N°100 Moto ROSSAT
piloto
+

AUDREY ROSSAT

(fra) 1.68m / 70kg

Aficiones

Sport, cinéma, voyage

Sponsors

E. Leclerc Trie Château, Transport Transmontagne, K21 moto Dijon, NOL-ERW Couverture Charpente, Kenny, Motul, FFM, Scorpion, Axp, MEDIA Shape, Loisirs off Road, L.A Sellerie Design, OP Design, Helite Airbag, Enduro Club de Verrières 91, Sport Police Nationale, FSPN, NR Suspension, CL Brakes, Conseil départemental de l’Essonne

2021 : 59e (3e du classement féminin)

2021 : championne du monde par équipe d’enduro, participation au championnat d’Europe d’enduro
2019 : Rallye du Maroc
2018 : championne de France de cross-country
2017 : 3e du championnat du monde par équipe d’enduro
2017 : championne de France de cross-country
2016 : championne de France de cross-country
2015 : vice-championne du monde par équipe d’enduro
2014 : championne d’Europe d’enduro
2013 : 3e du championnat du monde par équipe d’enduro
2012 : championne du monde par équipe d’enduro
2010 : championne du monde par équipe d’enduro
2010 : championne de France d’enduro
2009 : championne du monde par équipe d’enduro
2009 : championne de France d’enduro
2008 : championne du monde par équipe d’enduro
2007 : vice-championne du monde par équipe d’enduro
2005 : Trophée Andros
2004 : Trophée Andros

Interview

« J’ai tenu bon »

Avant de disputer son premier Dakar l’an dernier, Andrey Rossat était une habituée des pistes d’enduro. C’est là qu’elle s’est épanouie et qu’elle a gravi les échelons, au point de participer à plusieurs championnats du monde et de s’imposer à cinq reprises en équipe. C’est son entraîneur, Romuald Boyon -qui avait participé lui aussi au rallye-raid comme copilote de Marc Joineau- qui l’avait convaincue de s’élancer à son tour. Elle a découvert ces paysages désertiques à perte de vue et a appris à surmonter ses appréhensions. Il fallait faire abstraction de la peur de se perdre et trouver les ressources nécessaires pour aller au bout. Cette aventure, Audrey en a fait un livre, ‘Cap 100 Détour’ (en référence à son numéro de dossard, le numéro 100). Surtout, elle a été surprise par les nombreux messages de soutien de la part de ses proches, de ses partenaires ou de simples curieux. C’est cette vague d’enthousiasme qui lui a donné envie d’y participer à nouveau. Alors, après avoir soigné une côte cassée au Dakar, elle a repris l’enduro en s’engageant au championnat d’Europe de la discipline. En parallèle, elle a participé à l’émission Fort Boyard. Un rythme intense, tout au long de l’année, sans retrouver totalement son quotidien de gardienne de la paix, dont les horaires aménagés lui permettent de pratiquer son sport. Pour cette nouvelle édition en Arabie Saoudite, Audrey a décidé de partir avec sa propre structure aux côtés de son entraîneur, Romuald Boyon et un assistant, Pierre Mengus.

« Après le Dakar, je ne voulais pas forcément repartir. Mais l’enthousiasme de mes proches, de mes partenaires et de très nombreuses personnes m’ont convaincue. Au bout d’un mois, je voulais y retourner ! D’habitude, je roule entre les arbres. Là, pendant des kilomètres, on est en plein désert ! Ça offre une sérénité indescriptible. J’avais peu d’expérience pour la lecture du roadbook et j’avais peur d’arriver de nuit au bivouac mais j’ai tenu bon… Cette année, je n’ai pas pu faire de rallye mais j’ai fait beaucoup d’enduro. L’objectif, c’est une nouvelle fois d’aller au bout, même si j’ai conscience que la course peut réserver des surprises tellement elle est longue et exigeante. Et la cerise sur le gâteau, ce serait de faire un meilleur résultat que l’an dernier ! »

Vehículo

ROSSAT

KTM EXCF
ROSSAT

  • KTM
  • EXCF
  • ROSSAT
  • ROSSAT
  • M_R2_NO

Clasificación 2022

Síguenos

Recibe información exclusiva del Dakar