تعرف على أبطال داكار من خلال فقرة "داخل المخيم المبيت"
N°730 Classic TEAM PEVELE AVENTURE

CHRISTOPHE BERTELOOT

(fra) 1.79m / 76kg

الهوايات

automobile, ma famille

الجهات الراعية

Opale Assurances-Jean-Yves Boulogne, Chaussures Gibe, Jean-Bernard Menuiseries et Agencement, Les établissements Trancart aménagement tout espace vert, Lézart Graphik, Autosur Le Touquet-Attin, VHC Magazine, Cupers Automobiles

Première participation

2022 : 2e Boucles de Bastogne, 2e Portugal
2021 : 1er Lost Belgien
2015 : 1er Boucles de Spa
2013 : vainqueur du Trophée Historique des régions de France

مقابلة

« Le souci du travail bien fait »

Le couple Berteloot fait partie de la bande des trois HDJ 80 du nord de la France engagée aux couleurs de leur localité, le Team Pévèle Aventure. Derrière cette bannière se cachent deux couples et Patrick Doby, leur éclaireur qui a déjà participé au Dakar Classic 2022. Tous seront équipés de Toyota HDJ 80 afin de rationaliser l’assistance. Christophe et Corinne ont rencontré le reste de la bande en 2005, à l’occasion de leurs premiers raid en 2CH à tous dans la Cordillère des Andes. Ce n’est pas une première pour Christophe en historique puisqu’il avait déjà une belle expérience en rallyes modernes mais aussi en régularité. Il est d’ailleurs l’un des piliers de la discipline en Europe, 2e des Boucles de Bastogne et du Rallye du Portugal historique pas plus tard que cette saison au volant d’une Porsche 911 Groupe 4. Si Corinne n’est pas la copilote de ces résultats, en revanche elle ne s’en laisse pas compter lors des rallyes plus locaux ou des raids tout terrain qu’ils ont systématiquement partagés. Et il est question de réel partage puisque Madame Berteloot « aime piloter » de l’aveu de son mari. Elle possède sa propre voiture pour rouler en historique et le plan est de lui donner le volant en liaison et de passer à droite dans les spéciales du Dakar Classic. Avec l’autre Corinne, l’épouse du duo Cupers qui les accompagne, elles sont allées dernièrement au Maroc pour s’entraîner à la lecture d’un ancien road book du Dakar. Des initiés de la régularité qui font les choses bien, le leitmotiv de Corinne !


C.B. : « C’est la faute de David Cupers, comme on dit ! C’est lui qui est venu chez moi alors que la première édition du Dakar Classic venait d’avoir lieu. Le prix de l’engagement était attractif. On s’est regardé avec ma femme et on a dit oui au bout de dix minutes ! David en a parlé avec Patrick qui a dit qu’étant malade il n’allait pas attendre 2023 comme nous et qu’il irait dès l’édition suivante. On s’est rapproché de Est 4x4 Préparation qui s’occupait dans le temps des HDJ 80 confiés aux journalistes et VIP par l’organisation sur le Dakar. À 60 ans, le boss m’a d’abord dit « tu m’as redonné 30 ans de moins », avant de me dire une fois que les voitures étaient finies « avec tout ce boulot, tu m’a remis 20 ans de plus » ! On a commencé en historique avec Corinne quand j’ai arrêté le moderne en 2006 et c’est à partir de là que l’on a commencé les rallyes de régularité. On va faire comme toujours : au mieux et le meilleur job possible comme dirait ma femme. Nous n’avons pas de prétention sportive, c’est la première étape qui sera décisive. Si le résultat n’est pas trop mal on va continuer dans le pas trop mal, sinon on profitera. Quoiqu’il arrive, on sortira contents. »

C.C. : « L’objectif sur le papier, c’est que je sois au volant en liaison et en charge de la navigation et de la régularité en spéciale. Sur le terrain, on verra bien comment cela va se passer. En tout cas, la condition c’était que je puisse piloter. Je ne vous cache pas que j’ai un peu peur de la durée des étapes quotidiennes mais aussi de la longueur de l’épreuve. Mais on a toujours aimé le défi dans notre vie et on se prépare physiquement pour cela, à notre niveau. Lorsque l’on est monté à près de 5000 m d’altitude, on a connu des déboires avec la 2CH qui ne respirait plus, et nous non plus. Mais une fois fini, c’était des bons souvenirs. On va sur le Dakar Classic avec cette philosophie. J’ai fait un stage en début d’année pour découvrir les outils spécifiques de régularité sur le Dakar Classic, parce que l’on veut se prendre au jeu. Je vais me rafraîchir la mémoire en décembre avec Christophe au volant d’un autre 4x4 que l’on a à la maison, parce que je ne souhaite pas perdre deux ou trois jours en arrivant, je veux prendre du plaisir tout de suite. J’ai le souci du travail bien fait. »

المركبة

TEAM PEVELE AVENTURE

TOYOTA HDJ 80 12 S
TEAM PEVELE AVENTURE

  • TOYOTA
  • HDJ 80 12 S
  • -
  • Boucou
  • Classic Auto (intermediate average) 87-96

التصنيف 2023

تابعونا على مواقع التواصل الاجتماعي

احصل على معلومات حصرية