakar